Archives pour l'étiquette Vernet

Très belle régate de rentrée à Lorient

telegramme-2016Pour cette régate de rentrée, ce sont 7 équipages qui se sont retrouvés à Lorient à l’occasion de l’Atlantique Télégramme organisé par le CNL cette année encore du 23 au 25 septembre. Cette édition a rassemblé cette année pas moins de 135 concurrents répartis sur 3 ronds ainsi qu’un bonne partie des IMOCA qui vont bientôt partir pour la prchaine édition du Vendée Globe. Tout cela fait beaucoup de beau monde sur les pontons et nos chers Monotypes font toujours le spectacle lorsqu’il s’agit de sortir ou de rentrer au port sous spi.

Pour cette régate de reprise, les équipages ont été un peu remaniés et certains habitués ont changé de monture. Ainsi, Christian VERNET a enfilé pour l’occasion le costume d’équipier pour venir seconder Laurent BEAURIN qui avait lâché pour l’occasion la barre de son quater tonner pour prendre celle de F92 prêté pour l’occasion par Guy PRONIER qui a, du coup, pris la barre du beau CALLISTO de notre cher Gilles BRETECHE. Que de changements me direz-vous! Mais que de belles empoignades aussi.

6 manches ont pu se courir durant le weekend avec autant de parcours côtiers dans un cadre magnifique entre Lorient et l’Île de Groix qui a même été contournée lors de la 4e manche du weekend.

La première journée a principalement été marquée par un duel PRONIER – BARGIBANT qui avaient tout les deux décidé de prendre le lead sur la flotte. Malheureusement, faute de 3e équipier pour la deuxième journée, notre cher président, Guy équipé de sa fille Victoire a du laisser s’échapper Baratapas (BARGIBANT-BARGIBANT-VANDAME). Mais c’était sans compter sur une 3e journée plus ventée durant laquelle, Guy est revenu, le couteau entre les dents, comme à son habitude, suivi en embuscade du magnifique Laz’Or de Claude Blaise barré pour l’occasion par Nathanaël CHAUVIN. Au final, le podium a été quelque peu chamboulé par une pénalité pour défaut d’émargement qui a coûté la 2e place à Guy PRONIER et c’est donc Claude Blaise qui s’empare de la 2e place.

1  202 BARATAPAS  (MONOTYPE 7.5)
 BARGIBANT Jean denis
BARGIBANT Jean
VANDAME Paul
11.00 11.00 1
1.0
2
2.0
1
1.0
1
1.0
3
3.0
3
3.0
YC PORT MANECH
YC PORT MANECH
C N ST CAST
2  56 LAZOR  (MONOTYPE 7.5)
 BLAISE Claude
CHAUVIN Nathanael
DE HERCE Francois
14.00 14.00 3
3.0
3
3.0
2
2.0
3
3.0
2
2.0
1
1.0
CN ARRADON
PORH LOEIZ SKIFF
Y C CROUESTY ARZON
3  70 CALLISTO  (MONOTYPE 7.5)
 PRONIER Guy
PRONIER Victoire
15.00 15.00 2
2.0
1
1.0
3
3.0
2
2.0
DPIi
2.0
DPIi
5.0
S N TRINITE S/MER
S N TRINITE S/MER
4  46 CHIMENE  (MONOTYPE 7.5)
 MELOT Thierry
POUILLAUDE Eric
27.00 27.00 DPIi
5.0
4
4.0
6
6.0
4
4.0
6
6.0
2
2.0
YC PORT MANECH
S N TRINITE S/MER
5  84 ASSURANCE GENERALI  (MONOTYPE 7.5)
 MANIER Paul stephane
CHAULEUR Etienne
PERRIN Tristan
34.00 34.00 6
6.0
6
6.0
5
5.0
5
5.0
5
5.0
7
7.0
Y C CROUESTY ARZON
S N TRINITE S/MER
S N TRINITE S/MER
6  209 BIGARO IV  (MONOTYPE 7.5)
 ESCALAS Pierre
ESTABLE Remy
POIRIER Nicolas
35.00 35.00 5
5.0
7
7.0
4
4.0
6
6.0
7
7.0
6
6.0
C N LOCTUDY
Y C TREBEURDEN
USAM Voile Brest
7  92 COCO TAHI  (MONOTYPE 7.5)
 BEAURIN Laurent
36.00 36.00 7
7.0
5
5.0
7
7.0
DSQj
8.0
4
4.0
5
5.0
S N P H

Le prochain rendez-vous aura lieu sur l’Erdre à l’occasion de la coupe des châtaignes organisée par le SNO les 8 et 9 octobre prochains.

Les inscriptions doivent se faire en ligne avant le 4 octobre au plus tard (lien ci-dessous)

https://goo.gl/forms/OIEC80iCHCOlubSv2

A très bientôt au SNO. Nous attendons près de 12 bateaux cette année!

Jean-Denis BARGIBANT

PLUS QUE 2 JOURS AVANT MAJORATION DES FRAIS D’INSCRIPTION

sans-titre-copie

L’Atlantique Le Télégramme,  c’est déjà dans 2 semaines !

Le rush de la rentrée étant passé, il est plus que temps de penser à votre prochaine grande compétition.

Inscription et règlement avant le 15 septembre pour bénéficier du tarif préférentiel.

Passé ce délai, vos frais d’engagement seront majorés de 50%.

Inscription en ligne: Cliquez ici !

SUIVRE L’EVENEMENT

Pour ne rien rater de l’actualité, inscrivez-vous sur la page Facebook de l’évènement: L’Atlantique Le Télégramme

 Les Challengers de l’Atlantique seront présents:

En IRC 1 :Tiger 3 de Marc Menesguen,

En IRC 2: Realax de Jean Yves Le Goff,

En IRC 3: Leclerc Hennebont de Richard Fromentin, SNSP Hakuna Matata de Nouel Jean François,

En IRC 4: Matamouf of Recoucou de Dominique Lucas, Dr Jekyll de Thierry Bidon et Brittany Drizzle de Bernard Fournier Leray.

Le dernier round sera apprement disputé.

 

Les Grand Surprise et les Monotypes 7.50 se motivent pour faire une classe en catégorie Osiris. 

 GRUTAGE

La Capitainerie du Port de la BSM se charge des manutentions.

Vous pouvez contacter Marion au 02 97 87 00 46

 PANIERS-REPAS

Les paniers-repas seront confectionnés par la Société Class’Croute.

Si vous souhaitez en bénéficier, vous trouverez le bon de commande à leur retourner avant le 16 septembre 2016, en cliquant sur le lien: Commande.

Tous les permanents et bénévoles du CNL œuvrent pour vous recevoir à la lorientaise: En toute convivialité en mer comme à terre.

L’Équipe du CNL

Atlantique Télégramme – 23 au 25 septembre

sans-titreComme vous le savez, l’atlantique télégramme approche à grand pas et les M750 sont prêt à en découdre !

Souvenez-vous l’an dernier, une superbe régate durant laquelle nous avions profité d’un soleil exceptionnel :

dsc_0280Le podium quand à lui avait été disputé et s’en été resté figé comme suit :

  1. BAHIA – Erwan GOURDON
  2. Coco Tahi – Guy PRONIER
  3. Baratapas – Jean-Denis BARGIBANT

Il est temps de re-distribuer les cartes ! Après la perte d’un mat en début d’année, Erwan sera surement raisonnable pour ne pas en perdre un 2d… Après un national ou BARATAPAS a frôlé la plus haute marche du podium, on peut compter sur cet équipage pour se battre jusqu’au bout… Et Guy, notre président, capable du meilleur comme du pire…!

Mais qui sait ?! ce podium peut aussi être pris par bien d’autres ! L’ensemble de la flotte a beaucoup progressé et chacun a sa chance, alors venez avec nous pour la défendre .

Déjà 9 bateaux nous ont confirmé leur présence :
1 . F61 – ARISTA
2 . F70 – CALISTO
3 . FRA 202 – BARATAPAS
4 . F63 – BAHIA
5 . FRA 209 – BIGARO IV
6 . F84 – JABADAO
7 . F46 – CHIMENE
8 . F92 – COCO-TAHI
9 . F56 – LAZOR
10 . VOUS ?!

Et certains hésitent encore :

F94 – SATANAS
F54 – PARDOUN MUD
FRA 204 – BERLINGO
F55 – WINDWARD…

Fidèles à nous même nous ferons notre maximum pour vous aider que ce soit pour les équipiers, la logistique et l’ambiance !

Avis de course et inscription en ligne

 

Publié par Paul VANDAME

Beau Bono

Cette année, l’histoire a commencé un 16 juin par l’arrivée des premiers bateaux sur le terre plein du petit port du Bono. Et il était bien nécessaire d’anticiper un peu pour laisser les 16 inscrits à cette régate un peu particulière arriver, mâter, gruter sur le petit port, niché dans les méandres de la rivière d’Auray.

Bono 2016 - (21)

En effet, pas moins de 16 équipages avaient fait le déplacement depuis les 4 coins de France pour venir disputer l’une des plus belles épreuves du circuit M7.50, les plus éloignés venant de Lille, de Metz, et même d’Aix en Provence.

Comme chaque année, les pique-niques et soirées animées ont rythmé ce weekend, histoire de ramener un peu de lumière à ce ciel qui en manquait cruellement.

Bono 2016 1

Mais pour vaincre les courants du Golfe, ce n’est pas de soleil dont les équipages avaient besoin, mais juste d’un peu de vent. Et de ce point de vue, l’organisation avait fait les choses en grand. Une petite brise juste suffisante pour étaler le forts courants d’Hent Tenn et ne laisser passer qu’un bateau à la fois dans l’étroit chemin qui les libérait vers la marque suivante. L’étrave un peu trop à droite et le bateau recule, l’étrave un peu trop à gauche, et ce sont les cailloux qui vous accueillent à bras ouverts. Seuls quelques petits mètres carrés pour virer et tenter de reprendre l’avantage sur les concurrents qui ne lâchent rien… « tribord!!!! », « de l’eau!!!! » A la fin, tout le monde finit par passer sans heurt mais avec quelques belles frayeurs pour les « petits nouveaux ».

Bono 2016 - (20)

Car pour certains, cette 29e édition du Bono était une première. Quatre nouveaux équipages sont venus rejoindre la série pour l’occasion. Ils ont ainsi pu découvrir les joies et peines des navigations dans le Golfe. Les peines car le classement est bien souvent une punition pour celui qui n’a pas choisi le bon côté du plan d’eau. On a beau être rapide, la vitesse ne suffit pas. La tactique et une bonne vision du plan d’eau sont les ingrédients indispensables pour décrocher une bonne place au classement. Et malheur à celui qui s’écartera de la route. Les premiers seront les derniers… et cette année encore, les premiers ont eu l’occasion de vérifier que tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie, rien n’est gagné. Des joies également car lorsque la partition est parfaitement exécutée, la victoire est jolie et même jubilatoire. Entre joie et déception, entre rage de vaincre et lâcher prise, le Bono reste une épreuve unique pour nos heureux propriétaires de M7.50. On en ressort toujours rempli d’une immense émotion.

Sur le plan de la compétition, nos 16 concurrents se sont battus becs et ongles pour défendre leur place. Cette année encore, Gilles Bretéché a réalisé la meilleure combinaison, se jouant des molles et allant chercher les contre courants pour damer le pion à la famille Castel, réunissant 3 générations pour l’occasion. L’histoire retiendra d’ailleurs que les frères Castel ne sont pas frères, mais bien père, fils et petit-fils. La troisième place a été remportée de main de maître par Erwan Gourdon, un habitué des lieux. Notre ami Christian Vernet, de plus en plus fort chaque année semble prendre ses aises dans ce format de compétition et s’empare quant-à lui de la 4e place.

Bono 2016 3

Du côté des nouveaux, nous noterons le très beau bateau de Claude Blaize, tout fraîchement sorti du chantier pour l’occasion, dans une livrée noire et or magnifique. Le FRA 94, rebaptisé Satanas d’Alain Albertus retrouvait des eaux connues après 3 années passées entre les mains de Paul Vandame. 2016 marque également l’arrivée de Franck de Fommervault sur Arbaradoz ainsi que Louis-Philippe Lemonnier sur Toutatis, un habitué du coin. Nous leur souhaitons la bienvenue dans la série et espérons les revoir tous les quatre au National.

Cette édition a également été marquée par une flotte et des équipages bien agités. Entre soirée à thème le vendredi soir, manifestation (bien dans l’ère du temps) contre les « cadences infernales » et revendiquant même une pause apéro entre chaque manche, nous pouvons dire que la bonne humeur et la convivialité  qui font la réputation de la série ont encore une fois été au rendez-vous.

Bono 2016 - (27)

Au classement général, nous noterons un record historique battu par Louis-Philippe Lemonnier avec 109 points au général! C’est un véritable exploit de constance qui n’empêchera pas notre cher Louis-Philippe de rempiler pour une prochaine régate. Bravo pour ta bonne humeur même quand les courants ne sont pas favorables.

N° Voile nom du bateau skipper
1 FRA 70 CALLISTO BRETECHE
2 FRA 81 GALATEE CASTEL
3 FRA 63 BAHIA GOURDON
4 FRA 61 ARISTA VERNET
5 FRA 91 MAGIC CARMIER
6 FRA 92 COCO TAHI PRONIER
7 FRA 54 PARDOUN MUD SANNIER
8 FRA 202 BARATAPAS BARGIBANT
9 FRA 201 COME BACK LAJOYE
10 FRA 56 LAZ’OR BLAISE
11 FRA 84 JABADAO MANIER
12 FRA 46 CHIMENE MELOT
13 FRA 37 ARBARADOZ DE FOMMEVAULT
14 FRA 95 MYRTILLE POUHAER
15 FRA 94 SATANAS ALBERTUS
16 FRA 96 TOUTATIS LEMONNIER

Pour terminer, nous souhaitons féliciter tous les équipages pour ce beau weekend passé ensemble. Nous remercions également la SNLB et son incomparable Vice-Président Yves Marzin pour leur accueil toujours aussi chaleureux et leur capacité à s’adapter lorsque l’organisation le demande. Nous attendons avec impatience le rendez-vous de l’année prochaine pour fêter les 30 ans de la première mise à l’eau du bateau sous l’ancienne grue du Bono.

La prochaine épreuve se teindra du 14 au 17 juillet prochain à la Trinité sur Mer. Plus de 20 équipages sont attendus pour une grande fête en baie de Quiberon. Il est encore temps de vous inscrire. Alors rejoignez-nous.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Les photos du GPEN sont en ligne !

Cette année encore nous avons été gâtés lors du GPEN avec quelques superbes photos prises sur le plan d’eau pendant les régates. Pierrick Contin, habitué de l’épreuve et Pascale Menguy Guittonneau nous ont encore offert de superbes clichés que vous pourrez retouver sur leur page facebook respectives.

En attendant, nous vous avons fait un petit résumé de ces 3 jours de régate en image. Suivez le guide en cliquant ici.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

L’Erdre au fil du soleil

SNO 02Deux jours de grand beau temps et de vent « installé » pour notre régate annuelle sur l’Erdre à l’occasion de la Coupe des Châtaignes.

En cette saison, les châtaignes nous tombent des arbres nombreuses et comestibles pour les amateurs mais sur l’eau elles fusent avec une grâce ailée et policée au passage des bouées et d’un goulet facétieux qui mettent le système nerveux des marins d’eau salée dans un état proche de l’abattement.

Tous les mystères d’un plan d’eau intérieur, qu’année après année les non natifs rêvent de percer, avec l’espoir que cette fois enfin ils toucheront au Sésame !

Caramba, encore raté !  Sur les dix vaillants équipages, les 7 « merriens » ont encore bu le calice d’eau douce jusqu’à la lie.

Erwan, notre champion national en titre pensait pourtant tenir le bon tempo au cours d’une première manche menée tambour battant, mais à deux révolins de la ligne, il dut abdiquer à portée du coup de canon libérateur…

SNO 01

Ne pas croire cependant que la régate se joue à la roulette Russe, auquel cas nous aurions trouvé autant de vainqueurs que de manches courues (7). Mais puisque toujours les même s’en sont sortis, force est d’admettre qu’il y a de la logique dans le rébus de vents et de dévents.

Au classement général, les trois premières places furent donc trustées par les pratiques de la régate en plans d’eau fermés. Les frères Castel (3eme) redoutables régatiers et familiers des lieux, Patrick-Jaques Guiraud (2eme) limeur de Seine un plan d’eau très cousin (péniches en sus), et puisqu’il faut un vainqueur, la famille Bretéché / Fury … qui démontre qu’après 50 ans de pratique des lieux (pour le plus ancien), les fondamentaux sont assimilés et les aléas globalement maîtrisés.

Cela ne veut pas dire qu’il faudra aux autres 50 ans pour les battre, puisque, l’âge avançant, les vainqueurs du jour finiront sans doute par perdre la baraka … un jour viendra où Jean-Marc ne saura plus monter au capelage à la volée pour récupérer une drisse de spi évadée, sans perdre une place et enchaîner toutes les manœuvres à lui tout seul ; où Sylvie, prise de torticolis chroniques réclamera de voir les concurrents par l’avant plutôt que par l’arrière, que Gilles sera moins sur les nerfs et la barre moins précise. Équipages « merriens » ne désespérez pas et continuez à venir au SNO une fois l’an pour tester vos progrès et attendre le faux pas des prétentieux d’eau douce !

N’oublions pas les à cotés que les animateurs de l’association peaufinent pour le plus grand plaisir de tous. Une baby sitter pour les enfants de Felisa, qui a pu naviguer sur le nouveau bateau de son Jean-Denis ; un fut de bonne bière du Nord en libre service des assoiffés et partagé avec tous les équipages des séries navigantes ; un dîner Espagnol chaleureux initié par « président Pronier » ; les coups de mains des uns et des autres qui rendent la vie plus agréable et l’ambiance épatante de notre série …

Prochain rendez-vous au CVP mi novembre pour clôturer cette saison riche en événements
avec l’arrivée de la nouvelle version du M 7.50 et sa prochaine exposition au salon nautique de Paris sous les couleurs du chantier BG Race.

Publié par Gilles Bretéché

Sous le soleil de Lorient

C’est sous un soleil radieux et dans des conditions de rêve que 6 concurrents se sont affrontés à l’occasion de l’Atlantique Télégramme qui se tenait à Lorient le weekend dernier.

3 jours de régates, 6 manches dont 3 parcours construits et 3 parcours côtiers, de 0 à 20 nœuds de vent. Que demander de plus pour cette première participation des Monotypes 7,50m?

TELEGRAMME 1

Organisée par le CNL, l’Atlantique Télégramme est un très beau rendez-vous d’automne. Il faut dire que nous avons été franchement gâtés par des conditions météo fabuleuses, mais aussi par une organisation parfaite. Le comité de course s’est tout particulièrement attaché à lancer des manches dans les meilleures conditions qu’il soit, avec le soucis de nous faire profiter de notre weekend. Mission accomplie de ce point de vue.

A terre, l’ambiance, et le site de la Base ont grandement participé à ce que ce weekend soit une réussite. Et pour couronner le tout, les grutages se sont déroulés avec un rythme et une efficacité d’enfer!

Le seul bémol à ce très beau weekend reste néanmoins le classement des Monotypes 7,50m en OSIRIS alors que nous avions 6 bateaux pour constituer une classe. Du coup, le calcul des points un peu complexe, dans un classement hétérogène,  ne facilite pas la lecture et la compréhension.

TELEGRAMME 2

Nous retiendrons tout de même que le bateau, dans son ancienne version ou dans sa nouvelle version a démontré une fois de plus qu’il allait vite, voire très vite. Sur 6 manches courues, les M7.50 (anciens et nouveaux) arrivent à 4 reprises devant les premiers OSIRIS en temps compensé!

Au classement Monotype, les habitués de la série ont une fois de plus montré qu’il fallait se battre pour aller les chatouiller. Et la bataille était serrée entre Bahia et Coco Tahi, à égalité de points, à égalité de premières places. Ils se départagent uniquement sur la dernière manche remportée par le talentueux Erwan GOURDON.

Derrière, Jean-Denis BARGIBANT équipé de Agathe HARLE et Sébastien MAINGUET, journaliste de Voiles & Voiliers, s’emparent de la 3ème place malgré des performances assez variables. Le nouveau M7.50 marche néanmoins très bien et a montré tout son potentiel de vitesse. Gageons que notre journaliste a été conquis par la série et le M7.50. Nous le retrouverons très certainement en juin prochain avec un équipage Voiles & Voiliers au Bono.

TELEGRAMME 3

Notre cher Thierry MELOT prend quant-à lui la 4e place suivi par Christian VERNET sur Arista et Jean-Paul PECHE qui tirait ses premiers bords sur le M7.50 de Luc LAJOYE en attendant la livraison du sien.

  1. Erwan GOURDON
  2. Guy PRONIER
  3. Jean-Denis BARGIBANT
  4. Thierry MELOT
  5. Christian VERNET
  6. Jean-Paul PECHE

Nous noterons au passage que Chritian VERNET a profité de la fin de la deuxième journée pour aller ramasser quelques huîtres sur un beau caillou en bordure de chenal. Heureusement, plus de peur que de mal pour Arista qui n’a que peut souffert malgré la violence du coup de frein.

Paul VANDAME a également profité de ce beau weekend pour nous montrer son amour pour les sports nautiques combinés. Voile et natation sont deux disciplines très complémentaires à son goût.

Prochain rendez-vous au SNO les 10 et 11 octobre prochains.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Il va y avoir du monde au Télégramme!

Nous sommes encore à plus de 20 jours de notre rendez-vous lorientais et déjà 10 bateaux sont attendus pour venir en découdre avant d’attaquer l’automne.

Ce qui est certain, c’est que les anciens n’ont qu’à bien se tenir. Ça sent le renouvellement de flotte à plein nez! Regardez plutôt la liste ci-dessous.

  • G AUMONT
  • JP PECHE
  • G TOUZE
  • C VERNET
  • E GOURDON
  • T MELOT
  • PJ GUIRAUD
  • JD BARGIBANT
  • G PRONIER
  • G BRETECHE (à confirmer)

Si quelques noms de cette liste vous sont étranger, ne soyez pas étonnés. Il va falloir rester concentré, car les nouveaux venus ont les dents longue et beaucoup d’expérience.

Gérard AUMONT, régatier de longue date et entraîneur de jeunes talents, rejoint la série pour l’occasion sur Jabadao, mis à disposition par Paul-Stéphane MANIER. Jean-Paul PECHE, bien connu à la SNT, sera quant à lui sur FRA 205, le M750 de Luc LAJOYE aux couleurs de BG RACE, en attendant la livraison de son nouveau M750. Gaëtan TOUZE revient en force après un été d’entraînement sur son nouveau FRA 54.

A 20 jours de la première manche, nous avons déjà l’assurance de pouvoir courir en monotypie avec un classement rien que pour nous.

Cette année, c’est certain, il va y avoir du spectacle!

N’oubliez pas de vite vous inscrire. Vous avez jusqu’au 10 septembre pour profiter des frais d’inscription réduits.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Les résultats de l’été

Le mois d’août est un mois de pause sur le circuit officiel M750. Pour autant, nos régatiers assidus profitent de cette trêve pour affûter leurs réglages en Osiris ou en IRC.

KERVILER 2015

La première épreuve sur laquelle nous avons eu la joie de retrouver des Monotypes 7,50m est le Challenge KERVILER qui s’est tenu à La Trinité-sur-Mer les 7 et 8 août. Trois bateaux représentaient la série à cette occasion. Au classement général, Guy PRONIER termine 3e, avec 15 points, à égalité de points avec les 2 premiers (un A35 et un X362S), mais la différence se fait sur les premières places. Chritian VERNET se classe quant-à lui à la 10e position avec 31 points et B. MASSIET DU BIEST qui courrait sur Callisto, prêté pour l’occasion par Gilles BRETECHE termine 16e de l’épreuve avec 54 points. 33 bateaux se sont classés.

Les festivités d’été se sont poursuivies sur Port-Manec’h avec 2 jours de régates les 12 et 13 août enchaînant un parcours côtier le premier jour et des parcours construits le deuxième jour. 2 bateaux ont défendu les couleurs de la série cette année: le tout nouveau FRA 202 de Jean-Denis BARGIBANT et le FRA 46 de Thierry MELOT, deux habitués du plan d’eau. Au jeu des classements, c’est le M750, Baratapas, de Jean-Denis BARGIBANT qui fait un carton plein en remportant les deux épreuves (Challenge Julienas et Challenge Guias) et s’empare du coup du Trophée Périclès (le classement général sur les 2 jours de course). Thierry MELOT, équipé pour l’occasion de Dominique de ROBILLARD termine quant-à lui 6eme et 4eme sur 11 participants.

Enfin, il fallait également être au Festival de la voile de l’Île au Moines cet été pour pouvoir voir l’autre M750 qui navigue, le FRA 205, mené en famille par Louis BURTON et Servane ESCOFFIER. Les conditions météo capricieuses n’ont pas permis aux Monotypes 7,50m de briller lors de ce rendez-vous, faute de vent. Guy PRONIER se classe tout de même 5e, devant Louis BURTON qui termine 7e et Paul-Stéphane MANIER qui se classe, quant-à lui, en 13e position.

Le prochain rendez-vous a lieu à Lorient à l’occasion de l’Atlantique Télégramme du 25 au 27 septembre.

Nous vous souhaitons une bonne reprise à tous.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Un National de plus ?

Un cru 2015 un peu particulier tout de même, puisque près de 28 ans plus tard, la nouvelle version du Monotype 7.50 faisait sa première apparition dans sa livrée anthracite et son cockpit résolument ergonomique.

2015 - NATIONAL - 1

D’aucun aurait pu s’exclamer : « le Monotype 7,50 m est mort ! Vive le M 7.50 ! ». Avec raison si l’on se souvient que la formule s’appliquait à nos rois qui se succédaient dans la continuité d’un ordre établi.

Si certains pouvaient craindre que le nouveau éclipse l’ancien, ils ont été rassurés. Après quelques réglages,  le nouveau « Come Back » de notre ami Luc Lajoye, s’est fondu avec bonheur dans la classe, alternant les résultat de manches en fonction de l’inspiration de l’équipage. A l’issue de ce championnat incertain, le nouveau bébé produit par BG Race montait à la troisième place du podium. C’est rassurant dans tous les cas. Les anciens bien entretenus défendront encore les chances de leurs équipages et les nouveaux qui nous rejoindront bientôt auront le plaisir de se mêler à la lutte à armes égales et c’est bien ce que tous désirions !

 Mais revenons au sport. 14 montures au départ, 7 manches courues dans un vent modéré de 15 à 8 nœuds de vent, pas de pluie et souvent du soleil le tout organisé avec gentillesse et compétence par la SNT. Voilà pour le cadre.

 Sur le plan technique, une dizaine de bateaux affichaient une vitesse quasi identique et les manches se jouaient sur le placement et l’anticipation des variations de vent. Un bonheur pour les tacticiens et les manœuvriers !

Pour preuve : 5 vainqueurs différents sur 7 manches ! Christian Vernet gagne 2 manches et se classera finalement 6eme de l’épreuve. Erwan Gourdon en gagne 2 aussi , mais il termine premier au classement général. Adroit et constant il coiffe la famille Bretéché qui pour une fois ne gagne aucune manche…mais ne fait jamais moins bien que 4eme… A peine suffisant pour reconquérir le fabuleux trophée du vainqueur, que Sylvie refuse dans son salon … De là à penser que Callisto avait mis le frein, on voudrait bien vous le faire croire !

2015 - NATIONAL - 2

 Si Luc Lajoye parade à la 3eme place, deux petit point le séparent de l’équipage de Paul Vandame, 4eme, qui s’offre la dernière manche en consolation avec une vitesse et un marquage sans faute.

Président Pronier le talonne d’un point avec le concours d’un équipage juvénile et insomniaque !

Un point plus tard, suivent à égalité l’équipage de Christian Vernet et celui de Pascal Carmier. Pascal pourtant brillant vainqueur d’une manche, s’incline finalement devant son ainé, vainqueur de deux. Puisqu’on vous dit que le championnat était accroché !

 A la 8eme place, un revenant ! Patrick Jacques Guiraud. On s’était à peine aperçu qu’il nous avait quitté, puisqu’à peine après avoir vendu son dernier 7.50, saisi par le remord,  il en rachetait un autre quelques mois plus tard !  Celui-ci Jacques, tu le gardes sauf pour le changer avec la nouvelle version !

 Un équipage nouveau venu dans la classe, suit au classement. Enfin pas tout à fait puisque Gaëtan Touze s’était entouré du bon Docteur Yves Marzin fin connaisseur du 7.50 et surtout l’organisateur hors pair de notre Rallye du Bono. La barre passait à tour de rôle, à me souvenir de la jeune barreuse, Agathe Le Guen, qui propulsa Pardun Mud à la 4eme place d’une manche. Pour une prise en main complète ce n’était pas mal !

10 eme, Stephane Manier, tel Pluton, s’est accroché, mains tendues, à 2 points près mais la jeune barreuse courrait plus vite que Proserpine. Les mythes se défont ! Notre Stéphane gardait cependant ses distances (un point) avec une Chimène insistante barrée par notre Thierry Melot national et fantasque.

A quelques encablures suivait un autre nouvel équipage emmené par Gilles Boutron et son bateau joliment refait de neuf. C’est peut être pour ménager sa peinture qu’il a hésité à se mêler aux furieux. Une jolie 6eme place dans l’avant dernière manche, au contact avec les leaders laisse à penser qu’il n’en restera pas là.

Un petit mot de Celtina entièrement équipé par la famille Bastard ! Grand père à la barre, fiston aux écoutes et petit fils à la manœuvre !  Si le 7.50 n’est pas trans-générationnel !

Et pour finir Joker. Le bateau de notre fidèle ami Philippe de Hédouville, qui depuis quelques années accepte de prêter son beau bateau aux équipages qui veulent s’y essayer. Sorti cette année de chantier avec une belle livrée bleu marine, il fallait pour prêter son bateau un sens extraordinaire du partage et une grande amitié pour les animateurs de la classe. Philippe, soyez en remercié du cœur de ceux qui usent et abusent de votre amitié fidèle.

Voila ! Tout est dit ou presque. Tout le monde se souviendra de l’accueil de Guy Pronier pour un barbecue d’équipage, du sourire éclatant de Luc sablant au champagne l’avènement de son nouveau bateau, de Jean Bargibant, qui ne peut pas s’empêcher d’offrir une bière aux amis du bateau. Et tout cela dans la joie et l’amitié sans faux semblant.

A la prochaine !

Pos Bateau Barreur TOTAL C1 C2 C3 C4 C5 C6 C7
1 BAHIA E. GOURDON     15,00 1 3 15 RET 1 2 5 3
2 CALLISTO G. BRETECHE     17,00 3 5 3 2 4 3 2
3 COME BACK L. LAJOY     25,00 7 7 2 3 1 9 5
4 APPLE-MOI P. VANDAME     27,00 11 2 4 6 3 11 1
5 COCO TAHI G. PRONIER     28,00 2 4 6 9 8 4 4
6 ARISTA C. VERNET     29,00 6 10 1 8 7 1 6
7 MAGIC P. CARMIER     29,00 4 1 5 7 5 7 8
8 WINDWARD PJ. GUIRAUD     42,00 5 13 11 5 6 2 15 OCS
9 PARDOUN MUD G. TOUZE     52,00 8 12 9 4 11 8 15 OCS
10 JABADAO S. MANIER     54,00 13 8 7 10 12 10 7
11 CHIMENE T. MELOT     55,00 9 9 8 11 9 14 9
12 DAVAI G. BOUTRON     60,00 12 11 10 12 10 6 11
13 CELTINA O. BASTARD     63,00 10 6 12 13 13 12 10
14 JOCKER F. LE GUEN     80,00 14 14 13 14 14 13 12

Publié par Gilles Bretéché