National M7.50 2018 ou La Trinité-sur-M “éditerranée”

 

Après un Bono récemment délocalisé au Crouesty, c’est la météo de Cannes (Alpes Maritimes) qui faisait le déplacement à La Trinité sur Mer (Morbihan) à l’occasion de notre National en cette mi-juillet de l’an de grâce 2018 !

Trois jours de régates sans cirés et sans pulls et sans le moindre frisson ! Un vent chaud qu’il souffle de l’Est ou de l’Ouest. Il n’y eut guère que la marée qui nous démarqua de la Baie des Anges !

Des régates qui se courent à compter de 14 heures, ce qui permet de se remettre des excès de la soirée précédente, ou bien de goûter les matinées en famille.

National 2018

A propos de nos agapes ! A la veille de compétition, Loïc de Rancourt a tendu une première embuscade aux équipages déjà présents, avec pour arme des ti-punchs meurtriers … Les têtes ont tourné dans la nuit …

Puis, au soir de la première journée de régates, le charmant accueil de Virginie Massiet du Biest en sa propriété, pour une soirée crêpes concoctée par Président Pronier, le tout conclu par une baignade nocturne dans une eau à 27 °C.

La deuxième journée a donné lieu à notre traditionnel  pique-nique  Langoustine  grand moment de convivialité avant de s’écharper sur le plan d’eau

Et pour conclure le championnat, tous réunis chez Guy, façon Auberge Espagnole, pour une remise des prix enjouée, espiègle et arrosée comme de coutume. Pour le feu d’artifice, le petit Loic âgé de 6 ans a lâché charitable, « que c’était mieux que rien … », donc, tout finissait bien !

Et sur l’eau me direz-vous ?

19 équipages répondaient présent à ce rendez-vous sportif.

Un club, la SNT, qui prend en compte notre calendrier décalé malgré les contraintes d’organisation, un comité de course épatant qui nous mouille de beaux parcours et jongle avec talent entre notre flotte et celle des Classiques associés au calendrier. Un grand merci à Françoise dont la tâche n’est pas toujours facile et à Gilles Bricout en ordonnateur de nos joutes nautiques !

8 manches courues dans un vent qui n’a jamais excédé 12 nœuds au fort des risées.

Un Bahia impérial qui rafle trois manches. Erwan Gourdon inspiré, redoutable au près, serein au portant  en utilisant une contre gite lui permettant de transpercer la flotte et dont les équipiers auraient sans doute fait virer l’alcootest, pressés qu’ils étaient d’anticiper dès la veille, la victoire des Bleus en Russie …

Suit un Callisto régulier aux avants postes qui doit en partie son classement à l’abandon prématuré de Bad Boy, alors second au classement provisoire, inopportunément démâté à quai au matin du dernier jour par un plaisancier maladroit. Au grand dam de Laurent Beaurin et de son équipage qui méritaient mieux que leur 6eme place…

De Lux II de Joel Pamart, régulier aux avants postes et particulièrement inspiré le dernier jour, complète le podium. Les mosellans, toujours en force, ont des ailes dans les airs légers !

Les nouveaux de la série ont un peu souffert pour certains, déstabilisés par les vents variables et par les algues coquines. Il fallait autant se garder des vents folâtres que des pièges à quilles. Un petit effort sur le renouvellement des jeux de voiles et votre petit navire se sentira des ailes !

Sur la mixité tant promue dans les entreprises et ailleurs, le M 7.50 donne l’exemple. La moitié de la flotte comptait au moins une équipière. Olivier Bastard comptait en plus à son bord l’un de ses petits-fils !

Enfin, impossible de conclure sans souligner la formidable présence du Trio  de notre association. Guy a certes organisé, coordonné, assisté et gruté des bateaux avec gentillesse, patience et constance mais il ne ferait rien sans Jean-Denis et Paul qui prennent le relais sans un bruit même sans être sur place ou participer. C’est un sacré investissement pour ces chefs d’entreprise déjà fort occupés. Nous mesurons la chance de pouvoir compter sur eux. L’équipe a besoin d’aide et d’un plus grand soutien. Les bonnes volontés déterminées sont les bien venues pour continuer à entretenir cette flamme !

Rendez-vous pour les régates de fin d’année !

Amitié et remerciements à tous,

Gilles Bretéché

Callisto

PS : Pour ceux que cela peut instruire ou intéresser, voici le classement final :

Share This: