Archives pour l'étiquette PECHE

Excellentissime National!

Les prévisions de participations étaient très favorables cette année. Depuis plusieurs semaines déjà, les membres du bureau du Club M7.50 travaillaient dur pour recenser les participants à l’épreuve phare de la saison. Ils devaient être 15, puis 20 bateaux à participer. Après quelques coups de fil, les intentions sont même montées jusqu’à 26, mais les derniers jours ont eu raison des plus optimistes et c’est finalement 23 bateaux qui se sont retrouvés à la Trinité-sur-Mer le weekend dernier pour disputer ce National 2016 qui restera bien longtemps dans les mémoires.

Par où commencer pour vous parler de ce National, si ce n’est en vous disant qu’il fut tout simplement excellentissime? La participation tout d’abord qui reflète le dynamise exceptionnel de la classe. L’an dernier, 14 équipages s’étaient retrouvés en Baie de Quiberon. Cette année, le Bono en comptait déjà 2 de plus et le National 9 de plus pour atteindre les 23 participants. Cela faisait très longtemps que nous n’avions pas réuni autant d’adeptes de la série pour un spectacle incroyable sur l’eau mais aussi pour de grands moments à terre.

L’est de la France était très bien représenté cette année puisque pas moins de 5 équipages ont fait le déplacement pour porter haut les couleurs de la Moselle. Les « gars de l’est » se sont d’ailleurs déplacés en convoi, histoire de bien faire comprendre aux bretons ou assimilés bretons qu’il n’y a pas qu’en mer qu’on sait naviguer. Le club des supporter et tout particulièrement des épouses supportrices était également du voyage pour galvaniser les troupes.

NATIONAL 2016 - (22)

Et c’est justement ce qui marque le plus cette édition 2016. Le programme imaginé depuis plusieurs mois déjà avait pour ambition de faire de ce rendez-vous, un moment convivial et familial. Les conditions météo estivales s’y prêtent d’ailleurs très bien car le vent a bien souvent l’habitude de faire la grasse matinée pour se lever progressivement à mi journée et réserver de très belles après midi dédiées à la régate. Qu’à cela ne tienne, profitons donc du matin pour être en famille, pour flâner, pour récupérer de la soirée de la veille, donnons nous rendez-vous le midi pour partager 40 kg de langoustines sur les pontons et amusons nous sur l’eau entre 14h00 et 18h30 pour que le spectacle soit complet.

Et le spectacle fut complet. 8 manches courues dans toutes les conditions de vent. De 25 nœuds le jeudi à 5 petits nœuds le samedi, chacun a pu exprimer ses talents de fin barreur, fin régleur ou fin tacticien pour déjouer les pièges de la baie de Quiberon.

Alors au jeux des classements, il fallait savoir compter. Sur 8 manches courues, nous avons compté 6 vainqueurs différents. Les cartes étant redistribuées à chaque manche, les rebondissements ont été nombreux et il a fallu attendre la dernière manche menée par Laz’Or avec une avance insolente jusqu’à ce que Come Back ne revienne dans la partie à la faveur d’une erreur du premier et reprenne l’avantage pour quelques petits mètres, réduisant à néant les espoirs de victoire au classement général de Baratapas pourtant à égalité de point. Qu’il porte bien son nom ce Come Back de Luc LAJOYE!

NATIONAL 2016 - (23)

En embuscade à l’issue de 2 jours de course, le FRA 201, tout premier M7.50 de la nouvelle version du bateau terminait son échauffement. Luc LAJOYE ayant été obligé de laisser la barre le dernier jour, c’est avec un équipage nouveau dans la série que l’ultime combat allait avoir lieu. A la barre, c’est Gérard, au milieu, c’est Véronique, et à l’avant et à la tactique, c’est Marion. Leur dénominateur commun, leur nom de famille. Le trio AUMONT a frappé fort pour sa première participation. 2 manches courues et 2 manches remportées… permettant ainsi de revenir à égalité de point avec Baratapas et d’empocher la victoire ua général à la faveur du nombre de premières places remportées. La Baratapas team attend maintenant la revanche. « Gérard, il va falloir revenir jouer avec nous très rapidement!« 

NATIONAL 2016 - (21)

Au delà de ce dernier jour, la tête de la course a été très animée. Les écarts très serrés avec un Bahia redoutable, la vitesse incroyable et la régularité de Pardoun Mud, l’esprit corsaire et l’envie de l’emporter de Coco Tahi, un Windward toujours aussi brillant, Jester de plus en plus dangereux et bien évidement, notre fidèle amis Gilles BRETECHE entre FRA 209 et FRA 205, autant de concurrents redoutables ont ainsi animé ce National 2016.

En marge des épreuves qui se sont déroulées sur le plan d’eau, les festivités ont également eu lieu à terre. Guy PRONIER, président du Club M7.50 a reçu une bonne partie de la flotte le jeudi soir autour d’un barbecue salade pour une soirée « Rouge » – sa couleur fétiche.

Vendredi matin, tous les équipages se sont retrouvés sur les pontons avant de partir en mer pour déguster langoustines, fromage et vins au grand étonnement des badauds qui se promenaient sur le Môle Caradec.

NATIONAL 2016 - (34)

Samedi soir, le National s’est clôturé chez Jean-Paul PECHE et Servane qui ont reçus plus de 65 personnes chez eux pour une soirée de clôture et une remise des prix superbement orchestrées. Barbecue, gâteaux maison, et remise des prix richement dotée, tous les ingrédients étaient réunis pour passer une soirée d’exception.

NATIONAL 2016 - (37)Nous remercions encore une fois toutes les personnes qui ont permis à ce National d’être la grande fête qu’il a été. Nous remercions également la SNT qui nous a donné les moyens techniques et la précision de son organisation pour que ce National soit une grande réussite. Nous remercions tous les nouveaux venus de la série et ceux que nous n’avions pas vus depuis quelques temps et nous espérons vous revoir très bientôt.

Un nouveau challenge en perspective
Nous nous sommes fixé un très beau challenge pour l’année prochaine. En 2017, nous fêterons les 30 ans du Monotype 7.50m. A cette occasion, nous avons pour NATIONAL 2016 - (38)ambition de réunir au moins 30 bateaux sur le plan d’eau. Le record historique de la série est à 29 participants sur un championnat. L’occasion est trop belle pour ne pas y arriver. A vos agendas et réservez déjà votre weekend du 14 juillet 2017. La fête sera grande!

Nous vous souhaitons un excellent été à tous avec de belles navigations et de bons moments en famille. Notre prochain rendez-vous est à Lorient pour l’Atlantique Télégramme du 23 au 25 septembre. Excellentes vacances à tous et à très bientôt.

Pos. N° VOILE BATEAU Prénom NOM Pts
1 FRA 201 COME BACK Luc LAJOYE 24
2 FRA 202 BARATAPAS Jean-Denis BARGIBANT 24
3 FRA 63 BAHIA Erwan GOURDON 28
4 FRA 54 PARDOUN MUD Guillaume SANNIE 34
5 FRA 55 WINDWARD Patrick-Jacques GUIRAUD 36
6 FRA 92 COCO TAHI Guy PRONIER 52
7 FRA 82 JESTER Jérôme DAUSSE 52
8 FRA 46 CHIMENE Thierry MELOT 61
9 FRA 205 BERLINGO Jean-Paul PECHE 70
10 FRA 84 JABADAO Paul-Stéphane MANIER 71
11 FRA 56 LAZ’OR Claude BLAIZE 72
12 FRA 91 MAGIC Pascal CARMIER 72
13 FRA 61 ARISTA Christian VERNET 76
14 FRA 23 JOCKER Eric DE HEDOUVILLE 96
15 FRA 95 MYRTILLE Yann POUHAER 98
16 FRA 94 SATANAS Alain ALBERTUS 98
17 FRA 209 BIGARO IV Pierre ESCALAS 104
18 FRA 70 CALLISTO Jean-Marc FURY 105
19 FRA 43 DE LUX II Joël PAMART 111
20 FRA 72 DAVAI Gilles BOUTRON 120
21 FRA 67 VICTORIA Pierre DE BAILLIENCOURT 132
22 FRA 97 TOUTATIS Louis-Philippe LEMONNIER 134
23 FRA 18 MISS ALIZEE Alain POUPAERT 166

Guy, Paul et Jean-Denis

Sous le soleil de Lorient

C’est sous un soleil radieux et dans des conditions de rêve que 6 concurrents se sont affrontés à l’occasion de l’Atlantique Télégramme qui se tenait à Lorient le weekend dernier.

3 jours de régates, 6 manches dont 3 parcours construits et 3 parcours côtiers, de 0 à 20 nœuds de vent. Que demander de plus pour cette première participation des Monotypes 7,50m?

TELEGRAMME 1

Organisée par le CNL, l’Atlantique Télégramme est un très beau rendez-vous d’automne. Il faut dire que nous avons été franchement gâtés par des conditions météo fabuleuses, mais aussi par une organisation parfaite. Le comité de course s’est tout particulièrement attaché à lancer des manches dans les meilleures conditions qu’il soit, avec le soucis de nous faire profiter de notre weekend. Mission accomplie de ce point de vue.

A terre, l’ambiance, et le site de la Base ont grandement participé à ce que ce weekend soit une réussite. Et pour couronner le tout, les grutages se sont déroulés avec un rythme et une efficacité d’enfer!

Le seul bémol à ce très beau weekend reste néanmoins le classement des Monotypes 7,50m en OSIRIS alors que nous avions 6 bateaux pour constituer une classe. Du coup, le calcul des points un peu complexe, dans un classement hétérogène,  ne facilite pas la lecture et la compréhension.

TELEGRAMME 2

Nous retiendrons tout de même que le bateau, dans son ancienne version ou dans sa nouvelle version a démontré une fois de plus qu’il allait vite, voire très vite. Sur 6 manches courues, les M7.50 (anciens et nouveaux) arrivent à 4 reprises devant les premiers OSIRIS en temps compensé!

Au classement Monotype, les habitués de la série ont une fois de plus montré qu’il fallait se battre pour aller les chatouiller. Et la bataille était serrée entre Bahia et Coco Tahi, à égalité de points, à égalité de premières places. Ils se départagent uniquement sur la dernière manche remportée par le talentueux Erwan GOURDON.

Derrière, Jean-Denis BARGIBANT équipé de Agathe HARLE et Sébastien MAINGUET, journaliste de Voiles & Voiliers, s’emparent de la 3ème place malgré des performances assez variables. Le nouveau M7.50 marche néanmoins très bien et a montré tout son potentiel de vitesse. Gageons que notre journaliste a été conquis par la série et le M7.50. Nous le retrouverons très certainement en juin prochain avec un équipage Voiles & Voiliers au Bono.

TELEGRAMME 3

Notre cher Thierry MELOT prend quant-à lui la 4e place suivi par Christian VERNET sur Arista et Jean-Paul PECHE qui tirait ses premiers bords sur le M7.50 de Luc LAJOYE en attendant la livraison du sien.

  1. Erwan GOURDON
  2. Guy PRONIER
  3. Jean-Denis BARGIBANT
  4. Thierry MELOT
  5. Christian VERNET
  6. Jean-Paul PECHE

Nous noterons au passage que Chritian VERNET a profité de la fin de la deuxième journée pour aller ramasser quelques huîtres sur un beau caillou en bordure de chenal. Heureusement, plus de peur que de mal pour Arista qui n’a que peut souffert malgré la violence du coup de frein.

Paul VANDAME a également profité de ce beau weekend pour nous montrer son amour pour les sports nautiques combinés. Voile et natation sont deux disciplines très complémentaires à son goût.

Prochain rendez-vous au SNO les 10 et 11 octobre prochains.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT