Archives pour l'étiquette Burton

Compte rendu du SNO par Eric POUILLAUDE

Le SNO!

J’en avais entendu parlé de cette régate! Tous les ans! Certes, cela ne fait que depuis 2 ans, mais j’écoutais les vieux marins parler de cet évènement, se remémorer les moments forts : les retrouvailles, l’absence chronique de vent, les manches âprement disputées, les moments festifs, et d’autres choses vaseuses …

Rendez-vous était donc pris pour cette année pour le 7ème des 8 rendez-vous de la classe, avec mon groQuik, pour rivaliser au lancer de châtaignes, oui, parce que si je savais naviguer, ça se saurait! Je n’avais juste pas compris que les châtaignes ça se lance mieux avec les bogues.

La coupe des châtaignes a lieu au SNO, sur un plan d’eau qui n’est pas sans rappeler quelque peu celui du lac d’Orient. A notre arrivée samedi matin, le lac était encore embrumé, la rosée perlait, et on sentait se mélanger la fièvre des préparatifs et la joie des retrouvailles. Neuf 7.50 étaient présents : comme quoi de plus « petites » manifestations peuvent aussi attirer plus de monde. Sans aucun doute la convivialité, et la beauté des lieux contribuent au succès de cette étape.

Quelques locaux étaient présents, Jean-Marc Fury, Anne et Guy Pronier sur Callisto, la famille Castel, et la team Rouxel avec Jean-Yves Rouxel, Pascal Guibal et Hervé Le Gac.

Les bretons aussi, avec Erwan Gourdon épaulé comme d’habitude par Benoit Coville et Sébastien Lozevis sur Bahia, Hervé Pouliquen, Nathanael Chauvin et Samuel Cohen sur Laz’or, Laurent Beaurain, Claire Gavid et Benoit Melen sur un Badboy qui a eu du mal à faire entendre sa voix,

Les parisiens : Alain Poupaert épaulés par des équipiers locaux Anaïs Pindar et Julien Pison sur Miss Aizée, et sur groQuik Eric Pouillaude et Philippe Chillet, qui trépigne d’impatience de pouvoir participer sous ses propres couleurs, avec Stéphane Verstraete venu en dernière minute en renfort apprécié,

Sans oublier Luc Lajoye, toujours après à avaler des kilomètres pour battre la mesure au sein du peloton de tête, et son équipage composé de François Salengros  et Marion Foussat.

Manquait à l’appel Stéphane Magnier, Thierry Melot, Richard Slama, Patrick Jacques Guiraud, Gaetan Touze et sa team atomique, ainsi que la dream team emmené par Jean-Denis Barbigant.

Nous avons couru 6 manches, 3 le samedi par un beau soleil et un petit vent capricieux et 3 également le dimanche sous un ciel gris, quelques averses éparses et un vent non moins difficile à situer au point que les canards provoquaient plus de rides sur l’eau en nageant que le vent…

Bon … vu de ma fenêtre, ou plutôt de mon cockpit, j’aurai un peu de mal à vous raconter la ferveur des engagements aux bouées, ayant réussi de justesse à ne pas être dépassé par le premier lors de la première manche avant d’avoir fini mon deuxième tour. Je ne vous raconterai pas non plus le départ de la deuxième manche, ayant réussi l’exploit de rater le départ après avoir posé la quille dans un banc de vase en attendant le départ des J22. Si, si, j’en avais entendu parler … je l’ai vérifié! J’ai évité de justesse la même blague vaseuse derrière la ligne de départ  lors de l’attente pour la 4eme manche, mais je crois que personne ne s’en est aperçu. Ouf!

La 3ème manche n’a pas été bien meilleure, faisant parti des 3 disqualifiés pour dépassement du temps à quelques encablures derrière Miss Alizée et de Laz’or. Je ne vous révèlerai pas les deux autres disqualifiés qui n’étaient qu’à quelques mètres de la ligne! C’est ce qu’on appelle se prendre un vent !

Le repas des équipiers était d’autant plus attendu qu’il était préparé sous nos yeux durant l’apéritif et que les efforts déployés durant les manches avaient creusé non seulement les écarts au classement mais surtout l’appétit!

La faim justifiant les moyens, Francine eut bien du mal à se faire entendre pour annoncer le service, l’ambiance de la soirée était donnée, mêlant d’une seule voix les J22, les Muscadet et les M7.50.

Le repas s’est déroulé dans une belle ambiance festive où tous participèrent à leur hauteur, que ce soit Alain ou Hélène, Guy ou Nathanael, Luc ou Claire et ceux qui furent moins visibles mais non moins actifs ! je ne citerai pas de noms, tout le monde les a identifié !

Malgré la météo du dimanche, les 3 manches furent doublement disputées avec quelques embouteillages et cris digne du rondpoint de l’étoile à Paris à la deuxième bouée

Au final, FRA70 emmené par Guy Pronier, à égalité de point avec FRA42 de Pierre Antoine Castel, remporte la première place en étant repris de justesse de par la règle de la dernière meilleure manche.

Un second groupe s’est disputé les 4 places suivantes : Erwan, sans doute perturbé par l’absence de vague, décroche la 3ème place, pénalisé par les 3ème manches de chaque journée, moins réussies. Luc Lajoye a fait un très beau Come-Back, sans doute aidé par l’excellente choucroute de la veille en briguant la 4ème place devant Laurent Beaurain. Comme quoi, trop de régularité ne paye pas toujours ! Jean-Yves Rouxel a signé de belles manches le dimanche après une première journée au réglage difficile avec un problème de tangon.

Le 3ème groupe rassemble dans l’ordre Hevé Pouliquen, qui nous a habitué à de meilleurs résultat en mer, Alain Poupaert sur un magnifique FRA31 gris clair qu’il a repeint lui-même et Eric Pouillaude, dernier, toujours en phase de formation, malgré 3 manches bataillées avec Laz’or et Miss Alizée. Ça finira bien par rentrer !!

La conclusion est que les plans d’eau intérieurs sont définitivement pleins de surprises, et que l’expérience fera toujours la différence. Quoique …

L’impression générale converge sur la qualité de l’accueil du SNO et de l’organisation, la beauté du lieu et la convivialité, la bonne humeur régnante à terre comme sur l’eau. Nous adressons une nouvelle fois tous nos remerciements au SNO ainsi qu’à Alain Poupaert, distributeur et réparateur, qui dote chacune des courses de cette année des 30 ans de la série, d’un cadeau Gill dont il est distributeur.

Le dernier round de la saison aura lieu à domicile, en ce qui me concerne, au CVP où la mobilisation des 7.50 est d’ores et déjà lancé par Yves Davaine, le capitaine de Flotte des 7.50 du Cercle qui se prépare à vous recevoir, nombreux, motivés et en super forme pour partager un bon moment sur l’eau bien sûr, mais aussi au coin de la cheminée lors de la soirée des équipages.

https://www.facebook.com/events/822123854632515/

Vous pouvez  retrouver les  résultats de la coupe des Châtaignes au SNO à cette adresse : http://www.ffvoile.fr/ffv/sportif/ClmtCompetDet.asp?clid=136753

Eric POUILLAUDE – groQuik – F14

 

Compte rendu Atlantique Télégramme

En l’absence de la plupart des ténors de la série ce « Télégramme » se présentait comme un boulevard « Gourdonné » d’avance. Bahia n’a pas failli à sa réputation et n’a même pas eu besoin de courir la dernière manche (sous une pluie dissuasive il est vrai) pour s’adjuger le trophée. Sa victoire fut à peine contestée le vendredi lors des deux premières manches par Jabadao qui avait trouvé une belle vitesse avec ses nouvelles voiles « All Purpose ». Mais les deux manches du deuxième jour, courues dans des conditions idéales, soleil et force 3, ont consacré la domination d’Erwan et la messe était dite avant dimanche. L’intérêt s’est en fait rapidement concentré sur une question : qui serait le 3° puisque 2 points séparaient 3 postulants avant la dernière manche. La régularité d’Arjuna a finalement eu raison de Miss Alizée et de Groquick. Pendant qu’Ar Baradoz, dont l’équipage avait été cloué à terre samedi par une belle gastro, pliait bagages.

Au-delà du classement que retenir de ce Télégramme ?

Le positif tout d’abord. L’organisation était parfaite, les frais d’inscription très raisonnables (160€ grutage compris ainsi qu’une bière et un repas des équipages peu raffiné mais roboratif), la gentillesse des Lorientais pour compléter l’ensemble. L’ambiance également reste un atout majeur au sein de la série puisqu’ aussitôt arrivés à terre les équipages de Monotype 7,50 se retrouvaient autour d’un verre, d’un bricolage ou d’u ne assiette, animés par les traits d’humour de Richard. Bref : on s’est bien marré. Trois équipages venaient de la région parisienne et avaient bien l’intention d’améliorer leurs performances en mer dans les années à venir. La série attire toujours de nouveaux passionnés.

Le moins positif ensuite. Le peu d’inscrits était une déception après le succès du « National ». La longueur des parcours a rendu plus d’une manche ennuyeuse. Les Monotypes 7,50 étaient intégrés au groupe des IRC 1 et 2 ce qui encourageait le comité de course à privilégier des parcours côtiers où les bords de près étaient parfois très restreints, transformant la manche en interminables chevaux de bois où la seule vigilance requise consistait à éviter les paquets d’algues. Peut-être faut-il demander au CNL de mettre les Monotypes 7,50 en 2018 sur le même rond que les Open et les J80 ou bien réfléchir à une autre épreuve d’automne.

Place maintenant aux régates en eaux douces, le SNO du 6 au 8 octobre, avant de finir la saison là où elle a commencé au CVP les 11 et 12 novembre. Partir au planning sous le regard alangui des bovidés est une expérience à ne pas rater.

Bon vent à tous

Paul-stéphane MANIER

18e édition de l’Atlantique Le Télégramme

Il ne vous reste que 2 jours !

Après un début septembre pluvieux et maussade, on commençait à sortir chaussettes et bonnets mais c’était sans compter sur ce brave anticyclone des Acores qui a prévu d’être généreux pour cette 18e édition de l’Atlantique Le Télégramme organisée comme chaque année par le Centre Nautique de Lorient.
Venez nombreux faire la fête sur l’eau et à terre grâce à notre village animation et surtout n’oubliez pas la crème solaire et les Julbo Eyewear !!!

Inscrivez-vous avant la majoration de ce lundi 18 septembre +50% !!!

Ce serait dommage de payer plus …

Pour vous inscrire: Cliquez ici !

SUIVRE L’EVENEMENT

Pour ne rien rater de l’actualité, inscrivez-vous sur la page Facebook de l’évènement: L’Atlantique Le Télégramme

 

PANIERS-REPAS

Les paniers-repas seront confectionnés par la Société AGORA services

Si vous souhaitez en bénéficier, vous trouverez le bon de commande en cliquant sur le lien: Commande

 

Bon week-end de convoyage pour les uns et de préparatifs pour les autres !
A très bientôt.

L’Équipe du CNL

Atlantique Télégramme

Bonjour à toutes et tous,

L’atlantique télégramme débute dans 18 jours !
Nous vous conseillons de vous inscrire rapidement car à partir du 18 septembre les frais d’inscriptions seront majorés de 50% !

Afin d’accéder à toutes les informations nécessaires et les inscriptions en ligne, nous vous conseillons de visiter le site du CNLorient !

Si vous cherchez un embarquement, n’hésitez pas à nous contacter !
Si vous cherchez un équipier, n’hésitez pas à nous contacter !

à très vite sur l’eau

Paul, Jean-denis et Guy

Résultats du National 2017

La semaine dernière s’est tenu notre national M7.50 à la SNT.

Comme chaque année, cette évènement très rassembleur a connu un franc succès ! Les différents équipages sont arrivés entre le mercredi et le jeudi matin afin de commencer les hostilités à 14h00.

Un vent soutenu a permis au comité d’envoyer les 25 équipages sur 3 manches à la suite (avec un peu de repos pour les premiers qui attendaient le passage de la ligne d’arrivé d’un petit nouveau, Eric POUILLAUDE du CVP… Nous tenons tout de même à le féliciter pour son engagement et sa persévérance qui lui ont permis de progresser un peu plus chaque manche !)

Le soir, notre président Guy PRONIER nous a reçu comme à son habitude, tout de rouge vêtu pour un barbecue très amicale durant lequel Olivier BASTARD lui a offert une demi coque en remerciement de tout son travail !

Le lendemain matin, comme à notre habitude, nous avons laissé un temps libre à chacun afin d’effectuer quelques promenades en famille… ou bien pour d’autres beaucoup de bricolage suite à des casses de mâchoires de tangon… d’embout de bôme… de drisses dans les mats… (en j’en oublie surement !).

Après ces quelques remises en état, nous avons pu partager 30 kg de langoustines sur les pontons du môle Loïc Caradec devant des touristes jaloux de notre pêche !

Après ce fringuant repas, il a fallu que chacun se remette en route pour courir les 3 nouvelles manches qui nous attendaient, cette fois ci au milieu des bateaux classiques tels que dragon.. requins.. 5.5JI.. 6JI… et autres métriques.

Nous tenons à avoir une pensée toute particulière pour Yann POUHAER qui lors de sa sortie du port a croisé le chemin d’un voilier au moteur. Sont mat touchant le gréement de l’autre voilier s’est malheureusement cassé en plusieurs morceaux. Cet évènement l’a contraint à abandonner son championnat. Nous espérons tous qu’il puisse rapidement hisser à nouveau les voiles afin de nous rejoindre lors de prochains évènements.

Le soir, nous nous sommes retrouvés autour d’un barbecue devant la SNT au quel nous pouvions retrouver la majorité des équipages du National 7.50 ainsi que des voiles classiques. Ce moment de convivialité était de nouveau un beau témoignage de ce qu’est cette régate à nos yeux, avec une part de partage entre chacun aussi importante que les tribords annoncés sur le plan d’eau !

Le dernier jour a encore été marqué de 3 manches, elles ont était décisive pour bon nombre de bateau. D’un point de vu classement, Sylvain PELISSIER de la voilerie All Purpose le Crouesty avait déjà pris une avance confortable. Mais derrière lui une bataille faisait rage entre plusieurs unités. Bahia, d’Erwan GOURDON, Callisto mené par Guy PRONIER, Bad Boys mené par Laurent BEAURIN et Baratapas par Jean-denis BARGIBANT. Chacun se battait donc pour se hisser le plus haut possible dans le classement. Au final Bahia s’est assuré la seconde place et Callisto la 3ème place. Un classement assez serré puisque ces 4 bateaux se tiennent en 4 points…

Derrière, nous retrouvons des gens bien connus puisque Thierry Melot, auteur de belles performances, une place de 2ème… une de 3ème… prend la 6ème place au classement général. Suivi par Lazor, fraichement acquis par Hervé POULIQUEN et Jabadao barré par Paul-stéphane MANIER a égalité de points.

Luc LAJOYE, qui avait gagné l’an passé n’a pas réussi à renouveler l’exploit, il n’arrive qu’en 9ème position… Il y aura une revanche à prendre la prochaine fois ! Je vais vous laisser découvrir par vous même la suite du classement (en bas de cet article), n’hésitez pas à regarder les points qui séparent les uns des autres… Vous pourrez voir qu’à tous niveaux, chacun a du batailler dur pour s’imposer devant ses compères.

La remise des prix avait lieu, cette année, chez Christian Vernet et sa femme que nous remercions chaleureusement pour son accueil.

Après l’annonce des résultats nous avons profité d’une soirée galettes et crêpes avec un service aussi efficace que souriant, nous remercions Denise, qui s’est lancé dans cette aventure de façon professionnelle et que vous pouvez contacter pour tous vos évènements : « Les Gourmandises de Denise » au 06 33 98 72 83 !

Un grand merci à tous pour votre participation, votre bonne humeur et votre sympathie sur l’eau comme à terre !

Nous vous souhaitons à tous un bel été !

Guy, Jean-denis et Paul

Bilan après un Bono d’exception

Le week-end dernier s’est déroulé la 30ème édition du Bono… Une occasion de plus de se retrouver à naviguer parmi les algues et les courants du golfe du Morbihan !

Cette 30ème édition n’a pas failli aux traditions, un bateau échoué dans la rivière :

Du vent, du soleil, un peu de pluie, des croisements serrés, des tête-à-queue lorsque le courant se prend dans la quille…

Comme chaque année nous avons réservé une petite surprise au comité… une négociation ardue pour choisir les parcours et le classement…

Mais au final, le comité farceur s’est vengé et nous a envoyé passer la Jument à contre courant, coef 102 ! sensations garanties ! quand j’ai dit passer…. je voulais dire essayer ! un seul équipage à sembler réussir au loin… Félicitations à Sylvain Pellissier et son équipage, dommage que la manche ait été annulée…

Mais comme le dit Yves MARZIN : « un Bono sans essayer de passer la jument à contre courant… c’est pas un vrai Bono ! »

Quoi qu’il en soit, cette régate nous a comme chaque fois, tous réunis autour de merveilleux moments de partages et de bonheur grâce au comité mais aussi aux bénévoles de la SNLB qui nous on organisés cet évènement avec brio ! Nous les remercions chaleureusement.

Et pour ceux qui n’ont pas oublié que ce rallye reste une compétition… voici le classement :

Une explication pour tous ces DSQ ? un comité qui veille au respect du balisage latéral servant de marque de parcours ! il faudra bien se tenir l’an prochain !

Nous tenons aussi à remercier Gilles Breteche qui est passé à la remise des prix pour nous montrer qu’il nous oublie pas malgré une saison en double et une transquadra au programme !

Merci à Catherine Rochant pour ses photos qui agrémentent cette article le temps de récupérer les photos officielles !

Et pour finir, nous remercions tous les participants pour leur bonne humeur et l’accueil qu’ils ont réservé aux nouveaux !

Prochain évènement : Le National à la Trinité sur mer les 13 – 14 et 15 juillet prochain ! 30 bateaux sont attendus !!

Guy, Jean-Denis et Paul

En attendant le National et les 30 ans du Monotype

Pour les 30 ans du bateau, nous nous sommes fixé le challenge de rassembler au moins 30 bateaux pour le National 2017 qui se déroulera à la Trinité sur Mer du 13 au 16 juillet prochain. Le programme sera un programme de fête avec des animations et des temps famille le matin, en attendant que le thermique se lève et des courses l’après-midi dans la magnifique baie de Quiberon.

Pour que la fête soit belle, nous devons dès à présent nous occuper de préparer cet événement. Une offre « early booking » ouvrira dans quelques jours pour vous permettre de vous inscrire en bénéficiant d’une tarification avantageuse. Tenez-vous prêt !

Alors, que vous ayez l’habitude de régater ou que votre programme favori soit la promenade, venez nous rejoindre à la Trinité sur Mer pour le plus grand rassemblement de Monotype 7.50m depuis sa sortie. L’occasion est unique pour venir goûter à la simplicité et à la convivialité des amoureux de la série. Le club M7.50 dispose d’un vivier d’équipiers, et peut également vous aider à vous organiser pour pouvoir être présent. N’hésitez pas à nous contacter rapidement. Nous avons très certainement une solution à vous apporter et nous voulons surtout rassembler le plus de Monotypes 7.50 pour cet anniversaire qui restera très certainement dans l’histoire de la série.

Rendez-vous très vite pour plus de nouvelles.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Sous le soleil du CVP

Et voilà la saison 2017 lancée de fort belle manière au CVP. Une nouvelle fois encore, l’organisation impeccable de l’équipe du CVP a fait la joie des régatiers et des beaux bateaux tout fraîchement sortis de leur hivernage. Huit monotypes se sont donc retrouvés pour disputer cette première épreuve du calendrier officiel sous un soleil étincelant et un vent tout aussi brillant… par son absence.

Fidèle à sa réputation le plan d’eau du CVP a mis à rude épreuve les nerfs des équipages mais une fois encore, les plus talentueux ont su tirer leur épingle du jeu. Patrick-jacques GUIRAUD s’empare donc de la victoire après une lutte serrée avec Guy PRONIER qui mettait à l’eau pour la première fois dans les eaux parisiennes son tout nouveau « Bad Boys » qu’il partage avec Laurent BEAURIN.

A terre, nous avons retrouvé comme chaque année la chaleur du club, la beauté du Val de Seine avec des lumières magnifiques tout le long du weekend. Petit déjeuner au coin du feu avec vue sur le plan d’eau, repas du midi en terrasse à l’ombre de l’auvent pour s’abriter des rayons du soleil et apéro au bar comme il se doit ; entre photos historiques et demi-coques, toutes plus belles les unes que les autres.

Au classement général Monotype, après 7 manches courues :

Pos. N° Voile Bateau Prénom Nom Pts.
1 FRA 55 WINDWARD Patrick-Jacques GUIRAUD 9
2 FRA 204 BAD BOYS Guy PRONIER 14
3 FRA 202 BARATAPAS Jean-Denis BARGIBANT 20
4 FRA 54 PARDOUN MUD Olivier GUERIN 30
5 FRA 77 INFREQUENTABLE Christophe HINFRAY 36
6 FRA 210 ALTAÏR Yves DAVAINE 39
7 FRA 46 CHIMENE Thierry MELOT 40
8 FRA 18 MISS ALIZEE Alain POUPAERT 62

Je tenais à remercier au nom de tous les coureurs le CVP et son président, Hervé GODEST pour leur accueil, Olivier GUERIN, fidèle ami de la série, qui nous a fait l’amitié de laisser le star au profit de la barre du FRA 54 et Yves DAVAINE, nouveau capitaine de flotte pour la série au CVP. J’en profite également pour remercier les arbitres qui ont jugé en temps réel sur le plan d’eau, au plus près de la flotte et qui nous ont fait le plaisir de commenter et d’illustrer les nouveautés 2017 des règles de course lors de notre apéro de samedi soir. Nous avons tous trouvé cette immédiateté de l’arbitrage très positive.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT