Archives pour la catégorie M7.50

Sous le soleil du CVP

Et voilà la saison 2017 lancée de fort belle manière au CVP. Une nouvelle fois encore, l’organisation impeccable de l’équipe du CVP a fait la joie des régatiers et des beaux bateaux tout fraîchement sortis de leur hivernage. Huit monotypes se sont donc retrouvés pour disputer cette première épreuve du calendrier officiel sous un soleil étincelant et un vent tout aussi brillant… par son absence.

Fidèle à sa réputation le plan d’eau du CVP a mis à rude épreuve les nerfs des équipages mais une fois encore, les plus talentueux ont su tirer leur épingle du jeu. Patrick-jacques GUIRAUD s’empare donc de la victoire après une lutte serrée avec Guy PRONIER qui mettait à l’eau pour la première fois dans les eaux parisiennes son tout nouveau « Bad Boys » qu’il partage avec Laurent BEAURIN.

A terre, nous avons retrouvé comme chaque année la chaleur du club, la beauté du Val de Seine avec des lumières magnifiques tout le long du weekend. Petit déjeuner au coin du feu avec vue sur le plan d’eau, repas du midi en terrasse à l’ombre de l’auvent pour s’abriter des rayons du soleil et apéro au bar comme il se doit ; entre photos historiques et demi-coques, toutes plus belles les unes que les autres.

Au classement général Monotype, après 7 manches courues :

Pos. N° Voile Bateau Prénom Nom Pts.
1 FRA 55 WINDWARD Patrick-Jacques GUIRAUD 9
2 FRA 204 BAD BOYS Guy PRONIER 14
3 FRA 202 BARATAPAS Jean-Denis BARGIBANT 20
4 FRA 54 PARDOUN MUD Olivier GUERIN 30
5 FRA 77 INFREQUENTABLE Christophe HINFRAY 36
6 FRA 210 ALTAÏR Yves DAVAINE 39
7 FRA 46 CHIMENE Thierry MELOT 40
8 FRA 18 MISS ALIZEE Alain POUPAERT 62

Je tenais à remercier au nom de tous les coureurs le CVP et son président, Hervé GODEST pour leur accueil, Olivier GUERIN, fidèle ami de la série, qui nous a fait l’amitié de laisser le star au profit de la barre du FRA 54 et Yves DAVAINE, nouveau capitaine de flotte pour la série au CVP. J’en profite également pour remercier les arbitres qui ont jugé en temps réel sur le plan d’eau, au plus près de la flotte et qui nous ont fait le plaisir de commenter et d’illustrer les nouveautés 2017 des règles de course lors de notre apéro de samedi soir. Nous avons tous trouvé cette immédiateté de l’arbitrage très positive.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Bienvenue à Pierre ESCALAS

En ce début d’année 2017, nous vous souhaitons à toutes et à tous que tous vos vœux les plus chers puissent se réaliser. Le nôtre sera bien entendu de poursuivre avec encore plus de succès la joyeuse dynamique qui anime notre série et bien évidemment de nous retrouver plus nombreux encore cette année pour disputer de belles régates mais aussi partager de grands moments de convivialité ensemble.

En 2016, plusieurs équipages sont venus rejoindre la série. Nous leur avons demandé de nous écrire une petite bafouille, histoire de rentrer rapidement dans la grande famille des M7.50. Et c’est Pierre ESCALAS qui s’est prêté au jeu le premier.

Voici donc en quelques lignes, un portrait express d’un nouvel arrivant, déjà heureux après ses premiers bords sur son beau Bigaro IV.pierre_escalas_01

Pierre Escalas – 58 ans

Club :  CNL – Club Nautique de Loctudy 

Comment es-tu venu au 750?  Jai navigué sur de nombreux voiliers depuis l’âge de 15 ans mais je n’en ai possédé qu’un seul, un First 31.7 avec lequel j’ai essentiellement fait des régates en solitaire ou en double pendant 6 ans. La régate et les sensations de barre et de glisse étant mes principales motivations, j’ai voulu rejoindre une association de monotype pour intégrer une communauté  et développer des relations amicales tout en simplifiant la logistique avec un bateau transportable avec seulement 3 équipiers. Après une étude exhaustive du marché, j’ai choisi le 7.50. Le bateau est beau, facile à mettre en oeuvre, peut rester au mouillage et être équipé d’un hors bord pour remonter le courant (il est mouillé dans une rivière) mais surtout j’ai aimé l’ambiance de la classe.

Comment s’appelle ton bateau et pourquoi?  Bigaro IV, principalement car je n’ai pas eu le temps de réfléchir à un autre nom avant de l’immatriculer et que c’est mon 4° bateau.

Comment as-tu commencé la voile? Par un séjour de 3 semaines sur un voilier de 5 m dans le Golfe du Morbihan en 1972. Notre base était sur la pointe sud de l’Île aux Moines. En plein mois de juillet on n’a vu qu’une dizaine de touristes en 3 semaines.

Tes bateaux?  Jaime beaucoup le dériveur que je pratique depuis 30 ans avec le même laser standard (bateau indestructible ). J’ai aussi eu un First 31.7 avant le monotype 7.50.

pierre_escalas_03

Ton palmarès si il y en a?     Aucun. Je n’ai pas fait sport étude,  je suis un autodidacte avec une bonne culture théorique mais un déficit majeur de pratique de la régate.

Ta plus grande aventure nautique? La découverte de la péninsule antarctique sur un voilier.

Ta plus grande frayeur?    une avarie de barre en traversant la manche de nuit avec 25 noeuds de vent sur un 8 m JI qui prenait l’eau.

Ton meilleur souvenir?  Lascension des iles Skelligs au large de l’Irlande un jour de grand beau temps au mois de mai.

Ton équipage? Il n’y a pas d’équipage fixe à ce jour, mais j’y travaille.

Le programme prévu en 2017?   La semaine du crouesty, le Bono, le National

pierre_escalas_02

Pierre, au nom de toute la série, nous te souhaitons une excellente saison 2017 avec toute la famille des 7.50!

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

GP du Crouesty – Coco Tahi is back

9 manches sur 3 jours de course courues par nos 3 représentants de la série en Baie de Quiberon lors du Grand Prix du Crouesty qui se tenait, comme à son habitude, lors du WE de Pentecôte.

GP CROUESTY 2016

Les M7.50 ont fait le spectacle une fois de plus avec 2 bateaux sur le podium. Même les J80 qui couraient en intersérie Monotype ont eu du soucis à se faire, ne parvenant pas à contenir un Guy PRONIER indomptable. 6 premières places sur 9 manches courues et 3 2e places pour boucler l’addition… quand Coco Tahi est chaud, les autres n’ont qu’à bien se tenir!

Le local de l’étape, Paul-Stéphane MANIER monte également sur le podium en s’emparant de la 3e place au classement général juste devant ComeBack de Luc LAJOYE qui reprenait du service sur le circuit M7.50.

Les conditions du WE ont été exceptionnelles autant du point de vue de l’ensoleillement que du côté du vent. Il y a fort à parier que le Grand-Prix du Crouesty fasse son retour dans le calendrier officiel de la série pour 2017.

Bravo à nos trois représentants de la série pour leur très belle performance. Rendez-vous au Bono du 17 au 19 juin prochain pour une édition 2016 qui s’annonce magnifique.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Le M7.50 à l’essai dans Voiles & Voiliers du mois de janvier

Article V&V - janvier 2016
Article V&V – janvier 2016

En septembre dernier, à l’occasion de l’Atlantique Télégramme, nous avions eu l’occasion d’embarquer Sébastien Mainguet à bord de Baratapas, le 2e M7.50 de la série.

Les conditions météo étaient idéales pour profiter de cette belle arrière saison et démontrer à nos adversaires Osiris, s’il en était encore besoin, que le M7.50 est un excellent bateau pour régater.

Il faut croire que notre équipier d’un weekend s’est également pris au jeu. Mais je ne vous en dit pas plus. Vous retrouverez ce très bel article dans le numéro de janvier de Voiles & Voiliers.

Publié par Jean-Denis BARGIBANT

Le premier M7.50 à traverser la Manche

Vendredi  4 décembre,  nous étions au Nautic.

Une soirée à l’image  de notre série …….Sympathique, conviviale, mélangeant jeunes et moins jeunes, équipiers et propriétaires de M7.50 et Monotype 7,50m, Français et maintenant Anglais.

Non vous ne rêvez pas , j’ai bien dit Anglais ….. Car un  M7.50  va bientôt naviguer dans le Solent avec à la barre : John EVANS.

Non seulement John est venu acquérir son nouveau bateau, mais il était porteur avec lui  d’un courrier d’invitation  du Commodore du Royal Southern Yacht Club  sur les bord de la Hamble à venir naviguer et régater dans leurs eaux.

Nautic 2015 - 2

Vous avez bien lu , Nous allons régater dans le SOLENT  et perfectionner notre anglais!…

Alors retenez dès à présent votre we end du 16, 17 et 18 septembre 2016, et offrez un tour de ferry a Votre M7.50 !……

Merci John de ton Initiative!

Ps : 6 équipages m’ont déjà manifesté leur intérêt

Pour plus d’information

http://www.royal-southern.co.uk/
Nautic 2015 - 3 - Royal Southern Yacht Club.jpg

Rendez-vous au Nautic 2015

Nautic 2016

Le Nautic 2015 ouvre ses portes à Paris, Porte de Versailles du 5 au 13 décembre prochain. La veille de l’ouverture se tiendra, comme tous les ans, la soirée « professionnelle ». L’an dernier nous avions profité de cette occasion pour présenter les toutes premières images de synthèse du M7.50. Nous voici donc, un an après, avec un nouveau bateau et déjà de belles perspectives pour 2016.

Pour fêter ce lancement, le Club M7.50 vous invite autour d’un apéritif et d’un M7.50 sur le stand de BG RACE (HALL 1 stand D 24) le 4 décembre 2016 pour la Nocturne qui se terminera à 22h.

Si vous voulez vous joindre à nous pour cette belle soirée, nous avons besoin de connaître votre réponse avant ce vendredi 20 novembre. Merci de nous contacter par mail à contact@monotype750.org en nous précisant:

NOM :
Prénom :
Tel mobile :
Adresse mail :

Nous vous demandons de bien renseigner tous les champs afin que nous puissions vous joindre et vous faire parvenir votre invitation. Cette offre n’est valable que pour les membres cotisants à jour de leur cotisation 2015.

Je profite de ce communiqué pour vous indiquer que notre AG 2015 se tiendra de manière électronique cette année. Et oui, il faut vivre avec son temps ! Les membres du Club M7.50 recevront au plus tard le 2 décembre prochain l’ensemble des documents relatifs à cette AG. Nous aurons ainsi l’occasion d’en discuter autour d’un verre le 4 décembre au Nautic pour ceux qui seront présents ou par tout autre moyen pour ceux qui ne pourront se déplacer. Nous vous communiquerons également toutes les informations nécessaires afin que vous puissiez voter les différentes résolutions. Les votes se termineront le 15 décembre 2015, ce qui nous permettra d’officialiser l’ensemble des résolutions qui auront été adoptées avant d’attaquer 2016.

Enfin, nous faisons également appel aux bonnes volontés pour venir nous soutenir l’année prochaine. Voilà déjà quelques années que nous animons notre belle association à trois avec beaucoup de cœur et nous sommes ravis de voir que l’énergie que nous y mettons nous permet de nous retrouver plus nombreux chaque fois avec ce même esprit de convivialité, d’entraide et de bonne humeur. Nous souhaitons que 2016 soit également une année de renouveau pour que cette dynamique puisse perdurer. Nous serons donc ravis d’élargir l’équipe pour porter ensemble nos projets à venir… et nous en avons encore beaucoup !!!

Dans l’attente de vous retrouver au Nautic,

Guy PRONIER
Jean-Denis BARGIBANT
Paul VANDAME

L’Erdre au fil du soleil

SNO 02Deux jours de grand beau temps et de vent « installé » pour notre régate annuelle sur l’Erdre à l’occasion de la Coupe des Châtaignes.

En cette saison, les châtaignes nous tombent des arbres nombreuses et comestibles pour les amateurs mais sur l’eau elles fusent avec une grâce ailée et policée au passage des bouées et d’un goulet facétieux qui mettent le système nerveux des marins d’eau salée dans un état proche de l’abattement.

Tous les mystères d’un plan d’eau intérieur, qu’année après année les non natifs rêvent de percer, avec l’espoir que cette fois enfin ils toucheront au Sésame !

Caramba, encore raté !  Sur les dix vaillants équipages, les 7 « merriens » ont encore bu le calice d’eau douce jusqu’à la lie.

Erwan, notre champion national en titre pensait pourtant tenir le bon tempo au cours d’une première manche menée tambour battant, mais à deux révolins de la ligne, il dut abdiquer à portée du coup de canon libérateur…

SNO 01

Ne pas croire cependant que la régate se joue à la roulette Russe, auquel cas nous aurions trouvé autant de vainqueurs que de manches courues (7). Mais puisque toujours les même s’en sont sortis, force est d’admettre qu’il y a de la logique dans le rébus de vents et de dévents.

Au classement général, les trois premières places furent donc trustées par les pratiques de la régate en plans d’eau fermés. Les frères Castel (3eme) redoutables régatiers et familiers des lieux, Patrick-Jaques Guiraud (2eme) limeur de Seine un plan d’eau très cousin (péniches en sus), et puisqu’il faut un vainqueur, la famille Bretéché / Fury … qui démontre qu’après 50 ans de pratique des lieux (pour le plus ancien), les fondamentaux sont assimilés et les aléas globalement maîtrisés.

Cela ne veut pas dire qu’il faudra aux autres 50 ans pour les battre, puisque, l’âge avançant, les vainqueurs du jour finiront sans doute par perdre la baraka … un jour viendra où Jean-Marc ne saura plus monter au capelage à la volée pour récupérer une drisse de spi évadée, sans perdre une place et enchaîner toutes les manœuvres à lui tout seul ; où Sylvie, prise de torticolis chroniques réclamera de voir les concurrents par l’avant plutôt que par l’arrière, que Gilles sera moins sur les nerfs et la barre moins précise. Équipages « merriens » ne désespérez pas et continuez à venir au SNO une fois l’an pour tester vos progrès et attendre le faux pas des prétentieux d’eau douce !

N’oublions pas les à cotés que les animateurs de l’association peaufinent pour le plus grand plaisir de tous. Une baby sitter pour les enfants de Felisa, qui a pu naviguer sur le nouveau bateau de son Jean-Denis ; un fut de bonne bière du Nord en libre service des assoiffés et partagé avec tous les équipages des séries navigantes ; un dîner Espagnol chaleureux initié par « président Pronier » ; les coups de mains des uns et des autres qui rendent la vie plus agréable et l’ambiance épatante de notre série …

Prochain rendez-vous au CVP mi novembre pour clôturer cette saison riche en événements
avec l’arrivée de la nouvelle version du M 7.50 et sa prochaine exposition au salon nautique de Paris sous les couleurs du chantier BG Race.

Publié par Gilles Bretéché

Mise à l’eau de FRA 202

Et voici le 2ème M750 d’une série que nous espérons très longue. Mis à l’eau à Port-La-Forêt le samedi 2 août dernier, Baratapas, c’est son nom, a rejoint son mouillage estival de Port-Manec’h.

Ce 2ème exemplaire de la série est blanc avec une ligne de flottaison noire et une ligne de livet noire. On retrouve toute l’élégance de son prédécesseur avec l’apport beaucoup plus moderne de son nouveau tableau arrière.

FRA202 - BARATAPAS - MISE A L'EAU -  (23) 2

Le chantier BG Race a bien travaillé pour sortir ce 2ème bateau, tout juste 15 jours après la mise à l’eau du tout premier qui faisait office de prototype. Les finitions sont très soignées et le bateau attire toujours autant les regards sur le terre plein du port. « C’est le nouveau Monotype Bretéché? » nous demande-t-on à plusieurs reprises.

A peine la quille a touché l’eau que nous voilà partis pour rejoindre notre place de port. Le bateau restera à quai pour sa première nuit car l’heure avancée ne nous permet pas de rejoindre Port-Manec’h avant la nuit et les hommes sont contents d’aller prendre un petit apéro bien mérité. Gilles Bretéché a fait le déplacement pour cette livraison. Le bateau a été beaucoup plus rapidement prêt que le premier, signe du travail du chantier et de l’architecte dans la préparation de la livraison.

FRA202 - BARATAPAS - MISE A L'EAU -  (39) 2

Dès le lendemain, nous hissons les voiles pour rejoindre notre mouillage dans l’Aven. La nouvelle garde robe North est de très belle facture. Le foc bien creux se travaille à merveille. Un petit centimètre d’écoute par-ci, un autre petit centimètre de drisse par là, et voilà le foc réglé au petits oignons pour attaquer la remontée au près et s’extraire de la baie de Port-La-Forêt. 15 à 20 nœuds de vents nous accompagnent avec une mer un peu hachée pour notre galop d’essai.

La position de barre est un peu déroutante au début, surtout quand on sort tout juste d’un Monotype 7,50m d’origine, mais on trouve très rapidement sa position. Plus d’obstacle dans le cockpit, et c’est très naturellement que le barreur s’avance pour centrer les poids. Pour cette première sortie, le gréement n’est pas encore bien réglé, mais nous profitons de ces premiers miles pour mettre le tout en tension. Nous réglerons plus finement le tout dès demain.

La pointe de Trévignon marque la fin du vent frais et nous finissons notre convoyage dans un vent un peu plus léger mais un clapot toujours aussi désagréable. Raguenes, Rospico et nous voilà déjà sous le phare de Port-Manec’h.

L’entrée dans l’Aven est un jeu d’enfant avec ce nouveau M750. Il suffit de reculer la petite chaise coulissante en fond de cockpit, basculer le moteur électrique Torqeedo et le bloquer en position basse. Un petit tour de poignée plus tard, et nous voilà au moteur, en silence en train de remonter les lignes contre le courant…

FRA202 - BARATAPAS - MISE A L'EAU -  (31) 2

Il est 21h, et nous voilà amarrés. Baratapas est prêt à passer sa première nuit au mouillage et nous rêvons déjà de notre sortie de demain.

Le M750 est une vraie réussite. Bravo Gilles et Bravo BG Race!

Publié par Jean-Denis BARGIBANT