Archives par mot-clé : Garance

PLUS QUE 2 JOURS AVANT MAJORATION DES FRAIS D’INSCRIPTION

sans-titre-copie

L’Atlantique Le Télégramme,  c’est déjà dans 2 semaines !

Le rush de la rentrée étant passé, il est plus que temps de penser à votre prochaine grande compétition.

Inscription et règlement avant le 15 septembre pour bénéficier du tarif préférentiel.

Passé ce délai, vos frais d’engagement seront majorés de 50%.

Inscription en ligne: Cliquez ici !

SUIVRE L’EVENEMENT

Pour ne rien rater de l’actualité, inscrivez-vous sur la page Facebook de l’évènement: L’Atlantique Le Télégramme

 Les Challengers de l’Atlantique seront présents:

En IRC 1 :Tiger 3 de Marc Menesguen,

En IRC 2: Realax de Jean Yves Le Goff,

En IRC 3: Leclerc Hennebont de Richard Fromentin, SNSP Hakuna Matata de Nouel Jean François,

En IRC 4: Matamouf of Recoucou de Dominique Lucas, Dr Jekyll de Thierry Bidon et Brittany Drizzle de Bernard Fournier Leray.

Le dernier round sera apprement disputé.

 

Les Grand Surprise et les Monotypes 7.50 se motivent pour faire une classe en catégorie Osiris. 

 GRUTAGE

La Capitainerie du Port de la BSM se charge des manutentions.

Vous pouvez contacter Marion au 02 97 87 00 46

 PANIERS-REPAS

Les paniers-repas seront confectionnés par la Société Class’Croute.

Si vous souhaitez en bénéficier, vous trouverez le bon de commande à leur retourner avant le 16 septembre 2016, en cliquant sur le lien: Commande.

Tous les permanents et bénévoles du CNL œuvrent pour vous recevoir à la lorientaise: En toute convivialité en mer comme à terre.

L’Équipe du CNL

Share This:

A quelques jours du National 2015

Bono

Dans un peu plus d’une semaine s’ouvrira le National Monotype 7,50m 2015 à la Trinité-sur-Mer. Cette édition tant attendue marquera également le début d’une carrière que nous espérons très longue pour le M7.50 puisque les 2 premiers bateaux doivent toucher l’eau la veille des premières régates.

Pour le moment, nous comptons déjà 17 pré-inscriptions. Il vous reste encore un peu de temps pour vous décider mais ne tardez pas trop.

BATEAU Prénom NOM
FRA 21 JOKER Philippe de HEDOUVILLE
FRA 46 CHIMENE Thierry MELOT
FRA 54 PARDOUN MUD Gaetan TOUZE
FRA 55 GARANCE Jean-Philippe HAAG
FRA 61 ARISTA Christian VERNET
FRA 63 BAHIA Erwan GOURDON
FRA 70 CALLISTO Gilles BRETECHE
FRA 72 DAVAI Gilles BOUTRON
FRA 84 JABADAO Paul-Stéphane MANIER
FRA 91 MAGIC Pascal CARMIER
FRA 92 COCO TAHI Guy PRONIER
FRA 94 APPLE MOI Paul VANDAME
FRA 95 MYRTILLE Yann POUHAER
FRA 96 TOUTATIS Christian MASSON
FRA 201 COME BACK Luc LAJOYE
FRA 202 BARATAPAS Jean-Denis BARGIBANT

Vous trouverez ci-dessous l’avis de course avec les modalités pour finaliser votre inscription auprès de la SNT:

Téléchargez l’avis de course

Programme:

Samedi 11 juillet – Inscriptions et mises à l’eau
Dimanche 12 juillet – Courses à partir de 13.15
Lundi 13 juillet – Courses à partir de 13.30
Mardi 14 juillet – Courses à partir de 9.00

Ce National sera aussi l’occasion pour de nouveaux équipages de venir faire connaissance avec la série et pour d’anciens de revenir avec la ferme intention de démontrer qu’ils n’ont rien perdu!

Rendez-vous à la Trinité sur Mer pour de superbes régates et que le meilleur gagne!

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Share This:

A 3 semaines du Bono

Nous voici déjà à trois petites semaines des régates du Bono qui se dérouleront les 19, 20 et 21 juin au départ du Bono. Trois jours de régate qui s’annoncent magnifiques, comme tous les ans.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Bono est une épreuve toute particulière du calendrier de la série. Elle est particulièrement appréciée part la beauté du terrain de jeu qui va nous accueillir durant trois jours. Mais le Bono, c’est aussi un fonctionnement atypique: pas de parcours construit, mais plus un rallye autour des îles au gré des courants, des molles et des risées, de la dévente des îles et des tapis roulants qui vous font remonter du fond du classement à la tête de la course.

Le Bono c’est aussi et surtout une organisation aux petits oignons par la SNLB et tous ses membres qui nous chouchoutent pendant tout un weekend.

Tant attendue et en même temps redoutée de tous, beaucoup disent que s’il n’y avait qu’une seule régate à faire dans l’année, ce serait le Bono. Et d’ailleurs, qu’on ne s’y trompe pas, la participation prévisionnelle de cette année est encore à la hausse.

Les inscriptions officielles vont s’ouvrir dans les tous prochains jours, mais les intentions de participations sont déjà très encourageantes.

BATEAU Prénom NOM
FRA 43 WINDWARD Joël PAMARD
FRA 46 CHIMENE Thierry MELOT
FRA 54 PARDOUN MUD Jean-Denis BARGIBANT
FRA 55 GARANCE Jean-Philippe HAAG
FRA 61 ARISTA Christian VERNET
FRA 63 BAHIA Erwan GOURDON
FRA 70 CALLISTO Gilles BRETECHE
FRA 72 DAVAI Gilles BOUTRON
FRA 82 JESTER Jérôme DAUSSE
FRA 84 JABADAO Paul-Stéphane MANIER
FRA 91 MAGIC Pascal CARMIER
FRA 92 COCO TAHI Guy PRONIER
FRA 94 APPLE MOI Paul VANDAME
FRA 95 MYRTILLE Yann POUHAER

Alors si vous n’êtes pas encore décidé, il ne manque plus que vous! En route pour un record de participation au Bono!

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Share This:

Cure de jouvance

L’an dernier, nous avons tous remarqué Garance, FRA 55 et sa magnifique peinture blanche immaculée. Jean-Philippe HAAG nous a fait le plaisir de raconter le chantier de refit de son bateau en 2013. Voici en détail l’histoire d’un refit en bonne et due forme.

Le refit de Garance

Eté 2012 ; Garance commence a être un peu fatigué d’aspect ; pont et cockpit d’origine, avec un trou à l’avant où le pontet d’étrave a été arraché, peinture de coque atteignant ses 12 ans, et un peu rapiécée, quille qui rouille dans son puits, étanchéité problématique, rien de grave mais prévoir quand même un moment pour vider le bateau après une journée de brise…  En gros, la misère.

Je consulteles chantiers habituels ; compter 6500 € pour refaire ça, c’est quand même pas donné. Aimant bricoler et entretenir, étant inscrit à l’YCIF avec son hangar et son pont roulant, je décide de m’y attaquer moi même.

Etape 1 : tout désacastiller ; compter une journée complète, à 2 bien sûr – avec idéalement un 2e pas trop grand et pas claustrophobe.

Etape 2 : puisqu’il faut déquiller, tant qu’à faire autant tirer le safran au passage et poser la coque par terre sur 4 pneus pour travailler à l’aise sur le pont et cockpit. Déquiller n’est pas difficile sur ce bateau. Trouver 2 madriers – ça traîne dans le hangar – et les glisser dans les supports des berceaux de la remorque de part et d’autre de la quille. On les ficelle avant – arrière, quelques cales en latéral le long de la quille et c’est calé.

FRA 55 - REFIT -  (4)

Il faut ensuite un palonnier avec le pont roulant / la grue, on prend tout bêtement les sangles d’amarrage du bateau sur la remorque pour brêler le palonnier sur la coque, on déboulonne la quille et hop on lève et le tour est joué. Tant qu’à faire on a aussi déboulonné le safran, et on le chope au passage. En même pas 2 heures c’est torché.

FRA 55 - REFIT -  (5)
Etape 3
 : c’est là que ça devient costaud : remettre propre pont et cockpit pour peinture ultérieure. Ciseau, ponceuse, résine, mastic epoxy au programme. Ça commence par faire sauter le liston acajou. Evidemment il baille par endroit mais à d’autres c’est resté vachement bien collé dis donc. Il faut faire sauter le vieux joint dur comme du bois centimètre par centimètre. Là où la liaison pont coque baille, recoller et revisser à neuf. Reboucher le trou à l’étrave avec une contreplaque à l’intérieur puis N couches tissu. Boucher le trou de la dame de nage – je n’aime pas ramer de toutes façons.

Une fois tout ça fait, grande séance mastic epoxy, notamment sur la liaison pont coque. Comme toujours avec l’epoxy, bien respecter les proportions avec une balance, si on fait ça à la grosse façon polyester eh ben ça marche pas! Y a plus qu’à revenir au début de l’étape 3. Et essayer de bien enduire sans excès parce que une fois que c’est dur eh bien c’est très dur et on va y passer des heures à la ponceuse…

FRA 55 - REFIT -  (3)

Etape 3 bis : la quille. Bien rincée de préférence, par exemple faire le SNO en dernière régate avant, et laisser sécher quelques mois – la fonte, c’est poreux…  Faire sauter tout le pourri : meuleuse, brosse métallique tournante ultra dure, à fond à fond ! Seule bonne barrière contre le retour de l’humidité et la rouille, l’époxy! 4 couches l’une sur l’autre à 12 heures d’intervalle, une le matin une le soir.

Etape 4 : y a plus qu’à remonter le joujou. Pas eu besoin de changer les bagues de safran cette fois, si non pour ceux que ça intéresse ça se fait en Ertalon, on trouve ça chez je sais plus qui à la Trinité (demander à Patrice Carpentier), on prend les cotes sur les vieilles et la mèche et on va chez le tourneur du coin.

Pour le mastic qui tient la quille, il faut prendre du mastic bâtiment butyl, Pas du silicone qui est trop souple: Castorama. Masquer la coque et la quille sous le puits pour ne pas en coller partout. Jajater le dessus et en latéral. On repose la coque. Retirer tout ce qui pourrait déborder, mais ne pas vouloir faire un beau joint de quille tout de suite, s’occuper de bien positionner, reboulonner etc. Une fois que c’est fait et sec, on a tout le temps de faire un beau joint tranquille. Toujours aussi adroit, on a aussi remonté le safran dans le même mouvement…

Etape 5 : eh bien c’est comme la 3, costaud et même en pire. Le ponçage de la coque. Là je n’avais pas de réparation à faire. Si vos réparez l’étrave – un classique sur ce bateau si on a oublié la RCV 14 – le seul truc qui tient bien c’est de stratifier tant par l’intérieur que par l’extérieur. Là c’est solide, alors que si vous ne l’avez fait que par l’extérieur c’est moins costaud sur un nouveau choc. Ponceuse donc ; vous apprécierez en particulier le ponçage des fonds, où rapidement l’engin pèse une tonne et vous vous prenez toute la poussière dans la figure. Prendre son mal en patience, compter 2 bonnes ½ journées.

Etape 6 : eh ben c’est tout doux maintenant, y a plus qu’à peindre… Cette fois, ce sera un peintre industrielle plutôt que chantier naval, Broggio à Conflans St Honorine. L’avantage, c’est qu’avec les volumes de production qu’il a, il approvisionne la peinture, sous couche, diluants etc. par fûts de 200 l , à des prix tels qu’il ne vous fait même pas le détail dans le devis. 1800 € tout compris. A priori c’est bien beau – on voit ça sur ses mobiliers urbains Decaux,  mais je vais quand même amener de la Awlgrip pour la coque, qui pour le coup coûte la peau des fesses, 800 €.

FRA 55 - REFIT -  (1)

 Ça y est il a fini c’est nickel ça brille partout !

Etape 7 : réaccastiller. Au passage je mets des coinceurs neufs partout. Comme on ne trouve pas 14 coinceurs d’un coup dans les boutiques parisiennes, KM nautisme à Baden, tout en ligne. Pour ne pas s’enquiquiner avec la vieille visserie tordue, mastiquée etc., commander de la visserie neuve chez Theix Inox, idem en ligne, il y a toutes les tailles qui vont bien, le bon inox, et surtout on les prend en têtes cruciformes pour pouvoir y aller à la visseuse électrique, ça va quand même plus vite. Il faut de nouveau une journée, et de nouveau un 2e pas trop grand… Tant qu’à faire j’ai remplacé un certain nombre de bouts moches avec des nœuds par du spectra épissé, ça fait quand même plus net. Nom du bateau en sticker, l’atelier sur mer à Carnac, et si vous ne pouvez pas passer les prendre chez eux en semaine ils vous les déposent à la SNT.

Total, 8 / 10 journées de travail, un peu plus de 3000 € avec l’accastillage. Retour aux affaires au national 2013, équipage familial un peu école de voile, résultats en rapport (on fera mieux en 2014, promis :-), mais on a un bateau splendide, plein de compliments, et le plaisir de l’avoir fait soi-même!

FRA 55 - REFIT -  (2)

Pour tous détails supplémentaires, Jean-Philippe Haag, FRA 55 Garance, 06 63 33 38 91

Article publié par Jean-Philippe HAAG

Share This:

Classement des barreurs 2014

Ça y est, le classement des barreurs 2014 est tombé! C’est à l’occasion du lancement officiel du M750 au Nautic de Paris que le classement 2014 des barreurs a été annoncé.

Belle participation pour cette année puisque pas moins de 17 barreurs se sont classés. Le calendrier initialement prévu sur 7 épreuves en a finalement compté 6 puisque le Tour de Belle-Ile a été annulé à causes des conditions météo.

Cette année, c’est la régularité associée à une participation à toutes les épreuves qui a permis à Guy PRONIER de détrôner notre architecte “chouchou”! Gilles BRETECHE prend néanmoins une superbe seconde place devant Erwan GOURDON, toujours aussi affûté.

Nous noterons cette année le très beau classement de Christian VERNET qui signe une très belle 4eme place au général.

Bravo à tous les barreurs et équipages pour cette très belle année 2014 et rendez-vous en 2015 pour un nouveau championnat encore plus relevé!

CLASSEMENT 2014

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Share This: