Archives par mot-clé : SNO

Le SNO : c’est bientôt!!

et oui le temps passe vite, le Bono c’était hier, le Mirabelle est passée sans qu’on s’en aperçoive… cul sec…, et donc notre prochain rendez-vous 2020 est la Coupe des Chataîgnes organisée par le SNO les 24 et 25 Octobre!

Guy, Stéphane, Eric et Thierry, ont déjà été prévenu dans le Golfe et ont appris à désensabler la quille. Le niveau de l’Erdre est actuellement raisonnable et les pluies prévues d’ici la régate devraient remonter le niveau … de l’Erdre, bien entendu.

A des fins d’organisation évidentes, le SNO nous demande de s’inscrire avant le 12 octobre de préférence, il y a un petit bonus financier à la clé, mais rien ne vous empêche de soutenir le club! N’hésitez pas à vous rendre sur leur site : https://www.snonantes.fr/event-details/coupe-de-lerdre-7m50-grade-5a et à remplir le formulaire d’inscription que vous trouverez sur la page de ci-dessus ou bien directement ici : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc7f3YGqMHulLynJAGY8ZcdKb5b7VD8oaPR-aj-L62CyqJGZg/viewform

Le plus important est de compléter le formulaire. Le règlement pourra être fait sur place à votre arrivée.

En juin nous avions envisagé de courir la Coupe des Chataîgnes sur 3 jours. Cette option n’avait pas rencontré une forte adhésion via le sondage que nous avions lancé. L’avis de course n’a pas été mis à jour et prévoit donc 3 jours de régates, mais pas de panique … seules les manches courues le samedi et le dimanche compteront! Vous le trouverez ici :

N’hésitez pas pas à nous indiquer également votre participation par mail (mail:contact@monotype750.org) ou sur la page facebook (http://facebook.fr/ClubM750).

Pour ceux qui cherchent des équipiers, et pour les équipiers qui cherchent des embarcations, une seule adresse : bourse-equipiers@monotype750.org.

Ne manquez pas cette régate sur un plan d’eau intérieur, ni la soirée des équipiers en compagnie des amateurs de Muscadet, les bateaux .. mais pas que… : la soirée risque de piquer!

Que la fête recommence!

Le bureau

Share This:

C’est l’été!!!

Les M750 ne restent pas l’arme, ou en tout cas, le mât, au pied!

Les régates officielles, organisées sous l’égide de la FFV reprendront à partir du 1er Août. A noter, entre autres, pour ceux qui seront en Bretagne dans la baie de Quiberon au mois d’août :

Les clubs ne sont pas en reste non plus et relancent les activités école comme le CYVM ou le SNO.

Continuer la lecture de C’est l’été!!!

Share This:

Préparons la coupe des Chataîgnes

Le SNO nous a contacté afin de nous proposer d’étendre la régates de la coupe de l’Erdre/des Chataîgnes de 2 à 3 jours. En effet, la classe des muscadet a demandé au SNO à régater sur 3 jours au lieu de 2, du vendredi 23 octobre au dimanche 25 octobre.

Du coup, le SNO nous propose de profiter de cette opportunité pour naviguer une journée de plus .

Aussi, nous vous soumettons le questionnaire disponible à l’adresse suivante pour nous indiquer vos disponibilités. Merci d’y répondre avant le 30 juin.

https://forms.gle/oWR5pQSpdoMsopdZ9

Le SNO a publié les IC que vous retrouverez sur le site M750.org et ci-après. J’en profite pour attirer votre attention sur la demande de confirmation d’inscription à envoyer au SNO avant le 12 octobre.

A très bientôt !

Share This:

Compte rendu du SNO par Eric POUILLAUDE

Le SNO!

J’en avais entendu parlé de cette régate! Tous les ans! Certes, cela ne fait que depuis 2 ans, mais j’écoutais les vieux marins parler de cet évènement, se remémorer les moments forts : les retrouvailles, l’absence chronique de vent, les manches âprement disputées, les moments festifs, et d’autres choses vaseuses …

Rendez-vous était donc pris pour cette année pour le 7ème des 8 rendez-vous de la classe, avec mon groQuik, pour rivaliser au lancer de châtaignes, oui, parce que si je savais naviguer, ça se saurait! Je n’avais juste pas compris que les châtaignes ça se lance mieux avec les bogues.

La coupe des châtaignes a lieu au SNO, sur un plan d’eau qui n’est pas sans rappeler quelque peu celui du lac d’Orient. A notre arrivée samedi matin, le lac était encore embrumé, la rosée perlait, et on sentait se mélanger la fièvre des préparatifs et la joie des retrouvailles. Neuf 7.50 étaient présents : comme quoi de plus “petites” manifestations peuvent aussi attirer plus de monde. Sans aucun doute la convivialité, et la beauté des lieux contribuent au succès de cette étape.

Quelques locaux étaient présents, Jean-Marc Fury, Anne et Guy Pronier sur Callisto, la famille Castel, et la team Rouxel avec Jean-Yves Rouxel, Pascal Guibal et Hervé Le Gac.

Les bretons aussi, avec Erwan Gourdon épaulé comme d’habitude par Benoit Coville et Sébastien Lozevis sur Bahia, Hervé Pouliquen, Nathanael Chauvin et Samuel Cohen sur Laz’or, Laurent Beaurain, Claire Gavid et Benoit Melen sur un Badboy qui a eu du mal à faire entendre sa voix,

Les parisiens : Alain Poupaert épaulés par des équipiers locaux Anaïs Pindar et Julien Pison sur Miss Aizée, et sur groQuik Eric Pouillaude et Philippe Chillet, qui trépigne d’impatience de pouvoir participer sous ses propres couleurs, avec Stéphane Verstraete venu en dernière minute en renfort apprécié,

Sans oublier Luc Lajoye, toujours après à avaler des kilomètres pour battre la mesure au sein du peloton de tête, et son équipage composé de François Salengros  et Marion Foussat.

Manquait à l’appel Stéphane Magnier, Thierry Melot, Richard Slama, Patrick Jacques Guiraud, Gaetan Touze et sa team atomique, ainsi que la dream team emmené par Jean-Denis Barbigant.

Nous avons couru 6 manches, 3 le samedi par un beau soleil et un petit vent capricieux et 3 également le dimanche sous un ciel gris, quelques averses éparses et un vent non moins difficile à situer au point que les canards provoquaient plus de rides sur l’eau en nageant que le vent…

Bon … vu de ma fenêtre, ou plutôt de mon cockpit, j’aurai un peu de mal à vous raconter la ferveur des engagements aux bouées, ayant réussi de justesse à ne pas être dépassé par le premier lors de la première manche avant d’avoir fini mon deuxième tour. Je ne vous raconterai pas non plus le départ de la deuxième manche, ayant réussi l’exploit de rater le départ après avoir posé la quille dans un banc de vase en attendant le départ des J22. Si, si, j’en avais entendu parler … je l’ai vérifié! J’ai évité de justesse la même blague vaseuse derrière la ligne de départ  lors de l’attente pour la 4eme manche, mais je crois que personne ne s’en est aperçu. Ouf!

La 3ème manche n’a pas été bien meilleure, faisant parti des 3 disqualifiés pour dépassement du temps à quelques encablures derrière Miss Alizée et de Laz’or. Je ne vous révèlerai pas les deux autres disqualifiés qui n’étaient qu’à quelques mètres de la ligne! C’est ce qu’on appelle se prendre un vent !

Le repas des équipiers était d’autant plus attendu qu’il était préparé sous nos yeux durant l’apéritif et que les efforts déployés durant les manches avaient creusé non seulement les écarts au classement mais surtout l’appétit!

La faim justifiant les moyens, Francine eut bien du mal à se faire entendre pour annoncer le service, l’ambiance de la soirée était donnée, mêlant d’une seule voix les J22, les Muscadet et les M7.50.

Le repas s’est déroulé dans une belle ambiance festive où tous participèrent à leur hauteur, que ce soit Alain ou Hélène, Guy ou Nathanael, Luc ou Claire et ceux qui furent moins visibles mais non moins actifs ! je ne citerai pas de noms, tout le monde les a identifié !

Malgré la météo du dimanche, les 3 manches furent doublement disputées avec quelques embouteillages et cris digne du rondpoint de l’étoile à Paris à la deuxième bouée

Au final, FRA70 emmené par Guy Pronier, à égalité de point avec FRA42 de Pierre Antoine Castel, remporte la première place en étant repris de justesse de par la règle de la dernière meilleure manche.

Un second groupe s’est disputé les 4 places suivantes : Erwan, sans doute perturbé par l’absence de vague, décroche la 3ème place, pénalisé par les 3ème manches de chaque journée, moins réussies. Luc Lajoye a fait un très beau Come-Back, sans doute aidé par l’excellente choucroute de la veille en briguant la 4ème place devant Laurent Beaurain. Comme quoi, trop de régularité ne paye pas toujours ! Jean-Yves Rouxel a signé de belles manches le dimanche après une première journée au réglage difficile avec un problème de tangon.

Le 3ème groupe rassemble dans l’ordre Hevé Pouliquen, qui nous a habitué à de meilleurs résultat en mer, Alain Poupaert sur un magnifique FRA31 gris clair qu’il a repeint lui-même et Eric Pouillaude, dernier, toujours en phase de formation, malgré 3 manches bataillées avec Laz’or et Miss Alizée. Ça finira bien par rentrer !!

La conclusion est que les plans d’eau intérieurs sont définitivement pleins de surprises, et que l’expérience fera toujours la différence. Quoique …

L’impression générale converge sur la qualité de l’accueil du SNO et de l’organisation, la beauté du lieu et la convivialité, la bonne humeur régnante à terre comme sur l’eau. Nous adressons une nouvelle fois tous nos remerciements au SNO ainsi qu’à Alain Poupaert, distributeur et réparateur, qui dote chacune des courses de cette année des 30 ans de la série, d’un cadeau Gill dont il est distributeur.

Le dernier round de la saison aura lieu à domicile, en ce qui me concerne, au CVP où la mobilisation des 7.50 est d’ores et déjà lancé par Yves Davaine, le capitaine de Flotte des 7.50 du Cercle qui se prépare à vous recevoir, nombreux, motivés et en super forme pour partager un bon moment sur l’eau bien sûr, mais aussi au coin de la cheminée lors de la soirée des équipages.

https://www.facebook.com/events/822123854632515/

Vous pouvez  retrouver les  résultats de la coupe des Châtaignes au SNO à cette adresse : http://www.ffvoile.fr/ffv/sportif/ClmtCompetDet.asp?clid=136753

Eric POUILLAUDE – groQuik – F14

 

Share This:

Bienvenue à Christophe HINFRAY

Nous continuons la découverte des nouveaux ! Comme vous le savez plusieurs propriétaire nous ont rejoint et partagent avec nous leur histoire. Vous avez déjà découvert Pierre ESCALAS, place maintenant à Christophe HINFRAY !

Christophe Hinfray – 56 ans

Club :  CVP – Cercle Voile Paris 

Comment es-tu venu au 750?

D’abord 5 ans en OneDesign 7.47, basé à Saint Valéry en Caux avec 11 sister-ships puis sur sa remorque à passer de La Trinité, Brest, Deauville, et rarement Hyeres

Comment s’appelle ton bateau et pourquoi?

Christophe : INFREQUENTABLE, quand on s’appelle Hinfray c’est un bon jeu de mot…

Ou navigues-tu?

Depuis 3 ans au Cercle de la Voile de Paris aux Mureaux, eau douce mais facile d’accès pour un samedi ou un dimanche de Paris où j’habite. L’eau salée me manque un peu, je vais y remédier en 2017.

Comment as-tu commencé la voile / tes bateaux? ?

Initiation sur un dériveur Simoun 4.45 et une planche à voile, puis une longue pause due aux enfants, jusqu’à un Hobie Cat sur la Chesapeake Bay. Puis 20 ans plus tard, un One Design 7.47 acheté avec un pot d’enfance, Stéphane, tout deux amateur de cigares nous l’avons appelé Cohiba. Cet été, j’ai acheté un Moth Europe en acajou, je le rénove et espère naviguer l’été prochain sauf mes 80 kilos et 1,80m qu’il va falloir passer sous la bôme. 

Ton palmarès si il y en a?

Modeste, trop modeste mais la voile enseigne la modestie et me vide l’esprit, cela me suffit.

Ta plus grande aventure nautique?

Traversée de la Manche sur le Rara Avis du père Jaouen, pas un grand danger mais une chouette expérience.

Ta plus grande frayeur?   

En Manche la mer est souvent rude. Chaque fois que je sors, j’ai un noeud à l’estomac. Je rêve de naviguer dans une eau calme, chaude, sans courant.

Ton meilleur souvenir? 

Bord de travers, spi asymétrique à la Trinité. Plus de 10 noeuds pour sûr.

Ton équipage?

En fait, je n’ai pas d’équipage attitré. J’aimerai emmener ma chérie, Christine, mes enfants et neveux et des amis à naviguer sur le Monotype. De plus, je suis équiper en Star et aimerai emener mas amis Staristes découvrir ce nouveau support plus “haute mer” qu’est le Monotype 7.5.

Le programme prévu en 2017?  

Les Mureaux, les Mureaux. La remorque ne devrait pas bouger du CVP car j’aurai assez à découvrir en plus de quelques régates en Star. On verra en 2018 à aller plus loin.

Christophe, au nom de toute la série, nous te souhaitons une excellente saison 2017 avec toute la famille des 7.50!

Publié par Paul VANDAME

Share This: