Archives pour l'étiquette régate

National M7.50 2018 ou La Trinité-sur-M « éditerranée »

 

Après un Bono récemment délocalisé au Crouesty, c’est la météo de Cannes (Alpes Maritimes) qui faisait le déplacement à La Trinité sur Mer (Morbihan) à l’occasion de notre National en cette mi-juillet de l’an de grâce 2018 !

Trois jours de régates sans cirés et sans pulls et sans le moindre frisson ! Un vent chaud qu’il souffle de l’Est ou de l’Ouest. Il n’y eut guère que la marée qui nous démarqua de la Baie des Anges !

Des régates qui se courent à compter de 14 heures, ce qui permet de se remettre des excès de la soirée précédente, ou bien de goûter les matinées en famille.

National 2018

A propos de nos agapes ! A la veille de compétition, Loïc de Rancourt a tendu une première embuscade aux équipages déjà présents, avec pour arme des ti-punchs meurtriers … Les têtes ont tourné dans la nuit …

Puis, au soir de la première journée de régates, le charmant accueil de Virginie Massiet du Biest en sa propriété, pour une soirée crêpes concoctée par Président Pronier, le tout conclu par une baignade nocturne dans une eau à 27 °C.

La deuxième journée a donné lieu à notre traditionnel  pique-nique  Langoustine  grand moment de convivialité avant de s’écharper sur le plan d’eau

Et pour conclure le championnat, tous réunis chez Guy, façon Auberge Espagnole, pour une remise des prix enjouée, espiègle et arrosée comme de coutume. Pour le feu d’artifice, le petit Loic âgé de 6 ans a lâché charitable, « que c’était mieux que rien … », donc, tout finissait bien !

Et sur l’eau me direz-vous ?

19 équipages répondaient présent à ce rendez-vous sportif.

Un club, la SNT, qui prend en compte notre calendrier décalé malgré les contraintes d’organisation, un comité de course épatant qui nous mouille de beaux parcours et jongle avec talent entre notre flotte et celle des Classiques associés au calendrier. Un grand merci à Françoise dont la tâche n’est pas toujours facile et à Gilles Bricout en ordonnateur de nos joutes nautiques !

8 manches courues dans un vent qui n’a jamais excédé 12 nœuds au fort des risées.

Un Bahia impérial qui rafle trois manches. Erwan Gourdon inspiré, redoutable au près, serein au portant  en utilisant une contre gite lui permettant de transpercer la flotte et dont les équipiers auraient sans doute fait virer l’alcootest, pressés qu’ils étaient d’anticiper dès la veille, la victoire des Bleus en Russie …

Suit un Callisto régulier aux avants postes qui doit en partie son classement à l’abandon prématuré de Bad Boy, alors second au classement provisoire, inopportunément démâté à quai au matin du dernier jour par un plaisancier maladroit. Au grand dam de Laurent Beaurin et de son équipage qui méritaient mieux que leur 6eme place…

De Lux II de Joel Pamart, régulier aux avants postes et particulièrement inspiré le dernier jour, complète le podium. Les mosellans, toujours en force, ont des ailes dans les airs légers !

Les nouveaux de la série ont un peu souffert pour certains, déstabilisés par les vents variables et par les algues coquines. Il fallait autant se garder des vents folâtres que des pièges à quilles. Un petit effort sur le renouvellement des jeux de voiles et votre petit navire se sentira des ailes !

Sur la mixité tant promue dans les entreprises et ailleurs, le M 7.50 donne l’exemple. La moitié de la flotte comptait au moins une équipière. Olivier Bastard comptait en plus à son bord l’un de ses petits-fils !

Enfin, impossible de conclure sans souligner la formidable présence du Trio  de notre association. Guy a certes organisé, coordonné, assisté et gruté des bateaux avec gentillesse, patience et constance mais il ne ferait rien sans Jean-Denis et Paul qui prennent le relais sans un bruit même sans être sur place ou participer. C’est un sacré investissement pour ces chefs d’entreprise déjà fort occupés. Nous mesurons la chance de pouvoir compter sur eux. L’équipe a besoin d’aide et d’un plus grand soutien. Les bonnes volontés déterminées sont les bien venues pour continuer à entretenir cette flamme !

Rendez-vous pour les régates de fin d’année !

Amitié et remerciements à tous,

Gilles Bretéché

Callisto

PS : Pour ceux que cela peut instruire ou intéresser, voici le classement final :

Bono 2018

Comme vous le savez tous la traditionnelle régate du Bono se déroule ce week-end !

Attention, nous vous rappelons que cette année la mise à l’eau se fait au Crouesty !

Programme :

Stéphane MANIER  sera présent jeudi fin d’am pour gruter les préssés : pour cela il faut prendre contact avec lui :

paulstep.manier@gmail.com
06 61 75 19 63

Les grutages  reprendront Vendredi matin a partir de  9h30
Clôture des inscriptions  11h 30
Breifing 11h 45
Repas  de 12h
Lacher de ponton 13h 30

Mise a dispo 14h pour le 1er départ

Vous pouvez dès à présent renvoyer votre fiche d’inscription par mail à : fredleguen56@gmail.com

Cela facilitera les inscriptions sur place

Merci à tous et à très vite

Le Bono 2018 – 15, 16 et 17 juin 2018

Une fois n’est pas coutume, le Bono 2018 ne partira pas du Bono. Pour des raisons liées à l’organisation de la commémoration de la Longue Route sur le port du Bono, il n’était pas possible de faire venir la grue et assurer la mise à l’eau des 15 ou 20 bateaux attendus cette année encore. Et comme la marée s’est invitée dans les contraintes à prendre en compte, le point de départ de l’édition 2018 a donc été déplacé au Crouesty afin de pouvoir mettre les bateaux à l’eau dans des conditions de manutentions sécurisée et pouvoir rejoindre le plus rapidement possible l’entrée du Golfe.

Si le point de départ change, le programme reste le même avec l’avantage de changer un peu la physionomie de enchaînement des manches. En effet, cette année, les bateaux auront plus vite rejoint l’entrée du Golfe, et les coefficients de marée importants vont nous permettre d’aller jouer plus loin que les autres années dans le fond de la « Petite Mer ». Pour ceux qui pensaient tout connaître du Bono, vérifiez que vous disposez bien d’une carte à jour et qui couvre bien  tout le Golfe. Certain disent même que notre cher Yves Marzin a prévu de déplacer Illur et Drenec et d’inverser le sens de l’Ile aux Moines. Au Bono, on est prêt à tout.

D’un point de vue pratique, les bateaux seront mis à l’eau au Crouesty, les mouillages du vendredi soir et du samedi soir se feront au Logeo et la sortie de l’eau aura également lieu au Crouesty. Pour ceux qui cherchent à se loger pour l’occasion, nous vous conseillons donc de privilégier un hébergement sur la Presqu’île de Rhuys.

Cette année encore, inscrivez-vous nombreux pour venir profiter du cadre idyllique de Golfe du Morbihan, et de l’organisation exceptionnelle de la SNLB qui fêtera cette année son renouveau avec de nombreux projets dans les cartons.

Notez bien les dates du 15, 16 et 17 juin 2018 et à très vite au port du  Crouesty pour un Bono 2018 haut en couleur.

Du 18 au 21 mai – Grand Prix du Crouesty

30e Grand Prix du Crouesty

Cette année encore, nous renouons avec les joies de la Baie de Quiberon et l’organisation très professionnelle du YCCA. Comme l’an dernier, la flotte de Monotype 7.50 est attendue en force pour venir en découdre sur ce magnifique plan d’eau.

Le grand Prix du Crouesty est chaque année un rendez-vous inoubliable. D’un point de vue logistique, le plan d’eau est situé juste à la sortie du Port. Pas besoin de passer des heures à rallier la zone de course, envoyez le foc et la grand-voile et vous voilà prêt pour le départ.

Au retour, c’est la même histoire, à peine avez-vous affalé les voiles et amarré le bateau que vous êtes déjà en terrasse autour d’un bon verre en train de refaire les courses du jour.

Cette année encore, Paul-Stéphane Manier nous fera l’immense plaisir de nous recevoir chez lui autour d’un apéro dîner où chacun ramène de quoi faire son repas. Barbecue à disposition, vue à couper le souffle et super moment entre nous au programme !

Un dernier petit mot pour les habitués de ce rendez-vous, cette année encore, grâce à Luc LAJOYE, les grutages sont compris dans les frais d’inscription. Merci Luc pour ton aide !

Alors si vous voulez profitez des conditions exceptionnelles d’organisation du Grand Prix du Crouesty, si vous voulez profitez des conditions météo souvent très favorables en cette période de l’année, n’attendez-plus et inscrivez-vous au 30e grand Prix du Crouesty.

Bulletin d’inscription à télécharger sur le site du YCCA.

Il reste quelques places à pourvoir à bord des bateaux déjà inscrits. Si vous voulez vous joindre à nous, contactez Jean-Denis BARGIBANT au 06 72 15 56 18 ou contact@monotype750.org

CVP 2018

Bonjour à tous,

Les 21 et 22 avril 2018 se déroulera la première régate officielle des M750 au CVP ! Comme chaque année vous serez accueillis à bras ouvert sur l’eau … à table … et dans des cabines à disposition afin de se reposer sur place !

Les inscriptions sont déjà ouvertes alors n’attendez plus! Afin de faciliter l’organisation nous vous invitons à vous inscrire avant le 16 avril…

Vous pouvez télécharger l’avis de course dans lequel vous retrouverez toutes les informations nécessaires :

Avis de course

Vous pouvez vous inscrire directement en ligne en suivant ce lien :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSe1w6smY-PXEUPkYZjx7m6tSKxeFBQgvI3iysGCh_TiuG225g/viewform?c=0&w=1&usp=mail_form_link

Ou en téléchargent le formulaire et en le renvoyant par mail à :  marie.jourdas@free.fr

Formulaire d’inscription

A très vite,

publié par Paul VANDAME

Qui fera le meilleur compte rendu de l’année ?

Jabadao – Paul-Stéphane MANIER

Nous sommes tous ravis de revivre sur le site de l’association avec quelques jours d’écart les régates auxquelles nous avons participé. Ce petit travail est assuré la plupart du temps par les trois vaillants membres du bureau. Seulement voilà : ils sont surchargés de travail, ne sont pas toujours présents sur tous les plans d’eau et avec le temps, il leur devient de plus en plus difficile de se renouveler.

Cette année nous avons donc décidé de demander à un participant différent à chaque régate d’assurer le récit de l’épreuve à laquelle il aura participé. Tous les styles seront permis, les comptes rendus sportifs ou techniques, les récits personnalisés, les regards d’observateurs et surtout l’humour, sans oublier les photos et vidéos que l’auteur aura su prendre ou récupérer et qui seront mises en ligne sur le site. Et pour motiver les troupes, les membres de l’association éliront en fin d’année le meilleur récit dont l’auteur recevra un magnifique trophée.

Quant au bureau, il veillera avant chaque épreuve à encourager les vocations des volontaires journalistes d’un jour.

Paul-Stéphane Manier

Compte rendu du SNO par Eric POUILLAUDE

Le SNO!

J’en avais entendu parlé de cette régate! Tous les ans! Certes, cela ne fait que depuis 2 ans, mais j’écoutais les vieux marins parler de cet évènement, se remémorer les moments forts : les retrouvailles, l’absence chronique de vent, les manches âprement disputées, les moments festifs, et d’autres choses vaseuses …

Rendez-vous était donc pris pour cette année pour le 7ème des 8 rendez-vous de la classe, avec mon groQuik, pour rivaliser au lancer de châtaignes, oui, parce que si je savais naviguer, ça se saurait! Je n’avais juste pas compris que les châtaignes ça se lance mieux avec les bogues.

La coupe des châtaignes a lieu au SNO, sur un plan d’eau qui n’est pas sans rappeler quelque peu celui du lac d’Orient. A notre arrivée samedi matin, le lac était encore embrumé, la rosée perlait, et on sentait se mélanger la fièvre des préparatifs et la joie des retrouvailles. Neuf 7.50 étaient présents : comme quoi de plus « petites » manifestations peuvent aussi attirer plus de monde. Sans aucun doute la convivialité, et la beauté des lieux contribuent au succès de cette étape.

Quelques locaux étaient présents, Jean-Marc Fury, Anne et Guy Pronier sur Callisto, la famille Castel, et la team Rouxel avec Jean-Yves Rouxel, Pascal Guibal et Hervé Le Gac.

Les bretons aussi, avec Erwan Gourdon épaulé comme d’habitude par Benoit Coville et Sébastien Lozevis sur Bahia, Hervé Pouliquen, Nathanael Chauvin et Samuel Cohen sur Laz’or, Laurent Beaurain, Claire Gavid et Benoit Melen sur un Badboy qui a eu du mal à faire entendre sa voix,

Les parisiens : Alain Poupaert épaulés par des équipiers locaux Anaïs Pindar et Julien Pison sur Miss Aizée, et sur groQuik Eric Pouillaude et Philippe Chillet, qui trépigne d’impatience de pouvoir participer sous ses propres couleurs, avec Stéphane Verstraete venu en dernière minute en renfort apprécié,

Sans oublier Luc Lajoye, toujours après à avaler des kilomètres pour battre la mesure au sein du peloton de tête, et son équipage composé de François Salengros  et Marion Foussat.

Manquait à l’appel Stéphane Magnier, Thierry Melot, Richard Slama, Patrick Jacques Guiraud, Gaetan Touze et sa team atomique, ainsi que la dream team emmené par Jean-Denis Barbigant.

Nous avons couru 6 manches, 3 le samedi par un beau soleil et un petit vent capricieux et 3 également le dimanche sous un ciel gris, quelques averses éparses et un vent non moins difficile à situer au point que les canards provoquaient plus de rides sur l’eau en nageant que le vent…

Bon … vu de ma fenêtre, ou plutôt de mon cockpit, j’aurai un peu de mal à vous raconter la ferveur des engagements aux bouées, ayant réussi de justesse à ne pas être dépassé par le premier lors de la première manche avant d’avoir fini mon deuxième tour. Je ne vous raconterai pas non plus le départ de la deuxième manche, ayant réussi l’exploit de rater le départ après avoir posé la quille dans un banc de vase en attendant le départ des J22. Si, si, j’en avais entendu parler … je l’ai vérifié! J’ai évité de justesse la même blague vaseuse derrière la ligne de départ  lors de l’attente pour la 4eme manche, mais je crois que personne ne s’en est aperçu. Ouf!

La 3ème manche n’a pas été bien meilleure, faisant parti des 3 disqualifiés pour dépassement du temps à quelques encablures derrière Miss Alizée et de Laz’or. Je ne vous révèlerai pas les deux autres disqualifiés qui n’étaient qu’à quelques mètres de la ligne! C’est ce qu’on appelle se prendre un vent !

Le repas des équipiers était d’autant plus attendu qu’il était préparé sous nos yeux durant l’apéritif et que les efforts déployés durant les manches avaient creusé non seulement les écarts au classement mais surtout l’appétit!

La faim justifiant les moyens, Francine eut bien du mal à se faire entendre pour annoncer le service, l’ambiance de la soirée était donnée, mêlant d’une seule voix les J22, les Muscadet et les M7.50.

Le repas s’est déroulé dans une belle ambiance festive où tous participèrent à leur hauteur, que ce soit Alain ou Hélène, Guy ou Nathanael, Luc ou Claire et ceux qui furent moins visibles mais non moins actifs ! je ne citerai pas de noms, tout le monde les a identifié !

Malgré la météo du dimanche, les 3 manches furent doublement disputées avec quelques embouteillages et cris digne du rondpoint de l’étoile à Paris à la deuxième bouée

Au final, FRA70 emmené par Guy Pronier, à égalité de point avec FRA42 de Pierre Antoine Castel, remporte la première place en étant repris de justesse de par la règle de la dernière meilleure manche.

Un second groupe s’est disputé les 4 places suivantes : Erwan, sans doute perturbé par l’absence de vague, décroche la 3ème place, pénalisé par les 3ème manches de chaque journée, moins réussies. Luc Lajoye a fait un très beau Come-Back, sans doute aidé par l’excellente choucroute de la veille en briguant la 4ème place devant Laurent Beaurain. Comme quoi, trop de régularité ne paye pas toujours ! Jean-Yves Rouxel a signé de belles manches le dimanche après une première journée au réglage difficile avec un problème de tangon.

Le 3ème groupe rassemble dans l’ordre Hevé Pouliquen, qui nous a habitué à de meilleurs résultat en mer, Alain Poupaert sur un magnifique FRA31 gris clair qu’il a repeint lui-même et Eric Pouillaude, dernier, toujours en phase de formation, malgré 3 manches bataillées avec Laz’or et Miss Alizée. Ça finira bien par rentrer !!

La conclusion est que les plans d’eau intérieurs sont définitivement pleins de surprises, et que l’expérience fera toujours la différence. Quoique …

L’impression générale converge sur la qualité de l’accueil du SNO et de l’organisation, la beauté du lieu et la convivialité, la bonne humeur régnante à terre comme sur l’eau. Nous adressons une nouvelle fois tous nos remerciements au SNO ainsi qu’à Alain Poupaert, distributeur et réparateur, qui dote chacune des courses de cette année des 30 ans de la série, d’un cadeau Gill dont il est distributeur.

Le dernier round de la saison aura lieu à domicile, en ce qui me concerne, au CVP où la mobilisation des 7.50 est d’ores et déjà lancé par Yves Davaine, le capitaine de Flotte des 7.50 du Cercle qui se prépare à vous recevoir, nombreux, motivés et en super forme pour partager un bon moment sur l’eau bien sûr, mais aussi au coin de la cheminée lors de la soirée des équipages.

https://www.facebook.com/events/822123854632515/

Vous pouvez  retrouver les  résultats de la coupe des Châtaignes au SNO à cette adresse : http://www.ffvoile.fr/ffv/sportif/ClmtCompetDet.asp?clid=136753

Eric POUILLAUDE – groQuik – F14

 

18e édition de l’Atlantique Le Télégramme

Il ne vous reste que 2 jours !

Après un début septembre pluvieux et maussade, on commençait à sortir chaussettes et bonnets mais c’était sans compter sur ce brave anticyclone des Acores qui a prévu d’être généreux pour cette 18e édition de l’Atlantique Le Télégramme organisée comme chaque année par le Centre Nautique de Lorient.
Venez nombreux faire la fête sur l’eau et à terre grâce à notre village animation et surtout n’oubliez pas la crème solaire et les Julbo Eyewear !!!

Inscrivez-vous avant la majoration de ce lundi 18 septembre +50% !!!

Ce serait dommage de payer plus …

Pour vous inscrire: Cliquez ici !

SUIVRE L’EVENEMENT

Pour ne rien rater de l’actualité, inscrivez-vous sur la page Facebook de l’évènement: L’Atlantique Le Télégramme

 

PANIERS-REPAS

Les paniers-repas seront confectionnés par la Société AGORA services

Si vous souhaitez en bénéficier, vous trouverez le bon de commande en cliquant sur le lien: Commande

 

Bon week-end de convoyage pour les uns et de préparatifs pour les autres !
A très bientôt.

L’Équipe du CNL