Archives pour l'étiquette M7.50

Que la saison commence !

Ça y est, c’est parti pour une nouvelle saison de régate! Et quelle saison! Cette année encore, vous n’allez pas être déçus par le spectacle.

La saison débute en région parisienne au CVP. Le Cercle de la Voile de Paris nous fait l’immense bonheur de nous accueillir cette année encore en ouverture de programme.

Souvenez-vous l’an dernier… C’est au CVP que Gilles BRETECHE a dévoilé les premiers plans de ce qui allait devenir le M7.50. Une fois de plus, l’histoire de notre série est intimement liée à ce magnifique Club.

Alors n’hésitez pas et venez nous rejoindre les samedi 18 et dimanche 19 avril prochain au CVP pour 2 jours de régate dans un club chaleureux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Club propose l’hébergement pour ceux qui le souhaitent. La vue sur les bateaux le matin est absolument fantastique. 2 jours sans voiture aux portes de Paris, petit déjeuner au coin du feu et soirée mémorable garantie… à ne pas manquer!

N’oubliez pas de venir avec une spécialité de votre région pour arroser notre soirée au Club!

Vous trouverez ci-dessous les liens de téléchargement vers les différents documents:


Invitation du CVP
Avis de Course
Formulaire d’inscription

Les documents sont à renvoyer à Marie-Thérèse JOURDAS, Vice-Présidente Course:
marie.jourdas@free.fr
tel 0680638654

Comme d’habitude, s’il vous manque des équipiers, si vous venez venir mais que vous avez besoin d’un coup de main, si vous cherchez un embarquement, si vous voulez tout simplement passer nous voir, contactez-nous en toute simplicité et nous vous trouverons une solution:
Jean-Denis BARGIBANT: 06 72 15 56 18
Guy PRONIER: 06 07 65 65 67

A plus d’un mois de ce premier rendez-vous, déjà 5 bateaux sont inscrits:

FRA 43 Ex WINDWARD Joël PAMART
FRA 54 PARDOUN MUD Jean-Denis BARGIBANT
FRA 70 CALLISTO Gilles BRETECHE
FRA 92 COCO TAHI Guy PRONIER
FRA 94 APPLE MOI Paul VANDAME

Et une surprise à la barre de FRA 43: en attendant la livraison à venir de son tout nouveau M7.50, Luc LAJOYE fait son grand retour au CVP. Accrochez-vous, les places sur le podium seront chère. Il parait qu’il a encore progressé.

Rendez-vous le 18 avril prochain au CVP. Venez nombreux!

Retrouvez la vidéo de l’an dernier dans notre Album du CVP 2014

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Séance de travail chez BG Race

Ce samedi 31 janvier, nous nous sommes retrouvés à Saint-Malo dans les locaux de BG Race pour travailler sur le lancement du M7.50.

Le but de cette réunion de travail était de finaliser notre calendrier de régates 2015, avec notamment le lieu du National qui faisait encore l’objet de discussions, et de voir comment l’association des propriétaires et le chantier de Louis BURTON pouvaient conjuguer leurs efforts pour que ce lancement soit une réussite.

BG Race - Louis BURTON et Gilles BRETECHE IMG_4290 IMG_4293

Nous avons été ravis de voir que le projet avance bien. Gilles BRETECHE assure l’interface avec le chantier et gère l’industrialisation avec Paul-Edouard LOUIS du chantier BG Race. Autant vous dire que rien n’est laissé au hasard et que notre tout nouveau M7.50 est pensé dans les moindres détails.

Nous vous tiendrons informés au fil des semaines de l’avancement de la production jusqu’à la mise à l’eau du tout premier FRA 201!

A très bientôt avec d’autres photos.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

National 2015 à la Trinité-sur-Mer

Initialement prévu à Lorient, le National M7.50 se tiendra finalement à la Trinité-sur-Mer du 12 au 14 juillet 2015.

Nous aurons l’immense plaisir de nous retrouver sur un plan d’eau que nous connaissons bien avec une organisation rodée dans le cadre des Voiles Classiques.

Vous pouvez dès à présent bloquer cette date dans votre agenda. Nous y attendons cette année pas moins de 20 bateaux. Alors préparez-vous, il va y avoir du spectacle.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Cure de jouvance

L’an dernier, nous avons tous remarqué Garance, FRA 55 et sa magnifique peinture blanche immaculée. Jean-Philippe HAAG nous a fait le plaisir de raconter le chantier de refit de son bateau en 2013. Voici en détail l’histoire d’un refit en bonne et due forme.

Le refit de Garance

Eté 2012 ; Garance commence a être un peu fatigué d’aspect ; pont et cockpit d’origine, avec un trou à l’avant où le pontet d’étrave a été arraché, peinture de coque atteignant ses 12 ans, et un peu rapiécée, quille qui rouille dans son puits, étanchéité problématique, rien de grave mais prévoir quand même un moment pour vider le bateau après une journée de brise…  En gros, la misère.

Je consulteles chantiers habituels ; compter 6500 € pour refaire ça, c’est quand même pas donné. Aimant bricoler et entretenir, étant inscrit à l’YCIF avec son hangar et son pont roulant, je décide de m’y attaquer moi même.

Etape 1 : tout désacastiller ; compter une journée complète, à 2 bien sûr – avec idéalement un 2e pas trop grand et pas claustrophobe.

Etape 2 : puisqu’il faut déquiller, tant qu’à faire autant tirer le safran au passage et poser la coque par terre sur 4 pneus pour travailler à l’aise sur le pont et cockpit. Déquiller n’est pas difficile sur ce bateau. Trouver 2 madriers – ça traîne dans le hangar – et les glisser dans les supports des berceaux de la remorque de part et d’autre de la quille. On les ficelle avant – arrière, quelques cales en latéral le long de la quille et c’est calé.

FRA 55 - REFIT -  (4)

Il faut ensuite un palonnier avec le pont roulant / la grue, on prend tout bêtement les sangles d’amarrage du bateau sur la remorque pour brêler le palonnier sur la coque, on déboulonne la quille et hop on lève et le tour est joué. Tant qu’à faire on a aussi déboulonné le safran, et on le chope au passage. En même pas 2 heures c’est torché.

FRA 55 - REFIT -  (5)
Etape 3
 : c’est là que ça devient costaud : remettre propre pont et cockpit pour peinture ultérieure. Ciseau, ponceuse, résine, mastic epoxy au programme. Ça commence par faire sauter le liston acajou. Evidemment il baille par endroit mais à d’autres c’est resté vachement bien collé dis donc. Il faut faire sauter le vieux joint dur comme du bois centimètre par centimètre. Là où la liaison pont coque baille, recoller et revisser à neuf. Reboucher le trou à l’étrave avec une contreplaque à l’intérieur puis N couches tissu. Boucher le trou de la dame de nage – je n’aime pas ramer de toutes façons.

Une fois tout ça fait, grande séance mastic epoxy, notamment sur la liaison pont coque. Comme toujours avec l’epoxy, bien respecter les proportions avec une balance, si on fait ça à la grosse façon polyester eh ben ça marche pas! Y a plus qu’à revenir au début de l’étape 3. Et essayer de bien enduire sans excès parce que une fois que c’est dur eh bien c’est très dur et on va y passer des heures à la ponceuse…

FRA 55 - REFIT -  (3)

Etape 3 bis : la quille. Bien rincée de préférence, par exemple faire le SNO en dernière régate avant, et laisser sécher quelques mois – la fonte, c’est poreux…  Faire sauter tout le pourri : meuleuse, brosse métallique tournante ultra dure, à fond à fond ! Seule bonne barrière contre le retour de l’humidité et la rouille, l’époxy! 4 couches l’une sur l’autre à 12 heures d’intervalle, une le matin une le soir.

Etape 4 : y a plus qu’à remonter le joujou. Pas eu besoin de changer les bagues de safran cette fois, si non pour ceux que ça intéresse ça se fait en Ertalon, on trouve ça chez je sais plus qui à la Trinité (demander à Patrice Carpentier), on prend les cotes sur les vieilles et la mèche et on va chez le tourneur du coin.

Pour le mastic qui tient la quille, il faut prendre du mastic bâtiment butyl, Pas du silicone qui est trop souple: Castorama. Masquer la coque et la quille sous le puits pour ne pas en coller partout. Jajater le dessus et en latéral. On repose la coque. Retirer tout ce qui pourrait déborder, mais ne pas vouloir faire un beau joint de quille tout de suite, s’occuper de bien positionner, reboulonner etc. Une fois que c’est fait et sec, on a tout le temps de faire un beau joint tranquille. Toujours aussi adroit, on a aussi remonté le safran dans le même mouvement…

Etape 5 : eh bien c’est comme la 3, costaud et même en pire. Le ponçage de la coque. Là je n’avais pas de réparation à faire. Si vos réparez l’étrave – un classique sur ce bateau si on a oublié la RCV 14 – le seul truc qui tient bien c’est de stratifier tant par l’intérieur que par l’extérieur. Là c’est solide, alors que si vous ne l’avez fait que par l’extérieur c’est moins costaud sur un nouveau choc. Ponceuse donc ; vous apprécierez en particulier le ponçage des fonds, où rapidement l’engin pèse une tonne et vous vous prenez toute la poussière dans la figure. Prendre son mal en patience, compter 2 bonnes ½ journées.

Etape 6 : eh ben c’est tout doux maintenant, y a plus qu’à peindre… Cette fois, ce sera un peintre industrielle plutôt que chantier naval, Broggio à Conflans St Honorine. L’avantage, c’est qu’avec les volumes de production qu’il a, il approvisionne la peinture, sous couche, diluants etc. par fûts de 200 l , à des prix tels qu’il ne vous fait même pas le détail dans le devis. 1800 € tout compris. A priori c’est bien beau – on voit ça sur ses mobiliers urbains Decaux,  mais je vais quand même amener de la Awlgrip pour la coque, qui pour le coup coûte la peau des fesses, 800 €.

FRA 55 - REFIT -  (1)

 Ça y est il a fini c’est nickel ça brille partout !

Etape 7 : réaccastiller. Au passage je mets des coinceurs neufs partout. Comme on ne trouve pas 14 coinceurs d’un coup dans les boutiques parisiennes, KM nautisme à Baden, tout en ligne. Pour ne pas s’enquiquiner avec la vieille visserie tordue, mastiquée etc., commander de la visserie neuve chez Theix Inox, idem en ligne, il y a toutes les tailles qui vont bien, le bon inox, et surtout on les prend en têtes cruciformes pour pouvoir y aller à la visseuse électrique, ça va quand même plus vite. Il faut de nouveau une journée, et de nouveau un 2e pas trop grand… Tant qu’à faire j’ai remplacé un certain nombre de bouts moches avec des nœuds par du spectra épissé, ça fait quand même plus net. Nom du bateau en sticker, l’atelier sur mer à Carnac, et si vous ne pouvez pas passer les prendre chez eux en semaine ils vous les déposent à la SNT.

Total, 8 / 10 journées de travail, un peu plus de 3000 € avec l’accastillage. Retour aux affaires au national 2013, équipage familial un peu école de voile, résultats en rapport (on fera mieux en 2014, promis :-), mais on a un bateau splendide, plein de compliments, et le plaisir de l’avoir fait soi-même!

FRA 55 - REFIT -  (2)

Pour tous détails supplémentaires, Jean-Philippe Haag, FRA 55 Garance, 06 63 33 38 91

Article publié par Jean-Philippe HAAG

Le M7.50 dans la presse

BATEAUX JANVIER 2015_COUVL’année 2015 démarre très bien en termes de relais médiatique pour notre belle série. Notre ami Patrice CARPENTIER signe un très bel article d’une page dans la revue Bateaux du mois de janvier 2015.

De quoi donner un  peu plus de visibilité à ce nouveau venu sur les plans d’eau. Prévu au printemps 2015, le premier M7,50 devrait toucher l’eau pour le Grand-Prix de Saint Cast ou le Grand-Prix de l’Ecole Navale.

Nous sommes impatients de le voir sur l’eau, mais en attendant, rendez-vous en kiosque pour acheter la revue Bateaux et rendez-vous page 67.

BATEAUX JANVIER 2015

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Meilleurs vœux pour 2015

Chers amis, Voici que 2014 touche à sa fin dans quelques heures et il est grand temps de vous souhaiter tout le meilleur pour cette année 2015 qui arrive.

L’année qui vient de s’écouler a été une année forte pour notre série à plusieurs titres. Grâce au dynamisme des membres du Club Monotype 7,50m, vous avez été nombreux à participer aux différentes commissions qui ont été mises en place : calendrier des régates, commissions architecturale autour du projet M7.50 et commission partenariat qui est encore à l’œuvre en ce moment.

Nous tenions à remercier tous ceux qui ont participé de près ou de loin à cette dynamique. Notre association ne vit que par le temps que chacun peut y consacrer et nous sommes heureux de voir que notre série fédère chaque jour un peu plus de passionnés.

2014 a également été marquée par l’annonce officielle du lancement du tout nouveau M7.50. Véritable évolution du Monotype 7,50m, le M7.50 construit par le chantier malouin BG RACE sera présent sur les plans d’eau dès le printemps prochain. La présentation faite au Nautic de Paris a montré un véritable engouement pour ce nouveau support qui rassemble toutes les qualités marines du Monotype 7,50m, un design résolument plus moderne et ancré dans son temps, un respect de la monotypie. L’intérêt marqué d’anciens de la série ou de quelques grands noms de la voile pour ce nouveau monotype est très prometteur.

En 2014, nous avons réunis pas moins de 15 bateaux au départ du national de la série. L’objectif pour 2015 est d’atteindre les 20 à 25 bateaux. Alors à vos agendas et réservez dès à présent votre WE du 14 juillet, nous vous attendons sur l’eau !

F54 5

Enfin, bravo à Guy PRONIER qui a remporté cette année le classement annuel des barreurs. La régularité et la ténacité ont fini par payer et par briser le sort d’éternel 2nd occupé par notre cher Président. Bravo !

Tout le bureau du Club Monotype 7,50m vous souhaite un excellent réveillon du nouvel an. Que 2015 vous apporte joie, bonheur, santé à vous et à vos proches, mais aussi plein de belles régates avec nous en 2015 !

A très bientôt sur l’eau.

Bonne année 2015 !

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Evènement au Nautic!

Le voilà enfin ! Après plusieurs mois de travail, beaucoup de consultations, des échanges riches et un coup de crayon toujours aussi pur, Gilles BRETECHE signe le successeur du Monotype 7,50m avec le M750. Véritable évolution de son prédécesseur, le M750 conserve tout ce qui a fait le succès du Monotype 7,50m en y apportant des améliorations autant stylistiques que pratiques. Nouveau plan de pont et nouveau cockpit pour une ligne résolument plus moderne !

M750 - COMPOSITION

L’ADN du Monotype 7,50m reste néanmoins bien présent, puisque la carène reste la même afin de conserver le monotypie existante. Pas de différence de performance donc, et déjà une flotte existante pour ce nouveau venu.

Construit par le chantier BG Race de Louis BURTON, le M750 est déjà disponible à la vente. Le premier bateau a déjà été vendu ! Je vous laisse deviner qui sera l’heureux propriétaire de ce premier d’une série que nous espérons très longue… Un indice : il n’a pas résisté bien longtemps loin de la série, et nous sommes ravis de le voir revenir encore plus motivé qu’avant !

Le Club Monotype 7,50m est donc ravi d’accueillir au sein de l’association les nouveaux propriétaires du M750. Les règles de jauge sont communes et nous allons poursuivre notre travail d’animation avec pour objectif de très rapidement doubler la flotte de bateaux naviguant et un National à plus de 20 bateaux dès 2015 !

Plus de détails très rapidement sur notre site internet, auprès de BG Race et au Nautic 2014.

A propos de Nautic 2014, nous souhaitons organiser une petite soirée autour du M750 sur le stand de BG Race lors de la soirée réservée aux professionnels le 5 décembre. Le club Monotype 7,50m prendra en charge l’entrée des membres de l’association et nous vous proposons également de faire venir vos connaissances si vous le souhaitez (entrée à prendre en charge par vos soins).

Au programme de cette soirée, nous aurons une présentation en avant-première des plans et vues 3D du M750, la proclamation du classement des barreurs 2014, et la présentation du programme officiel des régates pour la saison 2015. Ce sera également l’occasion de faire connaître le M750 à d’éventuels futurs acquéreurs. Alors si vous connaissez déjà des personnes qui succomberont au charme de ce magnifique bateau, n’hésitez pas à les faire venir pour profiter de cette occasion privilégiée.

Inscrivez-vous dès maintenant pour participer à la soirée professionnelle et au lancement du M750 en répondant à ce mail.

A très bientôt au Nautic !

Jean-Denis BARGIBANT
Guy PRONIER
Paul VANDAME

Coupe de l’Erdre

2014 - SNO - 87

C’est dans le cadre idyllique de Carquefou que s’est achevée notre saison « officielle » 2014. Cette année en core, le club du SNO nous a permis de profiter des magnifiques paysages de l’Erdre à l’occasion de la Coupe du même nom.

L’été indien qui nous accompagne depuis plusieurs semaines nous a gratifié de conditions d’ensoleillement particulièrement généreuse, surtout dimanche après midi.

En revanche, du côté du vent, c’est plus par son absence que celui-ci a brillé. 5 manches ont été lancées et 3 seulement ont pu être terminées avec pas moins de 2 réductions de parcours. Il fallait être à l’affût des coups de trompe du bateau comité, mais l’apéro n’attend pas!

Sur le plan sportif, les habitués des lieux ont donné une leçon de lecture du plan d’eau aux visiteurs. Seul Christian VERNET n’a rien lâché et a talonné nos chers Guy PRONIER et Gilles BRETECHE: Bravo!

BATEAU BARREUR Pts
FRA 42 TUSCAN Guy PRONIER 7
FRA 70 CALLISTO Gilles BRETECHE 8
FRA 61 ARISTA Christian VERNET 9
FRA 54 PARDOUN MUD Jean-Denis BARGIBANT 12
FRA 94 APPLE-MOI Paul VANDAME 13
FRA 92 COCO TAHI Benoit LEMETTAUS 14

Une fois de plus, la solidarité légendaire de la série a été mise à contribution. A 5 minutes du départ samedi après midi, une drisse a filé dans le mât de Coco Tahi. Qu’à cela ne tienne, tous les équipages se sont mobilisés pour démâter F92, ôter l’embase, secouer le mât pour faire redescendre la drisse récalcitrante, remonter le tout et remâter le bateau! Concurrents sur l’eau mais toujours ensemble et prêts à s’aider à terre,  voilà l’esprit de la série!

2014 - SNO - 116

Comme d’habitude, les équipages se sont retrouvés samedi soir à l’occasion du repas des équipages très italien organisé par notre Président Guy PRONIER. Dégustations de spécialités culinaires napolitaines au programme pour une soirée très sympathique avec nos amis J22.

2014 - SNO - 76

Nous remercions tout spécialement le SNO pour l’accueil particulièrement chaleureux avec un merci tout spécial à Nicole pour son énergie et sa bonne humeur.

Les photos de ces deux jours de régate sont disponibles dans l’album Coupe de l’Edre.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT