Archives par mot-clé : Vandame

National M7.50 2018 ou La Trinité-sur-M “éditerranée”

 

Après un Bono récemment délocalisé au Crouesty, c’est la météo de Cannes (Alpes Maritimes) qui faisait le déplacement à La Trinité sur Mer (Morbihan) à l’occasion de notre National en cette mi-juillet de l’an de grâce 2018 !

Trois jours de régates sans cirés et sans pulls et sans le moindre frisson ! Un vent chaud qu’il souffle de l’Est ou de l’Ouest. Il n’y eut guère que la marée qui nous démarqua de la Baie des Anges !

Des régates qui se courent à compter de 14 heures, ce qui permet de se remettre des excès de la soirée précédente, ou bien de goûter les matinées en famille.

National 2018

A propos de nos agapes ! A la veille de compétition, Loïc de Rancourt a tendu une première embuscade aux équipages déjà présents, avec pour arme des ti-punchs meurtriers … Les têtes ont tourné dans la nuit …

Puis, au soir de la première journée de régates, le charmant accueil de Virginie Massiet du Biest en sa propriété, pour une soirée crêpes concoctée par Président Pronier, le tout conclu par une baignade nocturne dans une eau à 27 °C.

La deuxième journée a donné lieu à notre traditionnel  pique-nique  Langoustine  grand moment de convivialité avant de s’écharper sur le plan d’eau

Et pour conclure le championnat, tous réunis chez Guy, façon Auberge Espagnole, pour une remise des prix enjouée, espiègle et arrosée comme de coutume. Pour le feu d’artifice, le petit Loic âgé de 6 ans a lâché charitable, « que c’était mieux que rien … », donc, tout finissait bien !

Et sur l’eau me direz-vous ?

19 équipages répondaient présent à ce rendez-vous sportif.

Un club, la SNT, qui prend en compte notre calendrier décalé malgré les contraintes d’organisation, un comité de course épatant qui nous mouille de beaux parcours et jongle avec talent entre notre flotte et celle des Classiques associés au calendrier. Un grand merci à Françoise dont la tâche n’est pas toujours facile et à Gilles Bricout en ordonnateur de nos joutes nautiques !

8 manches courues dans un vent qui n’a jamais excédé 12 nœuds au fort des risées.

Un Bahia impérial qui rafle trois manches. Erwan Gourdon inspiré, redoutable au près, serein au portant  en utilisant une contre gite lui permettant de transpercer la flotte et dont les équipiers auraient sans doute fait virer l’alcootest, pressés qu’ils étaient d’anticiper dès la veille, la victoire des Bleus en Russie …

Suit un Callisto régulier aux avants postes qui doit en partie son classement à l’abandon prématuré de Bad Boy, alors second au classement provisoire, inopportunément démâté à quai au matin du dernier jour par un plaisancier maladroit. Au grand dam de Laurent Beaurin et de son équipage qui méritaient mieux que leur 6eme place…

De Lux II de Joel Pamart, régulier aux avants postes et particulièrement inspiré le dernier jour, complète le podium. Les mosellans, toujours en force, ont des ailes dans les airs légers !

Les nouveaux de la série ont un peu souffert pour certains, déstabilisés par les vents variables et par les algues coquines. Il fallait autant se garder des vents folâtres que des pièges à quilles. Un petit effort sur le renouvellement des jeux de voiles et votre petit navire se sentira des ailes !

Sur la mixité tant promue dans les entreprises et ailleurs, le M 7.50 donne l’exemple. La moitié de la flotte comptait au moins une équipière. Olivier Bastard comptait en plus à son bord l’un de ses petits-fils !

Enfin, impossible de conclure sans souligner la formidable présence du Trio  de notre association. Guy a certes organisé, coordonné, assisté et gruté des bateaux avec gentillesse, patience et constance mais il ne ferait rien sans Jean-Denis et Paul qui prennent le relais sans un bruit même sans être sur place ou participer. C’est un sacré investissement pour ces chefs d’entreprise déjà fort occupés. Nous mesurons la chance de pouvoir compter sur eux. L’équipe a besoin d’aide et d’un plus grand soutien. Les bonnes volontés déterminées sont les bien venues pour continuer à entretenir cette flamme !

Rendez-vous pour les régates de fin d’année !

Amitié et remerciements à tous,

Gilles Bretéché

Callisto

PS : Pour ceux que cela peut instruire ou intéresser, voici le classement final :

Share This:

GRAND PRIX du CROUESTY 2017

Le GP du Crouesty c’était : trois jours de régate, 9 Manches, de la molle, du medium et de la brise, et bien sûr compte tenu des conditions des surfs et des figures libres le tout sous le soleil !

Coté compétition, nous avons bataillé contre une Figure locale et nationale …. Sylvain PELISSIER avec sa monture fraichement acquise …F 99 (encore un bateau de retour sur l’eau apres une longue hibernation dans un hangar)

Il a bataillé tout le Week end avec ERWAN Gourdon nous offrant même un match Race dans 20 à 25 nds de vents durant toute la dernière manche. Le duel de virements et d’empannage a utilisé les dernières réserves physiques des 2 équipages… Sebastien s’est pris la bôme et est parti se faire recoudre à l’hôpital et Benoit a promis de se remettre au sport ! ….

La dernière manche a tranché le résultat final et c’est SYLVAIN qui s’impose à la première place

Bravo !

ERWAN a prévu de prendre sa revanche au BONO …… Avis aux amateurs

Derrière, c’est le combat des 3 M750 qui a animé le plan d’eau. C’est finalement votre président et son BAD BOY qui s’attribue la 3eme marche du Podium devant JEAN DENIS et LUC toujours en embuscade pour profiter de la moindre erreur ou bascule mal négociée. Le bleu, le Blanc et Le Rose ont aiguayé le plan d’eau durant les bords de spi.

Une mention particulière pour notre Ami THIERRY et son VALENTIN de fils qui est venu régulièrement arbitrer les débats des 3 M750. Présent à toutes les épreuves depuis le début de l’année, ils ont assumé a 2 brillamment les 4 manches de Samedi malgré une brise grimpante dans les tours pour atteindre les 25 nœuds ….  Comme quoi avec de la technique…. Le prés dans la brise et même les empannages passent !

Le troisième champ de bataille était animé par STEPHANE, ALAIN et RICHARD. Des bons coups, des belles manœuvres, mais malheureusement des erreurs qui mettent en cause les places au classement. Dur Dur la monotypie …….

  • Stephane a montré qu’il en avait encore sous le capot, mais le manque de régularité a pénalisé son classement.
  • Nous avons Rencontré lors de ce Grand prix une nouvelle tête RICHARD SLAMA, avec son nouveau bateau acheté après une longue hibernation du coté de CARNAC. Aidé par un metteur au point expert …. CHRISTIAN VERNET, il a dû abandonner pour casse. Il était là pour découvrir et mettre au point son bateau Il faudra compter avec lui au national car ses intentions sont affichées …… S’il les réalise aussi brillamment que ses passes de rocks au MARCELLIN, cela promet des remises en cause dans les classements

Bienvenu a toi RICHARD.

  • Toujours fidèle aux régates, de plus en plus proche, et toujours avec humour, c’est Alain qui clôture le classement. Devrais-je plutôt dire ALAIN et ERIC tant le binôme fonctionne super bien.

Merci à vous.

Voilà pour le volet Sport

Pour la partie convivialité :

Cela a été comme d’habitude : Apéro et diner partager, coup de hanche pour virer Luc du banc (On a du s’y lettre à 4) et, pour respecter la tradition, un super diner / BBQ chez Stephane et son épouse qui nous ont reçus comme des princes dans un site extraordinaire. ENCORE un très grand merci au nom de tous STEPHANE.

Le classement :

Les bateaux se préparent maintenant pour notre rendez-vous annuel du BONO les 23-24-25 Juin.

Entre 15 et 20 bateaux attendus …. Les crabes commencent à baisser la tête…. Plus d’informations à venir durant le week-end !

Guy, Jean-denis et Paul

Share This:

Trophée de Paris des 7.50

Il ne reste maintenant plus que 2 semaines avant l’ouverture de la saison au CVP et ses membres sont en pleine préparation pour défendre leur plan d’eau !

Tout d’abord Eric Pouillaude qui est toujours en remise en route de l’ancien bateau de Patrick Walhain :

Avant :

Maintenant :

Le safran a été démonté afin de le transformer en safran long, l’accastillage démonté pour refaire un anti-dérapant, la coque nettoyée… il reste encore un peu de travail mais nous en verrons surement plus dans 15 jours ! Bravo Eric

Le CVP ne cesse de grandir sa flotte de M7.50… hier c’est Christophe Hinfray qui a préparé son bateau pour sa 1ère régate M7.50 dans 2 semaines :

Sur la ligne de départ nous devrions retrouver une dizaine de participants. Pour ceux qui hésitent encore ou qui manqueraient d’équipiers, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous sommes aussi la pour vous aider à faire naviguer vos bateaux.

 

A très vite

Publié par Paul Vandame

 

Share This:

Bienvenue à Christophe HINFRAY

Nous continuons la découverte des nouveaux ! Comme vous le savez plusieurs propriétaire nous ont rejoint et partagent avec nous leur histoire. Vous avez déjà découvert Pierre ESCALAS, place maintenant à Christophe HINFRAY !

Christophe Hinfray – 56 ans

Club :  CVP – Cercle Voile Paris 

Comment es-tu venu au 750?

D’abord 5 ans en OneDesign 7.47, basé à Saint Valéry en Caux avec 11 sister-ships puis sur sa remorque à passer de La Trinité, Brest, Deauville, et rarement Hyeres

Comment s’appelle ton bateau et pourquoi?

Christophe : INFREQUENTABLE, quand on s’appelle Hinfray c’est un bon jeu de mot…

Ou navigues-tu?

Depuis 3 ans au Cercle de la Voile de Paris aux Mureaux, eau douce mais facile d’accès pour un samedi ou un dimanche de Paris où j’habite. L’eau salée me manque un peu, je vais y remédier en 2017.

Comment as-tu commencé la voile / tes bateaux? ?

Initiation sur un dériveur Simoun 4.45 et une planche à voile, puis une longue pause due aux enfants, jusqu’à un Hobie Cat sur la Chesapeake Bay. Puis 20 ans plus tard, un One Design 7.47 acheté avec un pot d’enfance, Stéphane, tout deux amateur de cigares nous l’avons appelé Cohiba. Cet été, j’ai acheté un Moth Europe en acajou, je le rénove et espère naviguer l’été prochain sauf mes 80 kilos et 1,80m qu’il va falloir passer sous la bôme. 

Ton palmarès si il y en a?

Modeste, trop modeste mais la voile enseigne la modestie et me vide l’esprit, cela me suffit.

Ta plus grande aventure nautique?

Traversée de la Manche sur le Rara Avis du père Jaouen, pas un grand danger mais une chouette expérience.

Ta plus grande frayeur?   

En Manche la mer est souvent rude. Chaque fois que je sors, j’ai un noeud à l’estomac. Je rêve de naviguer dans une eau calme, chaude, sans courant.

Ton meilleur souvenir? 

Bord de travers, spi asymétrique à la Trinité. Plus de 10 noeuds pour sûr.

Ton équipage?

En fait, je n’ai pas d’équipage attitré. J’aimerai emmener ma chérie, Christine, mes enfants et neveux et des amis à naviguer sur le Monotype. De plus, je suis équiper en Star et aimerai emener mas amis Staristes découvrir ce nouveau support plus “haute mer” qu’est le Monotype 7.5.

Le programme prévu en 2017?  

Les Mureaux, les Mureaux. La remorque ne devrait pas bouger du CVP car j’aurai assez à découvrir en plus de quelques régates en Star. On verra en 2018 à aller plus loin.

Christophe, au nom de toute la série, nous te souhaitons une excellente saison 2017 avec toute la famille des 7.50!

Publié par Paul VANDAME

Share This:

La série ne cesse de grandir !

 

Vous êtes chaque année de plus en plus nombreux !

Nous vous laissons découvrir quelques chiffres ci-dessous :

  Nb de skippers Nb de participants au National Nb moyen de participants Nb de cotisations
2013 16 10 6,8 15
2014 17 14 8,6 22
2015 23 14 10 31
2016 35 23 11,4 36

Nous sommes très satisfaits de l’augmentation de tous ces marqueurs. C’est une preuve de dynamique positive. Ces chiffres sont possibles grâce à votre mobilisation lors de nos évènements et grâce à la publicité que vous faites pour notre beau bateau lors de vos navigations sur les différents plans d’eau de France.

Nous souhaitons continuer cette évolution et pour cela nous mettrons l’accent sur la visibilité de la série.

Quoi qu’il en soit, le pari de 30 bateaux au national 2017 est pris !

MERCI A TOUS POUR VOTRE PARTICIPATION !

 

Share This: