Archives pour l'étiquette Manier

Les résultats de l’été

Le mois d’août est un mois de pause sur le circuit officiel M750. Pour autant, nos régatiers assidus profitent de cette trêve pour affûter leurs réglages en Osiris ou en IRC.

KERVILER 2015

La première épreuve sur laquelle nous avons eu la joie de retrouver des Monotypes 7,50m est le Challenge KERVILER qui s’est tenu à La Trinité-sur-Mer les 7 et 8 août. Trois bateaux représentaient la série à cette occasion. Au classement général, Guy PRONIER termine 3e, avec 15 points, à égalité de points avec les 2 premiers (un A35 et un X362S), mais la différence se fait sur les premières places. Chritian VERNET se classe quant-à lui à la 10e position avec 31 points et B. MASSIET DU BIEST qui courrait sur Callisto, prêté pour l’occasion par Gilles BRETECHE termine 16e de l’épreuve avec 54 points. 33 bateaux se sont classés.

Les festivités d’été se sont poursuivies sur Port-Manec’h avec 2 jours de régates les 12 et 13 août enchaînant un parcours côtier le premier jour et des parcours construits le deuxième jour. 2 bateaux ont défendu les couleurs de la série cette année: le tout nouveau FRA 202 de Jean-Denis BARGIBANT et le FRA 46 de Thierry MELOT, deux habitués du plan d’eau. Au jeu des classements, c’est le M750, Baratapas, de Jean-Denis BARGIBANT qui fait un carton plein en remportant les deux épreuves (Challenge Julienas et Challenge Guias) et s’empare du coup du Trophée Périclès (le classement général sur les 2 jours de course). Thierry MELOT, équipé pour l’occasion de Dominique de ROBILLARD termine quant-à lui 6eme et 4eme sur 11 participants.

Enfin, il fallait également être au Festival de la voile de l’Île au Moines cet été pour pouvoir voir l’autre M750 qui navigue, le FRA 205, mené en famille par Louis BURTON et Servane ESCOFFIER. Les conditions météo capricieuses n’ont pas permis aux Monotypes 7,50m de briller lors de ce rendez-vous, faute de vent. Guy PRONIER se classe tout de même 5e, devant Louis BURTON qui termine 7e et Paul-Stéphane MANIER qui se classe, quant-à lui, en 13e position.

Le prochain rendez-vous a lieu à Lorient à l’occasion de l’Atlantique Télégramme du 25 au 27 septembre.

Nous vous souhaitons une bonne reprise à tous.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Un National de plus ?

Un cru 2015 un peu particulier tout de même, puisque près de 28 ans plus tard, la nouvelle version du Monotype 7.50 faisait sa première apparition dans sa livrée anthracite et son cockpit résolument ergonomique.

2015 - NATIONAL - 1

D’aucun aurait pu s’exclamer : « le Monotype 7,50 m est mort ! Vive le M 7.50 ! ». Avec raison si l’on se souvient que la formule s’appliquait à nos rois qui se succédaient dans la continuité d’un ordre établi.

Si certains pouvaient craindre que le nouveau éclipse l’ancien, ils ont été rassurés. Après quelques réglages,  le nouveau « Come Back » de notre ami Luc Lajoye, s’est fondu avec bonheur dans la classe, alternant les résultat de manches en fonction de l’inspiration de l’équipage. A l’issue de ce championnat incertain, le nouveau bébé produit par BG Race montait à la troisième place du podium. C’est rassurant dans tous les cas. Les anciens bien entretenus défendront encore les chances de leurs équipages et les nouveaux qui nous rejoindront bientôt auront le plaisir de se mêler à la lutte à armes égales et c’est bien ce que tous désirions !

 Mais revenons au sport. 14 montures au départ, 7 manches courues dans un vent modéré de 15 à 8 nœuds de vent, pas de pluie et souvent du soleil le tout organisé avec gentillesse et compétence par la SNT. Voilà pour le cadre.

 Sur le plan technique, une dizaine de bateaux affichaient une vitesse quasi identique et les manches se jouaient sur le placement et l’anticipation des variations de vent. Un bonheur pour les tacticiens et les manœuvriers !

Pour preuve : 5 vainqueurs différents sur 7 manches ! Christian Vernet gagne 2 manches et se classera finalement 6eme de l’épreuve. Erwan Gourdon en gagne 2 aussi , mais il termine premier au classement général. Adroit et constant il coiffe la famille Bretéché qui pour une fois ne gagne aucune manche…mais ne fait jamais moins bien que 4eme… A peine suffisant pour reconquérir le fabuleux trophée du vainqueur, que Sylvie refuse dans son salon … De là à penser que Callisto avait mis le frein, on voudrait bien vous le faire croire !

2015 - NATIONAL - 2

 Si Luc Lajoye parade à la 3eme place, deux petit point le séparent de l’équipage de Paul Vandame, 4eme, qui s’offre la dernière manche en consolation avec une vitesse et un marquage sans faute.

Président Pronier le talonne d’un point avec le concours d’un équipage juvénile et insomniaque !

Un point plus tard, suivent à égalité l’équipage de Christian Vernet et celui de Pascal Carmier. Pascal pourtant brillant vainqueur d’une manche, s’incline finalement devant son ainé, vainqueur de deux. Puisqu’on vous dit que le championnat était accroché !

 A la 8eme place, un revenant ! Patrick Jacques Guiraud. On s’était à peine aperçu qu’il nous avait quitté, puisqu’à peine après avoir vendu son dernier 7.50, saisi par le remord,  il en rachetait un autre quelques mois plus tard !  Celui-ci Jacques, tu le gardes sauf pour le changer avec la nouvelle version !

 Un équipage nouveau venu dans la classe, suit au classement. Enfin pas tout à fait puisque Gaëtan Touze s’était entouré du bon Docteur Yves Marzin fin connaisseur du 7.50 et surtout l’organisateur hors pair de notre Rallye du Bono. La barre passait à tour de rôle, à me souvenir de la jeune barreuse, Agathe Le Guen, qui propulsa Pardun Mud à la 4eme place d’une manche. Pour une prise en main complète ce n’était pas mal !

10 eme, Stephane Manier, tel Pluton, s’est accroché, mains tendues, à 2 points près mais la jeune barreuse courrait plus vite que Proserpine. Les mythes se défont ! Notre Stéphane gardait cependant ses distances (un point) avec une Chimène insistante barrée par notre Thierry Melot national et fantasque.

A quelques encablures suivait un autre nouvel équipage emmené par Gilles Boutron et son bateau joliment refait de neuf. C’est peut être pour ménager sa peinture qu’il a hésité à se mêler aux furieux. Une jolie 6eme place dans l’avant dernière manche, au contact avec les leaders laisse à penser qu’il n’en restera pas là.

Un petit mot de Celtina entièrement équipé par la famille Bastard ! Grand père à la barre, fiston aux écoutes et petit fils à la manœuvre !  Si le 7.50 n’est pas trans-générationnel !

Et pour finir Joker. Le bateau de notre fidèle ami Philippe de Hédouville, qui depuis quelques années accepte de prêter son beau bateau aux équipages qui veulent s’y essayer. Sorti cette année de chantier avec une belle livrée bleu marine, il fallait pour prêter son bateau un sens extraordinaire du partage et une grande amitié pour les animateurs de la classe. Philippe, soyez en remercié du cœur de ceux qui usent et abusent de votre amitié fidèle.

Voila ! Tout est dit ou presque. Tout le monde se souviendra de l’accueil de Guy Pronier pour un barbecue d’équipage, du sourire éclatant de Luc sablant au champagne l’avènement de son nouveau bateau, de Jean Bargibant, qui ne peut pas s’empêcher d’offrir une bière aux amis du bateau. Et tout cela dans la joie et l’amitié sans faux semblant.

A la prochaine !

Pos Bateau Barreur TOTAL C1 C2 C3 C4 C5 C6 C7
1 BAHIA E. GOURDON     15,00 1 3 15 RET 1 2 5 3
2 CALLISTO G. BRETECHE     17,00 3 5 3 2 4 3 2
3 COME BACK L. LAJOY     25,00 7 7 2 3 1 9 5
4 APPLE-MOI P. VANDAME     27,00 11 2 4 6 3 11 1
5 COCO TAHI G. PRONIER     28,00 2 4 6 9 8 4 4
6 ARISTA C. VERNET     29,00 6 10 1 8 7 1 6
7 MAGIC P. CARMIER     29,00 4 1 5 7 5 7 8
8 WINDWARD PJ. GUIRAUD     42,00 5 13 11 5 6 2 15 OCS
9 PARDOUN MUD G. TOUZE     52,00 8 12 9 4 11 8 15 OCS
10 JABADAO S. MANIER     54,00 13 8 7 10 12 10 7
11 CHIMENE T. MELOT     55,00 9 9 8 11 9 14 9
12 DAVAI G. BOUTRON     60,00 12 11 10 12 10 6 11
13 CELTINA O. BASTARD     63,00 10 6 12 13 13 12 10
14 JOCKER F. LE GUEN     80,00 14 14 13 14 14 13 12

Publié par Gilles Bretéché

A quelques jours du National 2015

Bono

Dans un peu plus d’une semaine s’ouvrira le National Monotype 7,50m 2015 à la Trinité-sur-Mer. Cette édition tant attendue marquera également le début d’une carrière que nous espérons très longue pour le M7.50 puisque les 2 premiers bateaux doivent toucher l’eau la veille des premières régates.

Pour le moment, nous comptons déjà 17 pré-inscriptions. Il vous reste encore un peu de temps pour vous décider mais ne tardez pas trop.

BATEAU Prénom NOM
FRA 21 JOKER Philippe de HEDOUVILLE
FRA 46 CHIMENE Thierry MELOT
FRA 54 PARDOUN MUD Gaetan TOUZE
FRA 55 GARANCE Jean-Philippe HAAG
FRA 61 ARISTA Christian VERNET
FRA 63 BAHIA Erwan GOURDON
FRA 70 CALLISTO Gilles BRETECHE
FRA 72 DAVAI Gilles BOUTRON
FRA 84 JABADAO Paul-Stéphane MANIER
FRA 91 MAGIC Pascal CARMIER
FRA 92 COCO TAHI Guy PRONIER
FRA 94 APPLE MOI Paul VANDAME
FRA 95 MYRTILLE Yann POUHAER
FRA 96 TOUTATIS Christian MASSON
FRA 201 COME BACK Luc LAJOYE
FRA 202 BARATAPAS Jean-Denis BARGIBANT

Vous trouverez ci-dessous l’avis de course avec les modalités pour finaliser votre inscription auprès de la SNT:

Téléchargez l’avis de course

Programme:

Samedi 11 juillet – Inscriptions et mises à l’eau
Dimanche 12 juillet – Courses à partir de 13.15
Lundi 13 juillet – Courses à partir de 13.30
Mardi 14 juillet – Courses à partir de 9.00

Ce National sera aussi l’occasion pour de nouveaux équipages de venir faire connaissance avec la série et pour d’anciens de revenir avec la ferme intention de démontrer qu’ils n’ont rien perdu!

Rendez-vous à la Trinité sur Mer pour de superbes régates et que le meilleur gagne!

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Bono 2015, le courant passe!

Nous l’attendions depuis l’an dernier, et voilà que notre très beau rendez-vous du Bono est déjà terminé. Le temps passe si vite au Bono!

BonoEt cette année encore, nous avons été particulièrement gâtés. En quelques chiffres, le Bono 2015 a réuni pas moins de 12 concurrents venus de près ou de loin, voire même très loin, avec une délégation de 3 bateaux en provenance de Moselle. 3 jours de course au milieu des courants du golfe. 7 manches ont pu se courir dans un vent très variable permettant cette année encore des retournements de situations incroyables.

Traditionnellement appelé « le rallyes des courants du Golfe », le Bono 2015 a réservé quelques belles surprises aux concurrents avec une avant dernière manche particulièrement rude pour les nerfs des équipages. Le parcours était simple: départ à l’ouest de l’île aux Moines au niveau de « Nord Creizig » avec parcours libre jusqu’à l’arrivée mouillée dans la rivière d’Auray au niveau du Parun. Rien de très sorcier me direz-vous… C’était sans compter sur les fameux courants. Certains ont tout essayé. Tentative de passage collé à Berder avant de faire demi-tour et de tenter le passage extérieur Hent Ten puis de revenir tenter la pointe nord de la Jument et son magnifique contre-courant qui vous pousse dans un véritable torrent d’eau… Au bout d’une heure et demie passée à gagner 10 mètres et en reperdre 10, la remorque arrivait comme un salut!

2015 06 20 - LE BONO 2015 - 1

Un seul bateau a formidablement tiré son épingle du jeu à cette guerre des nerfs: il s’agit d’Arista de Christian VERNET qui sera le seul à franchir la ligne d’arrivée. Les autres n’ont eu qu’à se consoler au bar pour compter 12 points de plus à leur tableau de chasse.

Au Bono c’est bien connu, tu passes (le courant) ou tu passes (ton tour).

2015 06 20 - LE BONO 2015 - 2

A part cet épisode assez exceptionnel, toutes les autres manches ont été particulièrement disputées avec un nombre de rebondissements incroyable, mais une flotte toujours très groupée et un classement remis à plat à chaque nouveau départ. Il y en avait pour tout le monde et c’est cela aussi qui fait le charme de ce grand rendez-vous.

Gilles BRETECHE a une fois de plus mené CALLISTO avec brio en s’imposant, non sans être suivi de très près par Christian VERNET qui signe quant à lui une magnifique deuxième place sur ce podium. Cette excellente performance confirme la grande forme de Christian avec une régularité croissante et une capacité indéniable à faire marcher le bateau et l’équipage. Bravo Christian!

En 3e position, nous retrouvons notre très cher président, Guy PRONIER, qui a tout de même remporté les 2 premières manches de la première journée mais a eu l’extrême classe d’en laisser pour les autres les jours suivants! Grand prince notre Guy!

BATEAU Prénom NOM Pts.
1 FRA 70 CALLISTO Gilles BRETECHE 16
2 FRA 61 ARISTA Christian VERNET 18
3 FRA 92 COCO TAHI Guy PRONIER 20
4 FRA 63 BAHIA Erwan GOURDON 23
5 FRA 54 PARDOUN MUD Jean-Denis BARGIBANT 26
6 FRA 91 MAGIC Pascal CARMIER 26
7 FRA 94 APPLE-MOI Paul VANDAME 28
8 FRA 43 DE LUX II Joël PAMART 29
9 FRA 46 CHIMENE Thierry MELOT 41
10 FRA 84 JABADAO Paul-Stéphane MANIER 46
11 FRA 82 JESTER Jérome DAUSSE 53
12 FRA 95 MYRTILLE Yann POUHAER 66

Cette année encore, nous remercions très chaleureusement la SNLB, tous ses bénévoles et son président, Yves MARZIN. Nous avons été reçus dans des conditions de rêve cette année encore. Les conditions météo peu ventées ont obligé le comité de course à improviser pour garder la magie de cette épreuve. Nous n’y avons vu que du feu. Merci à tous, c’était GRAN-DIOSE!

IMG_5069

Dans quelques jours, nous mettrons en ligne les photos du Bono 2015. Philippe LEVEQUE nous a encore fait l’immense plaisir d’être sur l’eau avec nous cette année. Cela promet de magnifiques images. Nous vous communiquerons également le moyen de pouvoir acheter des tirages de ces belles prises de vue.

Notre prochain rendez-vous se tiendra à la Trinité-sur-Mer du 12 au 14 juillet 2015 pour le National de la série. Nous vous y attendons très nombreux cette année. Les premiers décomptes sont très positifs avec plus de 20 bateaux attendus cette année et déjà 2 M7.50 sur l’eau.

Retrouvez-nous très rapidement sur notre site avec les photos du Bono et l’avis de course pour le National.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

A 3 semaines du Bono

Nous voici déjà à trois petites semaines des régates du Bono qui se dérouleront les 19, 20 et 21 juin au départ du Bono. Trois jours de régate qui s’annoncent magnifiques, comme tous les ans.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Bono est une épreuve toute particulière du calendrier de la série. Elle est particulièrement appréciée part la beauté du terrain de jeu qui va nous accueillir durant trois jours. Mais le Bono, c’est aussi un fonctionnement atypique: pas de parcours construit, mais plus un rallye autour des îles au gré des courants, des molles et des risées, de la dévente des îles et des tapis roulants qui vous font remonter du fond du classement à la tête de la course.

Le Bono c’est aussi et surtout une organisation aux petits oignons par la SNLB et tous ses membres qui nous chouchoutent pendant tout un weekend.

Tant attendue et en même temps redoutée de tous, beaucoup disent que s’il n’y avait qu’une seule régate à faire dans l’année, ce serait le Bono. Et d’ailleurs, qu’on ne s’y trompe pas, la participation prévisionnelle de cette année est encore à la hausse.

Les inscriptions officielles vont s’ouvrir dans les tous prochains jours, mais les intentions de participations sont déjà très encourageantes.

BATEAU Prénom NOM
FRA 43 WINDWARD Joël PAMARD
FRA 46 CHIMENE Thierry MELOT
FRA 54 PARDOUN MUD Jean-Denis BARGIBANT
FRA 55 GARANCE Jean-Philippe HAAG
FRA 61 ARISTA Christian VERNET
FRA 63 BAHIA Erwan GOURDON
FRA 70 CALLISTO Gilles BRETECHE
FRA 72 DAVAI Gilles BOUTRON
FRA 82 JESTER Jérôme DAUSSE
FRA 84 JABADAO Paul-Stéphane MANIER
FRA 91 MAGIC Pascal CARMIER
FRA 92 COCO TAHI Guy PRONIER
FRA 94 APPLE MOI Paul VANDAME
FRA 95 MYRTILLE Yann POUHAER

Alors si vous n’êtes pas encore décidé, il ne manque plus que vous! En route pour un record de participation au Bono!

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

GPEN 2015 – 6 x 1 = 5!

Quel festival ce GPEN 2015! Initialement prévu sur 4 jours, les festivités se sont réellement concentrées sur 2 jours. Prologue annulé pour cause de BMS en cours et dernière journée annulée faute de vent. Éole a préféré faire la grasse-matinée ce dimanche 17 mai plutôt que de poursuivre ce magnifique festival de retournements de situations.

Pour commencer, 7 Monotypes 7.50m étaient inscrits pour cette édition 2015 du Grand-prix de l’Ecole Navale. Cette année, le plan d’eau se situait du côté de Crozon-Morgat. Les conditions météo musclées du jeudi ont contraint le comité à annuler le prologue. Mais dès le vendredi, un vent de secteur Nord-Nord Ouest s’est installé en baie de Morgat soufflant entre 10 et 20 nœuds. Six manches ont ainsi pu se courir entre vendredi et samedi sous un soleil de rigueur pour attaquer cette deuxième partie du mois de mai.

2015 - GPEN -  (8)
Photo Pierrick Contin

Mais qui dit secteur nord, dit aussi irrégularité à Morgat! Et pour le coup, il fallait être attentif à la bascule. On se serait réellement cru à la barre d’un bateau de « Virtual Skipper ». Plan d’eau bien calme, risées marquées, grosses bascules, et décor de rêve. Il ne nous manquait plus que les petites flèches oranges qui foncent vers le rouge pour indiquer les risées.

Mais à ce petit jeu là, nous n’avons pas tous le même logiciel. Erwan GOURDON a ainsi démontré une fois de plus que la finesse des réglages et la vitesse ne suffisent pas à gagner. La tactique et l’observation du plan d’eau étaient les ingrédients indispensables pour réussir cette terrible équation. Un résultat largement à la hauteur de cette belle épreuve pour BAHIA qui nous démontre aujourd’hui que 6 x 1 = 5. Six manches de premier sur 6 manches courues et 5 manches retenues. Excusez du peu! Bravo à Erwan, Sébastien et Benoît pour cette très belle victoire.

2015 - GPEN -  (7)
Photo Pierrick Contin

Notre cher Guy PRONIER s’empare très logiquement de la deuxième place avec une régularité de métronome. Son équipage formé pour l’occasion a également très bien fonctionné avec même une très belle 3eme place pour clôturer ce GPEN en inversant le barreur et le n°1.

Jean-Denis BARGIBANT se glisse sur le podium à la faveur d’un « bord du facteur » sur la dernière manche et grille ainsi la politesse à Thierry MELOT qui a donné du fil à retordre à toute la flotte. Avec vitesse et bons choix tactiques, l’équipage MELOT – DE ROBILLARD – MELOT est passé à un petit point du podium et doit malheureusement se contenter de la médaille en chocolat pour cet GPEN.

Photo Pierrick Contin
Photo Pierrick Contin

Nous noterons également la très belle première journée de Christian VERNET qui a enchaîné 3 place de 3e avant de perdre ses repères lors de la deuxième journée. Autant dire que tant que toutes les manches ne sont pas courues, rien n’est figé.

Enfin, Paul VANDAME termine en 6eme position avec un équipage formé pour l’occasion et Paul-Stéphane MANIER finit 7e de ce GPEN.

Bravo à tous les équipages pour cette belle bataille sur le plan d’eau et pour ces bons moments passés à terre ensemble. Une fois de plus, nous avons retrouvé toutes les qualités de notre belle série: adversaires en mer, mais bien soudés à terre et contents de passer du temps ensemble.

Photo Jacques Vapillon
Photo Jacques Vapillon

Nous avons également apprécié rencontrer des jeunes talents qui sont repartis conquis par notre beau bateau, par sa ligne, par ses performances et par sa finesse: Agathe HARLE, Caroline LOEPER, Anthony SALOMON, Mathieu HOLTZ et Etienne CHAULEUR. Nous espérons vous revoir très vite parmi nous.

Prochain rendez-vous au Bono du 19 au 21 juin prochain. Dépêchez-vous de confirmer votre présence car nous allons jouer à guichet fermé cette année avec plus de 15 bateaux attendus!

Retrouvez les photos du GPEN en suivant ce lien.

Ci-dessous le classement général après 6 manches courues – 5 retenues

Rgs Ident Concurrents P Ret P tot c.1 c.2 c.3 c.4 c.5 c.6
1  FRA   63 BAHIA  5.00 6.00 1 1 1 1 1 1
 GOURDON Erwan 1.0 1.0 1.0 1.0 1.0 1.0
 LOZEVIS Sebastien             
 COVILLE Benoit             
2  FRA   92 COCO TAHI  11.00 15.00 4 2 2 2 2 3
 PRONIER Guy 4.0 2.0 2.0 2.0 2.0 3.0
 HOLTZ Mathieu             
 CHAULEUR Etienne             
3  FRA   54 PARDOUN MUD  17.00 22.00 2 5 5 4 4 2
 BARGIBANT Jean-Denis 2.0 5.0 5.0 4.0 4.0 2.0
 BARGIBANT Jean             
 HARLE Agathe             
4  FRA   46 CHIMENE  18.00 25.00 7 4 4 3 3 4
 MELOT Thierry 7.0 4.0 4.0 3.0 3.0 4.0
 MELOT Valentin             
 DE ROBILLARD Dominique             
5  FRA   61 ARISTA  20.00 27.00 3 3 3 5 7 6
 VERNET Christian 3.0 3.0 3.0 5.0 7.0 6.0
 KESZLER Pierre             
 MOTTE Gaetan             
6  FRA   94 APPLE-MOI  28.00 35.00 6 7 6 6 5 5
 VANDAME Paul 6.0 7.0 6.0 6.0 5.0 5.0
 SALOMON Anthony             
 LOEPER Caroline             
7  FRA   84 JABADAO  31.00 38.00 5 6 7 7 6 7
 MANIER Paul stephane 5.0 6.0 7.0 7.0 6.0 7.0
 HAMEL Guillaume             
 PIN Christophe             

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Un grand millésime au CVP

Si j’avais pu choisir les conditions idéales pour la Coupe de Paris en ouverture de saison, j’aurai demandé du vent. Du vent, mais pas trop stable, sinon le CVP n’est plus le CVP. J’aurai aussi demandé du soleil, beaucoup de soleil, car en avril… « ne te découvre pas d’un fil ». J’aurai aussi demandé des concurrents, plus de 10 de préférence. Et enfin, j’aurai demandé la chaleur de l’accueil du club avec ses repas au coin du feu, ses soirées dégustation accoudés au bar, et ses fins de soirée à danser et chanter sur le bar.

Mais peut-on vraiment rêver? Et bien oui! Et en avril 2015, il fallait être au CVP pour lancer une saison 2015 qui s’annonce prometteuse.

Cinq bateaux l’an dernier pour marquer un retour dans la confidentialité d’un tout nouveau projet dénomme M7.50 « CVP Edition », et déjà 11 bateaux cette année, à 3 mois du lancement du tout nouveau M7.50, « CVP Edition ».

IMG_8401

Du vent, en veux-tu, en voilà, histoire de laisser libre cours à l’imagination des grands adeptes des figures de style. Entre départ à l’abatée et départ au lof, la Seine à vu quelques bateaux à l’horizontal… ou plutôt, quelques équipages ont vu la Seine à la verticale!

Du soleil… à nous faire oublier que nous étions en avril. Heureusement, Eole nous a rappelé qu’en avril il fallait rester prudent et que les navigations estivales devraient encore patienter un peu.

Mais au delà du cadre, de l’ambiance, et de la météo, c’est une très belle compétition qui s’est tenue sur le plan d’eau capricieux du CVP.

Comme à son habitude, Gilles BRETECHE a dominé la flotte d’une large tête. En revanche, c’est derrière que la bataille a réellement fait rage. Le 2e et le 3e sont à égalité de point. Luc LAJOYE signe son retour en pleine forme en devançant Guy PRONIER. Paul VANDAME était en embuscade et il s’en est fallut de peu pour qu’il monte sur le podium en ce début de saison. Bravo Paulo!

IMG_4589

Pos. Skipper Pts
1 FRA 70 Gilles BRETECHE 9
2 FRA 83 Luc LAJOYE 24
3 FRA 92 Guy PRONIER 24
4 FRA 94 Paul VANDAME 26
5 FRA 23 Olivier BASTARD 28
6 FRA 18 Patrick-Jacques GUIRAUD 39
7 FRA 54 Jean-Denis BARGIBANT 55
8 FRA 14 Patrick WALHAIN 66
9 FRA 73 Guillaume DE MATHAREL 68
10 FRA 72 Gilles BOUTRON 69
11 FRA 97 Paul -Stephane MANIER 93

Un merci tout spécial à toute l’équipe du CVP et, en particulier, à Olivier GUERIN qui a déployé tous ses talents pour que notre ouverture de saison soit une réussite.

Pour finir, nous sommes ravis de retrouver des bateaux qui n’avaient pas disputé de régate sur le circuit depuis quelques années. Mais nous sommes également heureux de voir de nouveaux propriétaires nous rejoindre et tout particulièrement Joël PAMART (FRA 43) et Gilles BOUTRON (FRA 72).

Prochain rendez-vous à Brest du 14 au 17 mai 2015 pour le Grand-Prix de l’Ecole Navale.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

A moins de 3 semaines du CVP

Nous voilà maintenant à 3 petites semaines de notre toute première épreuve du circuit 2015. Et cette année encore, c’est au CVP que nous ouvrons le bal avec la Coupe de Paris qui se déroulera les samedi 18 et dimanche 19 avril prochain sur le plan d’eau des Mureaux.

A ce stade, nous avons déjà 9 bateaux inscrits ! Et il nous reste encore 3 semaines pour boucler les inscriptions. Autant vous dire que nous avions prévus de venir plus nombreux après avoir renoué l’an dernier avec le CVP mais nous sommes ravis de voir que nous allons très certainement passer les 10 bateaux au départ.

FRA 14 DEBRANCHE Patrick WALHAIN
FRA 23 CELTINA Olivier BASTARD
FRA 43 WINDWARD Joël PAMART
FRA 54 PARDOUN MUD Jean-Denis BARGIBANT
FRA 70 CALLISTO Gilles BRETECHE
FRA 72 Gilles BOUTRON
FRA 92 COCO TAHI Guy PRONIER
FRA 94 APPLE MOI Paul VANDAME
FRA 97 REGULUS Thierry PORTIER

Certains équipages seront renforcés par d’autres propriétaires qui ne peuvent pas ramener leur bateau pour cette occasion. Ainsi, nous verrons également Thierry MELOT qui viendra équiper Patrick WALHAIN, Stéphane MANIER qui sera très certainement à bord du tout nouveau bateau de Thierry PORTHIER et Luc LAJOYE qui sera à la barre du tout nouveau bateau de Joël PAMART.

Les anciens n’ont qu’à bien se tenir, les nouveaux arrivants dans la série vont vite disposer d’un transfert de compétence en bonne et due forme !

Il est encore temps de venir nous rejoindre. inscrivez-vous vite!

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Classement des barreurs 2014

Ça y est, le classement des barreurs 2014 est tombé! C’est à l’occasion du lancement officiel du M750 au Nautic de Paris que le classement 2014 des barreurs a été annoncé.

Belle participation pour cette année puisque pas moins de 17 barreurs se sont classés. Le calendrier initialement prévu sur 7 épreuves en a finalement compté 6 puisque le Tour de Belle-Ile a été annulé à causes des conditions météo.

Cette année, c’est la régularité associée à une participation à toutes les épreuves qui a permis à Guy PRONIER de détrôner notre architecte « chouchou »! Gilles BRETECHE prend néanmoins une superbe seconde place devant Erwan GOURDON, toujours aussi affûté.

Nous noterons cette année le très beau classement de Christian VERNET qui signe une très belle 4eme place au général.

Bravo à tous les barreurs et équipages pour cette très belle année 2014 et rendez-vous en 2015 pour un nouveau championnat encore plus relevé!

CLASSEMENT 2014

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

La famille Monotype 7,50m vue par Paul-Stéphane MANIER

Chers amis

Je voudrais juste prolonger avec vous les quelques réflexions que nous avons échangées au cours de l’Assemblée Générale et de la soirée qui suivit organisée avec tant de soins et de délicatesse par Céline et Christian.

Qu’est ce qui nous réunissait dans ce paradis où l’on s’attendait à rencontrer Wordsworth et Coleridge assis sur la margelle du puits  lancés dans un concours de poésie ? L’amour du bateau ? Du Monotype 7,50 en particulier ? L’estime que nous nous portons ? L’intérêt de ce championnat National ? L’envie de résoudre des équations à paramètres multiples, à la fois physiques et intellectuels ? A chacune de ces questions que je me posais un verre de rosé à la main, j’avais envie de répondre oui. Je sentais aussi qu’il fallait aller un peu plus au fond de cette poly-interrogation.

_DCS7742

La réponse me semble-t-il  pourrait se résumer ainsi. Gagner le « National » compte pour celui qui remporte l’épreuve, pour son entourage et pour ses adversaires. Bien peu de monde en somme. En faisant ce constat je n’ai nulle envie de diminuer l’importance de la victoire de Jean-Philippe, qui a en outre le mérite de nous changer du duo habituel entre Gilles et Erwan (persillé de Guy, Jean-Denis et pardon pour les autres). Car au fond de nous, nous sentons bien que le simple énoncé de ce constat ne reflète pas la valeur réelle de notre implication.

Ce qui fait son prix, c’est l’incroyable mélange qui est le nôtre. Différents de caractères, d’âge, de parcours professionnels, de sexe, de situation sociale, d’histoire personnelle, voilà que nous nous retrouvons régulièrement comme une grande famille. Nous sommes fiers d’avoir battu untel à une manche, heureux du succès de celui qui gagne, honorés de l’échange technique que nous prodigue un troisième, ravis de prêter ce qui manque soudainement à un quatrième, ou d’aider un de ces jeunes qui va bientôt nous tailler des croupières sans remords et sincèrement désolés lorsqu’un incident de course vient abimer une de nos belles machines. Nos régates sont nettoyées de ces rivalités qui assombrissent tant les relations au sein d’une entreprise ou d’un marché. Notre flotte de régatiers est une bulle de plaisir humain préservé.

Mieux : quelle épreuve sportive, quelle activité humaine pourrait rassembler des teenagers et de quasi septuagénaires, des hommes et des femmes, des hauts salaires et des revenus d’étudiants, le tout concourant à chances réellement égales pour une victoire qui ne rapporte rien d’autre que l’estime de ceux qui y ont participé ? Aucune à ma connaissance. Et c ‘est la grande force de notre série. Ces valeurs, cette estime et ce respect de nous tous et de chacun d’entre nous, qui vaut infiniment plus qu’une coupe destinée à plus ou moins long terme à rouiller dans l’oubli d’une étagère.

Au moment où la série va connaître un tournant, moment toujours délicat, je voulais vous faire part de ce qui me motive saison après saisons à vous retrouver sur l’eau, sous le soleil ou dans le froid, rarement à une place d’honneur. Je pense que ces valeurs sont la véritable richesse de notre série et que ce sont elles qui devront être préservées avant tout chose.

Amitiés à tous

Paul-Stéphane MANIER