Archives pour l'étiquette le bono

Compte rendu du Bono par Gilles Breteche

Je tarde un peu pour publier ce texte écrit par Gilles BRETECHE … je vous laisse vous remémorer vos souvenirs à l’approche du national, à bientôt, Paul Vandame :

Si Rome n’est plus dans Rome, Le Bono non plus !

Et voilà qu’en l’an de grâce 2018 après JC, la célèbre régate dans les courants du Golfe, organisée par la Société Nautique Le Bono se délocalise !

S’il faut avouer que le Crouesty n’a pas le charme de notre petit port fétiche, nos fidèles organisateurs ont su tirer un parti remarquable de ce changement de paradigme !

18 concurrents en lice, constituaient l’affiche épatante de cette épreuve de prédilection pour bon nombre d’entre nous !  Messins, havrais, arcachonnais, parisiens, aixois, nantais, breton du golfe et d’ailleurs, tous ont pris le chemin du Golfe comme on prend celui de Compostelle !

A la recherche de la transcendance et de l’inspiration qui déjouent les pièges du malin courant et des vents subversifs.

Attachés à ne pas s’égarer au gré des iles, des amers, perches et bouées qui se camouflent pour mieux confondre le non initié, les mines anti-quille émaillaient le plan d’eau pour ajouter à la stupeur des skippers. Les algues cette année, faisaient à nos appendices, la guerre !

Ajoutée à la malignité celtique des lieux, la perversité des parcours libres ou contraints des maitres de cérémonie, les fidèles (régatiers) s’y cassèrent les méninges.

Sept manches courues, ponctuées de suspens hitchcockiens. César sur sa butte, a dû se régaler.

A la fin, cela fait le classement de ceux qui s’en sont le moins mal tiré.

A ce jeu, l’équipage de Callisto (en grec ancien « La plus Belle ») bénéficiait de trois atouts hors catégorie.

Le premier tient à son équipière qui inspira cette fière embarcation et incite toujours son barreur au moins de maladresses possible. D’accord, Sylvie préférait Le Bono en novembre ! Ce qui est un comble pour une muse qui préfère et de loin, la mer vue du confort de la terre … Cependant, raison faisant son chemin et après quelques années de bouderie pré-estivale, elle a adopté ce nouveau calendrier sans rancune aucune…

Le second, tient à l’équipier voltigeur qui fait tout à bord depuis trente années en plus de tracter le bateau depuis que son skipper a renoncé à l’automobile ad hoc …  Beaucoup d’équipages nous l’envient, mais… !

Le troisième et le plus prépondérant au Bono, tient au cadeau un rien pervers que nous fit Yves Marzin, lors d’un Bono vainqueur il y a 4 ou 5 ans. Nous l’avons baptisé Marzinus et il trône dans le bosquet du jardin. Le fier animal, grandes oreilles pointées, assis sur son auguste popotin, n’a pris aucune ride et nous inspire des désirs de victoire d’autant plus inextinguibles, qu’il était censé nous filer la scoumoune jusqu’à la 6eme génération. Chacun comprendra maintenant pourquoi ce rallye sur les courants du Golfe nous tient dans un tel degré de motivation ! Dans cette épreuve, nous luttons contre le signe indien. Et ce n’est pas rien !

Voilà comment l’on peut vous expliquer le résultat !

Cette année, comme tous les ans d’ailleurs, l’affaire ne fut pas simple pour autant. Gentleman Erwann Gourdon, Président Pronier si fantasque, Sylvain Pélissier l’habilleur en vogue de la classe, Stéphane Manier l’homme des options solitaires, ont remporté une manche. Et si Callisto en a remporté trois, elle a aussi trébuché parfois…

Rien ne vaut une épreuve disputée, qui prend ses quartiers du soir au Logeo, mouillage charmant, et se fait inviter pour la remise des prix en la propriété de Stephane Manier, un petit paradis dont il nous a ouvert les portes avec gentillesse et générosité.

Que dire de l’organisation qui fut parfaite et du plaisir d’y retrouver avec chaleur nos bénévoles et animateurs favoris des picnics (très réussis) et des navettes de rades impeccables !

En attendant l’an prochain,

Merci pour tout.

Gilles BRETECHE

Bono 2018

Comme vous le savez tous la traditionnelle régate du Bono se déroule ce week-end !

Attention, nous vous rappelons que cette année la mise à l’eau se fait au Crouesty !

Programme :

Stéphane MANIER  sera présent jeudi fin d’am pour gruter les préssés : pour cela il faut prendre contact avec lui :

paulstep.manier@gmail.com
06 61 75 19 63

Les grutages  reprendront Vendredi matin a partir de  9h30
Clôture des inscriptions  11h 30
Breifing 11h 45
Repas  de 12h
Lacher de ponton 13h 30

Mise a dispo 14h pour le 1er départ

Vous pouvez dès à présent renvoyer votre fiche d’inscription par mail à : fredleguen56@gmail.com

Cela facilitera les inscriptions sur place

Merci à tous et à très vite

Le Bono 2018 – 15, 16 et 17 juin 2018

Une fois n’est pas coutume, le Bono 2018 ne partira pas du Bono. Pour des raisons liées à l’organisation de la commémoration de la Longue Route sur le port du Bono, il n’était pas possible de faire venir la grue et assurer la mise à l’eau des 15 ou 20 bateaux attendus cette année encore. Et comme la marée s’est invitée dans les contraintes à prendre en compte, le point de départ de l’édition 2018 a donc été déplacé au Crouesty afin de pouvoir mettre les bateaux à l’eau dans des conditions de manutentions sécurisée et pouvoir rejoindre le plus rapidement possible l’entrée du Golfe.

Si le point de départ change, le programme reste le même avec l’avantage de changer un peu la physionomie de enchaînement des manches. En effet, cette année, les bateaux auront plus vite rejoint l’entrée du Golfe, et les coefficients de marée importants vont nous permettre d’aller jouer plus loin que les autres années dans le fond de la « Petite Mer ». Pour ceux qui pensaient tout connaître du Bono, vérifiez que vous disposez bien d’une carte à jour et qui couvre bien  tout le Golfe. Certain disent même que notre cher Yves Marzin a prévu de déplacer Illur et Drenec et d’inverser le sens de l’Ile aux Moines. Au Bono, on est prêt à tout.

D’un point de vue pratique, les bateaux seront mis à l’eau au Crouesty, les mouillages du vendredi soir et du samedi soir se feront au Logeo et la sortie de l’eau aura également lieu au Crouesty. Pour ceux qui cherchent à se loger pour l’occasion, nous vous conseillons donc de privilégier un hébergement sur la Presqu’île de Rhuys.

Cette année encore, inscrivez-vous nombreux pour venir profiter du cadre idyllique de Golfe du Morbihan, et de l’organisation exceptionnelle de la SNLB qui fêtera cette année son renouveau avec de nombreux projets dans les cartons.

Notez bien les dates du 15, 16 et 17 juin 2018 et à très vite au port du  Crouesty pour un Bono 2018 haut en couleur.

Les vidéos du Bono

Passage de ligne d’arrivé sous spi – 2ème manche du samedi !
belles figures de Titi Melot !

Tentative de passage de la Jument à contre courant… coef 102 :

Passage de bouée le dernier jour… Vu comme ça ça fait un petit peu p’tits ch’vaux mais détrompez vous… les bateaux s’échangeaient sans cesse les places au gré des paquets d’algues… !

Merci à Frédéric Le Gwen pour ces quelques vidéos !

à très vite pour l’organisation du national…!

Guy, Jean-denis et Paul

Bilan après un Bono d’exception

Le week-end dernier s’est déroulé la 30ème édition du Bono… Une occasion de plus de se retrouver à naviguer parmi les algues et les courants du golfe du Morbihan !

Cette 30ème édition n’a pas failli aux traditions, un bateau échoué dans la rivière :

Du vent, du soleil, un peu de pluie, des croisements serrés, des tête-à-queue lorsque le courant se prend dans la quille…

Comme chaque année nous avons réservé une petite surprise au comité… une négociation ardue pour choisir les parcours et le classement…

Mais au final, le comité farceur s’est vengé et nous a envoyé passer la Jument à contre courant, coef 102 ! sensations garanties ! quand j’ai dit passer…. je voulais dire essayer ! un seul équipage à sembler réussir au loin… Félicitations à Sylvain Pellissier et son équipage, dommage que la manche ait été annulée…

Mais comme le dit Yves MARZIN : « un Bono sans essayer de passer la jument à contre courant… c’est pas un vrai Bono ! »

Quoi qu’il en soit, cette régate nous a comme chaque fois, tous réunis autour de merveilleux moments de partages et de bonheur grâce au comité mais aussi aux bénévoles de la SNLB qui nous on organisés cet évènement avec brio ! Nous les remercions chaleureusement.

Et pour ceux qui n’ont pas oublié que ce rallye reste une compétition… voici le classement :

Une explication pour tous ces DSQ ? un comité qui veille au respect du balisage latéral servant de marque de parcours ! il faudra bien se tenir l’an prochain !

Nous tenons aussi à remercier Gilles Breteche qui est passé à la remise des prix pour nous montrer qu’il nous oublie pas malgré une saison en double et une transquadra au programme !

Merci à Catherine Rochant pour ses photos qui agrémentent cette article le temps de récupérer les photos officielles !

Et pour finir, nous remercions tous les participants pour leur bonne humeur et l’accueil qu’ils ont réservé aux nouveaux !

Prochain évènement : Le National à la Trinité sur mer les 13 – 14 et 15 juillet prochain ! 30 bateaux sont attendus !!

Guy, Jean-Denis et Paul

Avis de course du Bono

RALLYE SUR LES COURANTS DU GOLFE 2017

1- Organisation

La Société Nautique Le Bono, petit club du Golfe du Morbihan, assure depuis 28 ans cette manifestation de Monotypes 7m50, et depuis l’année dernière de M750.

C’est toujours avec un immense plaisir que nous vous accueillons avec convivialité dans ce cadre magnifique.

2- Règles applicables

La régate est régie par :

Le règlement international pour prévenir les abordages en mer (RIPAM) L’usage veut que celui-ci soit prédominant dans le Golfe. Les habitués savent pourquoi, les nouveaux venus le comprennent plutôt assez vite.

Les règles de course à la voile de la FFV (RCV 2017-2020) et les règles ISAF en cours.

Les règles de la classe Monotype 7m50/M750

Les instructions de course, leurs annexes et avenants éventuels. Les concurrents doivent être attentifs sur ces derniers points car les parcours étant établis en fonction des vents et des courants, il est nécessaire qu’un des membres de l’équipage écoute avec attention, lors de l’annonce du briefing, les modifications apportées. Cela déroute l’habitué des parcours « banane » mais l’adaptation immédiate des parcours aux conditions locales est le seul moyen de leur rendre cette émotion indescriptible si l’on ne l’a pas vécue.

3- Admissibilité

La régate est ouverte aux Monotypes 7m50 et aux M750 armés avec le matériel de sécurité conforme à la navigation inférieure à 2 miles.

Pour chaque bateau, il est recommandé d’être équipé d’une VHF portable, une carte du Golfe protégée par un étui étanche transparent, un crayon et une gomme.

Un équipage de deux personnes minimums est exigé.

4- Inscriptions

Les concurrents doivent présenter leur licence FFVoile 2017. Les règles pour le visa médical ont été modifiées cette année. La consultation du certificat médical sur le site internet de la FFV par les organisateurs de régate est possible.

Pour les mineurs une autorisation parentale est obligatoire.

L’organisateur se réserve le droit d’accepter ou de refuser une demande d’inscription (règle 76.1 des RCV) Là, il faut vraiment exagérer car ce n’est pas du tout l’esprit des deux clubs. Un espace quarantaine peut toutefois être organisé, probablement à une unanimité écrasante.

5- Droits à payer

L’inscription à payer par bateau est de 120 euros par bateau.

Afin d’assurer un certain confort aux équipages, les repas des vendredi, samedi et dimanche midi sont organisés au prix de 15 euros par repas et par personne, livrés sur place où que vous soyez dans le Golfe. (Sauf au fond de l’eau, il y a des limites …)

Gratuité des ports

C’est de plus en plus compliqué   pour toute manifestation ! Nous nous sommes organisés pour trouver, comme d’habitude, la meilleure solution pour des mouillages gratuits et sécuritaires.

6- Programme

Tous les bateaux sont attendus le

Vendredi 23 juin sur le port pour une mise à l’eau dans la matinée (TOUTES LES MISES A L’EAU AURONT LIEU LE VENDREDI MATIN).
Suivie d’un repas sur le port avec briefing.
13H30 embarquement des équipages pour une ou deux courses.
Soir : repas des équipages à La Trinité s/mer

Samedi 24 juin
Briefing à 8H30 une manche le matin, suivie d’une épreuve organisée par Jean Claude
Pause pique-nique surprise,
Briefing, 14H00 une à deux manches à suivre.
Repos : enfin !

Dimanche 25 juin
Briefing à 9h00 une à deux manches retour sur Le Bono.
Arrivée à partir de 13H00 pour sortie de l’eau, repas, remise des prix.
Pour la suite, vous restez maîtres de vos parcours. Bonne route et merci à ceux qui auront fait le trajet.

7- Décision de courir

La décision d’un concurrent de participer à une course ou de rester en course relève de sa seule responsabilité. En conséquence, en acceptant de participer à la course ou de rester en course, le concurrent décharge l’autorité organisatrice de toute responsabilité en cas de dommage matériel et/ou corporel.

Bien sûr, nous ne courons plus en octobre ou novembre mais tout de même.

8- Instructions et parcours

Les instructions de course et annexes éventuelles seront remises lors de l’inscription définitive sur le port du Bono.

Les parcours seront donnés oralement au cours des briefings. Prière d’y être attentif (nous avons des noms de distraits- pour cela voir directement avec les trésoriers)

 

Documents à télécharger, remplir et transmettre à la SNLB via le mail suivant : as-SNLB@hotmail.fr

Bulletin d’inscription pour le rallye sur les courants du Golfe

Fiches d’organisation (pour les repas… !! on sait au moins que Luc Lajoye n’oubliera pas de renvoyer ce document)

RIB de la SNLB (soyez moderne, anticipez le paiement comme l’inscription ! PS : pour les vieux qui ne paient pas en ligne, les chèques seront acceptés sur place)

 

La SNLB soutenue par Guy, Jean-denis et Paul

 

GRAND PRIX du CROUESTY 2017

Le GP du Crouesty c’était : trois jours de régate, 9 Manches, de la molle, du medium et de la brise, et bien sûr compte tenu des conditions des surfs et des figures libres le tout sous le soleil !

Coté compétition, nous avons bataillé contre une Figure locale et nationale …. Sylvain PELISSIER avec sa monture fraichement acquise …F 99 (encore un bateau de retour sur l’eau apres une longue hibernation dans un hangar)

Il a bataillé tout le Week end avec ERWAN Gourdon nous offrant même un match Race dans 20 à 25 nds de vents durant toute la dernière manche. Le duel de virements et d’empannage a utilisé les dernières réserves physiques des 2 équipages… Sebastien s’est pris la bôme et est parti se faire recoudre à l’hôpital et Benoit a promis de se remettre au sport ! ….

La dernière manche a tranché le résultat final et c’est SYLVAIN qui s’impose à la première place

Bravo !

ERWAN a prévu de prendre sa revanche au BONO …… Avis aux amateurs

Derrière, c’est le combat des 3 M750 qui a animé le plan d’eau. C’est finalement votre président et son BAD BOY qui s’attribue la 3eme marche du Podium devant JEAN DENIS et LUC toujours en embuscade pour profiter de la moindre erreur ou bascule mal négociée. Le bleu, le Blanc et Le Rose ont aiguayé le plan d’eau durant les bords de spi.

Une mention particulière pour notre Ami THIERRY et son VALENTIN de fils qui est venu régulièrement arbitrer les débats des 3 M750. Présent à toutes les épreuves depuis le début de l’année, ils ont assumé a 2 brillamment les 4 manches de Samedi malgré une brise grimpante dans les tours pour atteindre les 25 nœuds ….  Comme quoi avec de la technique…. Le prés dans la brise et même les empannages passent !

Le troisième champ de bataille était animé par STEPHANE, ALAIN et RICHARD. Des bons coups, des belles manœuvres, mais malheureusement des erreurs qui mettent en cause les places au classement. Dur Dur la monotypie …….

  • Stephane a montré qu’il en avait encore sous le capot, mais le manque de régularité a pénalisé son classement.
  • Nous avons Rencontré lors de ce Grand prix une nouvelle tête RICHARD SLAMA, avec son nouveau bateau acheté après une longue hibernation du coté de CARNAC. Aidé par un metteur au point expert …. CHRISTIAN VERNET, il a dû abandonner pour casse. Il était là pour découvrir et mettre au point son bateau Il faudra compter avec lui au national car ses intentions sont affichées …… S’il les réalise aussi brillamment que ses passes de rocks au MARCELLIN, cela promet des remises en cause dans les classements

Bienvenu a toi RICHARD.

  • Toujours fidèle aux régates, de plus en plus proche, et toujours avec humour, c’est Alain qui clôture le classement. Devrais-je plutôt dire ALAIN et ERIC tant le binôme fonctionne super bien.

Merci à vous.

Voilà pour le volet Sport

Pour la partie convivialité :

Cela a été comme d’habitude : Apéro et diner partager, coup de hanche pour virer Luc du banc (On a du s’y lettre à 4) et, pour respecter la tradition, un super diner / BBQ chez Stephane et son épouse qui nous ont reçus comme des princes dans un site extraordinaire. ENCORE un très grand merci au nom de tous STEPHANE.

Le classement :

Les bateaux se préparent maintenant pour notre rendez-vous annuel du BONO les 23-24-25 Juin.

Entre 15 et 20 bateaux attendus …. Les crabes commencent à baisser la tête…. Plus d’informations à venir durant le week-end !

Guy, Jean-denis et Paul

Bienvenue à Loïc et Guillaume

A la veille de la seconde régate des M7.50 nous vous proposons de découvrir un nouveau tandem de co-propriétaire que vous aurez l’occasion de rencontrer cette année si ce n’est déjà fait !

Tandem :

Loïc de Rancourt – 36 ans
Guillaume Luttringer – 37 ans

Club :  Freelance, SNT pour la licence, le bateau sera basé sur un plan d’eau intérieur entre Rouen et Paris.

Comment êtes-vous venu au 750 ?

On cherchait à acheter depuis quelques temps un petit bateau racé pour naviguer en mode régate tous les deux, mais permettant aussi des sorties familiales plus cool. Les exploits passés du Tonton nous ont poussé vers le Monotype …

Comment s’appelle votre bateau et pourquoi ?

LoGeek – FRA19

L’origine du nom du bateau doit-elle être dévoilée ?? Une bouteille de champagne à celui qui trouve le pourquoi du comment 🙂

Ou naviguez-vous ?

LoGeek est à Venables, entre Les Mureaux et Rouen. Sympathique petit port de plaisance sur un lac relié à la Seine. Un peu loin de Paris, mais tout de même plus proche que la Bretagne, avec la possibilité de naviguer tous les jours de la semaine. Un luxe en région parisienne !

Comment avez-vous commencé la voile ?

Guillaume : premier contact tardif avec la mer à 24 ans à l’école des Glénans de l’Île d’Arz sur Glénans 5.7

Deux stages en 2005 et 2006 sur habitable dans le but de louer pour se faire des semaines Voile entre potes.

Loïc : Planche à voile ado puis semaines de croisière/régates aux Antilles vers 20ans. Régates à la Trinité sur IMX38 puis Opium39.

Nous avons commencé à naviguer ensemble en 2012, d’abord pour des semaines « plaisance loisir » avant de naviguer en mode « régate » depuis 2014 sur un Opium 39 à la Trinité Sur Mer.

Vos bateaux ?

LoGeek est notre premier bateau. Monotype de 1988, acheté en 2015. Quelques travaux tout de suite après l’achat pour reboucher le puit moteur, remettre la quille en état, refaire antifouling/peinture de coque et gagner quelques kilos 🙂

Vos palmarès si il y en a ?

Mis à part quelques participations au Tour de Belle-île, Speerbreker Cup ou Armen Race, pas de podium en vue 🙂

Votre plus grande aventure nautique ?

G : Deux semaines de voile entre la Martinique et les Grenadines entre copains. C’était ma première location de bateau, avec le stress qui va avec. Beau temps, belle mer … le rêve !!

L : Une traversée Corse continent de nuit et dans de très mauvaises conditions météo.

Votre plus grande frayeur ?   

G : Je touche du bois, pas de grosse frayeur sur un bateau jusqu’à présent … Signe sans doute d’un grand manque d’expérience !

L : Une queue de tempête tropicale au large du golfe du Mexique.

Votre meilleur souvenir ? 

Notre première Nuit de l’Armen ! 24h de course entre la Trinité et les Glénan, bord sous spi de nuit autour de Belle-île tout en évitant les pêcheurs, la fatigue … mais la satisfaction de passer un bon moment sur le bateau avec l’équipage !

Le programme prévu en 2017 ?  

Le Bono et le National … pour commencer en douceur, et ne pas abîmer la peinture toute neuve 🙂

Éventuellement le CVP en novembre sur un malentendu 🙂

Loic et Guillaume, au nom de toute la série, nous vous souhaitons une excellente saison 2017 !

Publié par Paul VANDAME

Bienvenue à Christophe HINFRAY

Nous continuons la découverte des nouveaux ! Comme vous le savez plusieurs propriétaire nous ont rejoint et partagent avec nous leur histoire. Vous avez déjà découvert Pierre ESCALAS, place maintenant à Christophe HINFRAY !

Christophe Hinfray – 56 ans

Club :  CVP – Cercle Voile Paris 

Comment es-tu venu au 750?

D’abord 5 ans en OneDesign 7.47, basé à Saint Valéry en Caux avec 11 sister-ships puis sur sa remorque à passer de La Trinité, Brest, Deauville, et rarement Hyeres

Comment s’appelle ton bateau et pourquoi?

Christophe : INFREQUENTABLE, quand on s’appelle Hinfray c’est un bon jeu de mot…

Ou navigues-tu?

Depuis 3 ans au Cercle de la Voile de Paris aux Mureaux, eau douce mais facile d’accès pour un samedi ou un dimanche de Paris où j’habite. L’eau salée me manque un peu, je vais y remédier en 2017.

Comment as-tu commencé la voile / tes bateaux? ?

Initiation sur un dériveur Simoun 4.45 et une planche à voile, puis une longue pause due aux enfants, jusqu’à un Hobie Cat sur la Chesapeake Bay. Puis 20 ans plus tard, un One Design 7.47 acheté avec un pot d’enfance, Stéphane, tout deux amateur de cigares nous l’avons appelé Cohiba. Cet été, j’ai acheté un Moth Europe en acajou, je le rénove et espère naviguer l’été prochain sauf mes 80 kilos et 1,80m qu’il va falloir passer sous la bôme. 

Ton palmarès si il y en a?

Modeste, trop modeste mais la voile enseigne la modestie et me vide l’esprit, cela me suffit.

Ta plus grande aventure nautique?

Traversée de la Manche sur le Rara Avis du père Jaouen, pas un grand danger mais une chouette expérience.

Ta plus grande frayeur?   

En Manche la mer est souvent rude. Chaque fois que je sors, j’ai un noeud à l’estomac. Je rêve de naviguer dans une eau calme, chaude, sans courant.

Ton meilleur souvenir? 

Bord de travers, spi asymétrique à la Trinité. Plus de 10 noeuds pour sûr.

Ton équipage?

En fait, je n’ai pas d’équipage attitré. J’aimerai emmener ma chérie, Christine, mes enfants et neveux et des amis à naviguer sur le Monotype. De plus, je suis équiper en Star et aimerai emener mas amis Staristes découvrir ce nouveau support plus « haute mer » qu’est le Monotype 7.5.

Le programme prévu en 2017?  

Les Mureaux, les Mureaux. La remorque ne devrait pas bouger du CVP car j’aurai assez à découvrir en plus de quelques régates en Star. On verra en 2018 à aller plus loin.

Christophe, au nom de toute la série, nous te souhaitons une excellente saison 2017 avec toute la famille des 7.50!

Publié par Paul VANDAME

La série ne cesse de grandir !

 

Vous êtes chaque année de plus en plus nombreux !

Nous vous laissons découvrir quelques chiffres ci-dessous :

  Nb de skippers Nb de participants au National Nb moyen de participants Nb de cotisations
2013 16 10 6,8 15
2014 17 14 8,6 22
2015 23 14 10 31
2016 35 23 11,4 36

Nous sommes très satisfaits de l’augmentation de tous ces marqueurs. C’est une preuve de dynamique positive. Ces chiffres sont possibles grâce à votre mobilisation lors de nos évènements et grâce à la publicité que vous faites pour notre beau bateau lors de vos navigations sur les différents plans d’eau de France.

Nous souhaitons continuer cette évolution et pour cela nous mettrons l’accent sur la visibilité de la série.

Quoi qu’il en soit, le pari de 30 bateaux au national 2017 est pris !

MERCI A TOUS POUR VOTRE PARTICIPATION !