Archives de catégorie : M7.50

National 2022 : ready?

Le National! le moment phare, ou plutôt … le moment barre à roue!

Le vainqueur de l’édition remportera la superbe barre à roue tant convoîtée parmi tous les les classes! Seul l’un des barreurs de l’édition 2022 aura le privilège, l’honneur, l’avantage de repartir avec et de lui trouver une place d’honneur chez lui jusqu’à sa remise en jeu l’année suivante.

Rien que pour ça certains m’ont avoué être prêt à acquérir un M750! c’est dire …

Il vous reste donc 10 jours pour vous lancer dans un programme de coaching physique et mental pour tout mettre en oeuvre pour devenir le héro 2022.

Rassurez-vous : Tout le monde repartira avec quelque chose!

D’ici la proclamation des résultats, il vous reste à franchir quelques étapes essentielles :

  1. s’inscrire sur le site de la SNT! et oui! sans ça, vous serez classé dans la catégorie des spectateurs.
  2. préciser les options (un peu comme sur Virtual régatta en somme…) :
    1. la mise à l’eau,
    2. la sortie de l’eau,
    3. le repas du 15 juillet : soirée galette de la SNT (25€/personne)
  3. s’inscrire également au dîner de la remise des prix organisé par le Club M750 : autour d’une paella royale ! (20€/personne)

Bien entendu, nous, le Club M750 et la SNT, attendons vos inscriptions dans les meilleurs délais, avant le 9 juillet!

Nous comptons sur vous!!!

La Trinité, le 14 juillet, …

Le CVP, GPC, le Bono, ça, c’est fait! Nous avons eu de belles épreuves, dans une super ambiance. Mais ça, c’était pour s’échauffer!!

La SNT nous prépare le NATIONAL M750 du mercredi 14 juillet au samedi 16 juillet. La mer sera là, et elle sera belle! Les langoustines seront là, et elles seront bonnes! Et vous? serez-vous plutôt beaux ou plutôt bons lors des régates ?

En attendant de voir, vous retrouverez les informations sur le site de la SNT, sur la page dédiée au National M750.

Vous y retrouverez :

Idéalement, vos inscriptions sont attendues avant le 8 juillet!

2 bateaux sont déjà inscrits officiellement. Dépêchez-vous de les y rejoindre : plus on sera de fous…

Et comme d’habitude, si vous cherchez des équipiers, ou bien que vous êtes un équipier disponible, faites le savoir en envoyant un message à bourse-equipiers@monotyoe750.org

A bientôt à la Trin’ !

Le Bono 2022

Bon nombre d’entre nous l’attende avec impatience. Il aura lieu les 17, 18 et 19 juin. C’est dans moins de 2 semaines!

L’organisation du Bono s’affine et quelques contraintes opérationnelles sont imposées à la SNLB comme la présence d’un arbitre régional, d’un président de course, un juge de course … Nous n’allons pas épiloguer, juste rappeler à tous, comme l’a rappelé l’arbitre au GPC ce matin : “le plus important c’est la RCV 14, tout faire pour éviter un abordage, et protester pour demander réparation, sur l’eau de préférence, à terre si besoin”.

La mise à l’eau aura lieu au Bono et les mouillages se feront à Arradon. Nous aurons à nous organiser pour disposer de voitures à Arradon pour permettre à tous de rentrer.

La SNLB nous a communiqué les AC que vous trouverez ci-après

Les Instructions de Courses suivront sous pe ainsi que le lien pour l’inscription et règlement en ligne.

Nous avons besoin de connaitre le nombre de participants dans les meilleurs délais. N’hésitez pas à nous remonter vos confirmations de participation d’ici là! 20 participants l’an dernier : en serez vous cette année?

A la Pentecôte, le GPC

Devinette :

A la chandeleur, c’est les crêpes.
A Pâques, c’est les chocolats.
Et à la Pentecôte ??

Vous l’avez? c’est les embruns! Parce qu’à la pentecôte, c’est le Grand Prix du Crouesty!

Et en plus, cette année, la pentecôte a bien lieu à la Pentecôte en non pas en Septembre 🙂

Ce sera un plaisir de vous y retrouver. Pour cela, vous connaissez la procédure : inscription auprès du YCCA. Vous trouverez la fiche d’inscription sur le site du Club :

Grand Prix du Crouesty | YCCA

La fiche d’inscription est en ligne, les AC arriveront courant de semaine prochaine.

Marc Eymond, le président de l’YCCA, nous réserve d’ores et déjà un super accueil avec les traditionnels apéritifs les samedi et dimanche, des festivités pour les coureurs et accompagnants, un grand chapiteau pour nous abriter du soleil, et bien évidemment, un rond spécifique M750!

Nous nous retrouverons également pour de belles soirées à débriefer des manches du jour et aussi pour échanger de façon conviviale et détendue.

Pensez à constituer vos équipages et lancer vos demandes en écrivant à la liste de diffusion :

  • bourse-equipers[AT]monotype750[POINT]org

La coupe des Grandes écoles et universités au CVP

C’est avec un immense plaisir que les parisiens ont pu reprendre les rênes de leur montures, ou devrais-je plutôt dire les drisses et écoutes de leur canot!

La mise en place a été quelque peu compliquée pour organiser la mise à l’eau, trouver et remettre les jeux de voiles à chaque bateau, faire quelques réparations avant d’aller déjeuner et patienter jusqu’au lancement de la première manche.

11 équipiers et 5 M750 étaient prêts à prendre part à cette équipée sauvage :

  • 1 équipage d’étudiants de l’association Léovoile de l’école Léonard de Vinci à La Défense
  • 1 équipage sous la houlette de Guillaume Sannié sur Pardoun Mud
  • 1 équipage familial sur Celtina désormais armé par Guillaume de Matharel
  • 1 équipage sur groQuik avec Eric Pouillaude et le grand retour d’Alain Poupaert
  • 1 équipage sur LoGeek, récemment acquis par le CVP et très sympathiquement prêté par le CVP pour permettre au plus grand nombre de naviguer

C’est donc sous le soleil, quelques nuages et une prévision de vent joueur que les bateaux ont largués les amarres. Tandis que les premiers affinaient leur toucher de barre, Celtina gardait les yeux en l’air … à la recherche de sa drisse de foc. La manille s’étant ouverte la drisse s’est retrouvée en haut du mat, fort heureusement sans y entrer.

Les équipages se sont réorganisés à la volée pour que tous puissent en profiter.

Pardoun Mud, avec Guillaume Sannié et Thierry Melot, prit le meilleurs départ et se trouvait sans grand surprise, (normal, c’est des M750, me soufflent des plaisantins), largement en tête à la bouée sous le vent quand soudain retentit un grand claquement et le bateau se coucha … Arrachement de la cadène de la cloison qui avait pourrie derrière la fibre!

Tandis que les autres équipages finissaient la manche, le bateau de sécurité partait à la rescousse des naufragés. c’est ainsi que Pardoun Mud rentre dans l’histoire en devenant le premier M750 à passer le pont de Meulan! Heureusement qu’aucune péniche ne vint à passer à ce moment là!

Une belle frayeur et grosse déception pour nos deux amis !

Une fois le bateau sécurisé, les manches reprirent avec les 3 bateaux restant en lice.

Si le bateau équipé par Leovoile prit l’avantage sur les 2 premières manches, groQuik, avec Guillaume de Matharel en renfort n’était pas loin et prit l’avantage lors des 2 manches suivantes malgré une belle pression imposée par Jules Bertin, et aussi par le reste de la famille Matharel sur Logeek, en embuscade, prêt à profiter d’une erreur des deux premiers.

Un petit grain passa, avec un ciel bien noir et menaçant mais seules quelques gouttes furent à essuyer. C’était une belle journée, le vent était soutenu et bien aligné, bref d’excellentes conditions pour une reprise!

C’est sous un beau soleil que les 4 manches du Dimanche se sont courues après un quelques remaniements au niveau des équipages. En effet, la veille au soir Alain Poupaert s’est pris d’une envolée lyrique et grimpa au mat de Celtina pour redescendre la drisse de foc, permettant ainsi de revenir jouer avec les autres. Guillaume et Thierry prirent possession de Hinfrayquentable, que le CVP a très gentiment proposé de mettre à disposition de l’équipage de Pardoun Mud.

Une belle gaffe pour une belle gaffe : c’est un peu comme un virement lof pour lof, non?

Luc Fermigier est venu épaulé la seconde fournée d’étudiants, en l’occurrence, d’étudiantes, et Stéphane Dierkx, jamais en reste lorsqu’il s’agit de naviguer est rentré dans la course.

Les 4 manches du jour se sont disputées dans un vent moins établi et moins stable, avec les bateaux de l’YCIF en plus sur l’eau et quelques péniches joueuses, offrant des surprises et du suspens tant tout pouvait se jouer jusqu’à la ligne d’arrivée.

Une bien belle reprise qui nous a ouvert l’appétit pour la suite : le Grand Prix du Crouesty les 3, 4 et 5 juin avant le Bono les 17, 18 et 19 juin.